2014 et les réseaux sociaux qui manquent d’empathie

Si vous avez un compte FaceBook, vous y avez eu droit: la petite vidéo toute faite avec la phrase qui va bien (« j’ai passé une merveilleuse année, blabla…« ). Bon.
Ceci posé, vous l’avez partagée …ou pas.

Chacun a le choix. Comme le choix d’être présent sur les réseaux sociaux, ou d’utiliser internet.
A propos de cette fameuse vidéo, il y a quelque chose qui commence à me taper sur les nerfs:ce sont les articles à répétitions se plaignant du « grand vilain FB  » et de son « manque d’empathie ».

Sérieusement? sérieusement.
Tout ça a commencé parce qu’un blogueur s’est plaint en racontant que FB l’avait presque harcelé (du moins
relancé à de multiples reprises) en lui demandant de publier cette vidéo où apparaît malheureusement
la photo de sa fille décédée en 2014. (heu…juste une question: pourquoi ce papa a-t’il laissé traîner une photo de sa fille
décédée sur son compte FB? Je dis ça comme ça mais en tant que parent, c’est la première chose que j’aurais effacé…)
Bref.
Ensuite, ce blogueur en vient à parler de « cruauté algorithmique » (« inadvertent algorithmic cruaulty« ).

Et depuis les journaux reprennent le refrain en choeur.

Donc, pour info:

1 – personne n’est obligé de partager la fichue vidéo
2 – il est très facile de la personnaliser (ce que j’ai fait par ex.)
Il y a un …bouton (et c’est marqué dessus!!)
3 – on peut enlever autant de photos qu’on veut et
placer aussi celles qu’on veut (comme toutes les photos qu’on met sur FB)
4 – on peut très aisément supprimer la fichue phrase de l’année merveilleuse, blablabla (j’ai même vu des vidéos avec des phrases hilarantes, complètements détournées).

Tout ceci ressemble à un faux problème.
Personne n’est obligé d’être sur les réseaux sociaux.
Mais les diaboliser n’avance à rien.
C’est un peu comme déclarer qu’un marteau est foncièrement dangereux parce que, malencontreusement, on peut se taper sur les doigts avec. Internet est un outil. Les réseaux sociaux aussi.
Point.

Sur ces mots, bonne fin d’année à tous!

 

Publicités

Une réflexion sur “2014 et les réseaux sociaux qui manquent d’empathie

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi si on ne veut pas de quelque chose ou qu’on aime pas son fonctionnement il suffit d’arrêter d’utiliser les services que ces réseau sociaux offrent( mais la preuve est que les plus jeunes ne font que d’aller de l’un à l’autre genre via snapchat ou autre du genre)

    Par contre la ou le doute persiste sur FB est l’utilisation des données que nous diffusons via FB, même si tu viens à supprimer tes données de ton compte FB, il me semble qu’il y ai des cas ou FB s’autorise à utiliser ces photos mises à disposition même si tu sembles les avoir effacées de ton compte ( qui a lu le CLUF au complet de FB et toutes ses évolutions? malheureusement pas moi ) c’est la où réside le souci.
    FB et autre il faut faire attention à ce que l’on y diffuse essayer de se protéger un max mais l’erreur informatique existe (je suis du métier je sais malheureusement quel impact cela peut avoir)

    J'aime

Les commentaires sont fermés.