30 Day Movie Challenge – jour 13 à 15

Jour 13 – Un plaisir coupable.
Jour 14 – Un film que personne ne s’attendait à ce que vous l’aimiez.
Jour 15 – Un film que vous aimiez avant et que vous détestez à présent.

Parce que je suis en retard (comme le lapin d’Alice)

pour cause de: salon Art to Play, donc de photos, donc de tri et de post-traitement et autres choses; pour cause de fin de NaNo (fait!); pour cause de…ciné (Hunger Games – MockingJay 2)

Je cherche donc : Un plaisir coupable (guilty pleasure) un peu en vain, parce que j’ai tendance à  assumer mes choix, même les plus idiots.
Donc, visionner des nanars ou des films qui sont …mouais mais bof mais qui me font rire, m’émeuvent, en gros, me plaisent, ce n’est même pas « coupable », c’est complètement « avoué » (si,si,  même Twilight, aucune honte – je dois dire que je ne  sauverais que le 1er de la série – et le tout dernier, à la limite , que R. Pattinson et K.Stewart sont aussi expressifs que des poissons rouges empaillés, je sais, je sais…).

Que faire?  Chercher un film que je suis à peu près la seule ici, dans ma petite famille à apprécier vraiment? ça serait une solution…

J’en vois bien un qui, de plus,  me rappelle de très bons souvenirs (et qui me fait rire pour des raisons connues uniquement de moi)

J’ai nommé: Wayne’s World 

En particulier, pour cette scène:

Et je passe à un sujet encore plus compliqué: Un film que personne ne s’attendait à ce que vous l’aimiez

Là, esprit vide….
Je me souviens d’un film que mon frère m’avait plus ou moins déconseillé d’aller voir en salle (alors que c’est moi qui l’avais emmené voir « Aliens-2 » quelques années plus tôt,paradoxalement): c’est Dracula. (ici en entier)

LE Dracula de Coppola (donc, Dracula avec Chouchou, pardon, Gary Oldman). et évidemment, s’il n’est pas mon film préféré (too much blood), j’aime beaucoup (les acteurs, l’adaptation, Chouchou…)

 

Pour finir :

Un film que vous aimiez avant et que vous détestez à présent

en fait, ce n’est pas un film que je déteste, mais un film qui peut se résumer à ce qui suit:cette succession de scènes, de répliques et aussi, une bande-son géante – mais …c’est tout (alors qu’en le voyant, j’avais pris une grande baffe – dans le bon sens du terme: Pulp Fiction

 

 

Publicités