Black storm (Into the storm) – sortie 13/08

Il est sorti aujourd’hui. Un petit tour rapide des journaux, c’est parti pour les critiques

2 étoiles – du lourd
Le Parisien – un regret pour la fin « niaiseuse » (!!?) –
Je note qu’à côté « Les gardiens de la galaxie  » sont carrément encensés (3 ***)

FranceTVinfo
ce qui ne va pas?
Je cite: « Car si le cinéaste fait preuve de brio dans les scènes d’action, confirmant ses talents de technicien(s), c’est dans sa dramaturgie et la consistance de ses personnages qu’il pêche le plus. » 3/5 (au passage, j’ai corrigé les fautes)
– On veut savoir « Gardiens de la galaxie »? bah, 4/5. –

Là, Rien de très intéressant, chez Melty à part: c’est génial (ça s’appelle de la critique de film, paraît-il…).

C’est du bon, c’est du très bon : ICI

ICI RTBF

20 minutes:
« Si le scénario ne vole pas bien haut, le réalisateur Steven Quale a eu la bonne idée d’adopter le point de vue de ses héros ce qui donne l’impression de se trouver au milieu de l’action. Cette série B n’a d’autre ambition que de tout casser et remplit son contrat à 300 %. »

Le Monde:
« Les archéologues retrouveront peut-être ce film et s’émerveilleront de voir que l’humanité du XXIe siècle, tout occupée qu’elle était à rendre sa planète inhabitable, prenait quand même le temps de s’amuser sur ce sujet. »


Avoiralire

« Black Storm est donc un film divertissant dans les effets spéciaux qu’il déploie, mais sans grande originalité scénaristique : le parcours des personnages est couru d’avance, les rebondissements attendus, et ce jusqu’à l’épilogue, qui établit une morale un peu facile et superflue posant la tempête comme événement purgateur pour des personnages qui révisent a posteriori leur jugement de la vie. En dépit des faiblesses de son scénario, Black Storm pourrait malgré tout satisfaire les adeptes du genre et le public recherchant quelques frissons en plein été. »

Pour La Voix du Nord, c’est moyen
« Zappons d’entrée la première demi-heure, insupportablement filmée façon téléréalité, chacun des protagonistes braquant une caméra sur son prochain. Tirons un trait sur la présentation des personnages – éléphantesques archétypes du film catastrophe à la mode des années soixante-dix – et la mise en place de psychodrames familiaux pleurnichards. »
Oupsss…

Ici
C’est pire. En gros, il n’a pas aimé…

Un petit point

Et maintenant?
Après tout ce blablabla , la meilleure façon de savoir si c’est moyen, scotchant,
bien ou je ne sais quoi, c’est toujours d’y aller, bien sûr.
Le seul ennui, c’est que les films « à voir « s’accumulent et que le prix
d’une place de cinéma reste affreusement élevé pour mon budget.

Plus le temps passe, et moins les tornades m’inspirent (remember « Twister »…).