C’était un jour d’avril …./Kurt Cobain

Je me souviendrais toujours. C’était ce jour d’avril. 1994.  J’avais 26 ans.  Et cet après-midi-là j’avais écrit avec un vague sentiment de malaise.
Je me souviens encore que j’écoutais alors le black album de Metallica et « Nevermind » …Nirvana. Nous étions tous très influencés par ce qu’on
appelait le mouvement grunge. Enfin, tous…J’imagine que je parle des gens que je fréquentais, alors. En 1994. J’écrivais – ou je tentais de le faire – des paroles (lyrics!).
Ce jour-là, précisément, il y avait comme un sentiment d’imminence dans ma vie. Et puis, la nouvelle est tombée. Etrange. Déroutante. Peut-être parce que Kurt avait quasiment le même âge que moi, je l’ignore et je ne sais pas comment l’expliquer encore. Peut-être pour d’autres raisons plus personnelles.
Enfin. C’est toujours délicat de parler d’un inconnu et de dire: « Oui, cela m’a touchée ». Surtout lorsqu’on n’a aucune envie de se déclarer « fan de … » avec les clichés que cela comporte. Peu importe. Nevermind.
C’est ainsi, et oui, je me rappelle de ce moment. Comme si c’était un hier pas si loin. Saleté d’anniversaire.
note: je n’ai pas écrit ce post avec Nirvana en fond sonore! (mais avec Radiohead)