Les sorcières de Salem/The Crucible

En parlant de: »The Crucible » (« Les sorcières de Salem »)

En 1954, »Les Sorcières de Salem » est sur la scène du Théâtre Sarah Bernhardt, avec Simone Signoret (Elizabeth Proctor) et Yves Montand (John Proctor) dans les rôles principaux. La pièce d’Arthur Miller « The Crucible », adaptée par Marcel Aymé et mise en scène par Raymond Rouleau (auteur du film du même nom, avec pratiquement la même distribution:
Avec : Brigitte Barbier (Mercy Lewis), Eva Bory (Eva Barrow), Maurice Chevit (Hopkins), Denise Clair (Ann Putnam), Nicole Courcel (Abigail Williams), Marguerite Coutant-Lambert (Rebecca Nurse), Henri Crémieux (Révérend Parris), Jean d’Yd (Gilles Corey), Gérard Darrieu (Ezechiel Cheever), Christiane Ferez (Betty Parris), Maritza Gligo (La petite Jenny), Jeanne Guillemin (Sarah Good), Danièle Lebrun (Mary Walcotts), Darling Legitimus (Tituba), Raoul Marco (Thomas Putnam), Pierre Mondy (Révérend John Hale), Yves Montand (John Proctor), Robert Moor (Francis Nurse), Maurice Nasil (Judge Hathorne), Picolette (Susanna Walcotts), Simone Signoret (Elisabeth Proctor), Marc Valbel (Danforth), Francette Vernillat (Mary Waren), Jean Violette (Willard)


 » Les Sorcières de Salem » (film franco-allemand)sera réalisé par Raymond Rouleau en 1956. Il sort en 1957. Il relate le procès en sorcellerie qui eut lieu dans cette ville de Nouvelle-Angleterre en 1692. Il est librement inspiré de la pièce éponyme du dramaturge américain Arthur Miller.
Le scénario et les dialogues sont de Jean-Paul Sartre, adapté de la pièce d’Arthur Miller, « Les Sorcières de Salem » (The Crucible, 1952)
Simone Signoret : Elisabeth Proctor
Yves Montand : John Proctor
Mylène Demongeot : Abigail Williams
Alfred Adam : Thomas Putnam
Raymond Rouleau : Danforth
Pierre Larquey : Francis Nurse
Jean Debucourt : le révérend Paris
Jean Gaven : Peter Corey
Jeanne Fusier-Gir : Martha Corey
Françoise Lugagne : Jane Putnam
Marguerite Coutan-Lambert : Rebecca Nurse
Aribert Grimmer (crédité « A. Grimmer ») : Gilles Corey
Pascale Petit : Mary Warren
Yves Brainville : Hale
Michel Piccoli : James Putnam
Alexandre Rignault : Willard

 

En relisant la traduction française (et non, je ne l’ai pas en version originale…), j’avais en tête le film de
1996 (avec Daniel Day-Lewis et Winona Ryder entre autres), peut-être parce que je le connais bien.
L’autre lien qui  vient immédiatement à l’esprit, c’est celui que je fais avec « La lettre écarlate »
inévitablement. Le roman de Nathaniel Hawthorne (The scarlet letter) n’est pas un classique ici en France mais je pense qu’il a été suffisamment  adapté au cinéma (La Lettre Ecarlate – en 1995 par Roland Joffé)
pour qu’on puisse le connaître.
Par contre, il m’est difficile de visionner le film de 1957 avec Yves Montand et Simone Signoret….J’ai vraiment du mal avec Yves
Montand et son accent méridional. C’est plus fort que moi, je le revois dans d’autres rôles mais certainement pas dans celui de John Proctor (mince, John Proctor parle avec l’accent du Sud de la France, c’est Jean de Florette en Nouvelle-Angleterre…! ).

Simone Signoret est, comme souvent, une excellente comédienne et là encore, elle le prouve.

Mylène Demongeot avait été choisie pour jouer Abigail – et c’est extrêmement difficile là encore…Je n’ai rien contre l’actrice mais son côté « Brigitte Bardot bis » de l’époque a un aspect très énervant – c’est une facette qu’on retrouve chez elle dans beaucoup de ses films, hélas (blonde neuneu, voix bébête, j’en passe…). Peu crédible en Abigail – très peu.
A la base, Nicole Courcel ,  jouait le rôle d’Abigail au théâtre.
Il est intéressant de savoir que la pièce fut un véritable succès, par ailleurs.

 

J’ai presque fini de (re)lire la pièce mais je prends mon temps, pour une fois, étant une lectrice très (trop?) rapide.
Il me reste à trouver la version originale (en anglais) dès que je pourrais,  histoire de comparer les différences.

 

 

 

 

Fiche

Un film rare – Les droits d’exploitation sont bloqués, soi-disant pour ne pas porter préjudice à la version de 1996 « La Chasse aux sorcières »….

On peut voir le film de Raymond Rouleau (français – sous-titré en anglais) :