Au revoir, Mr.Rickman

Bien sûr, je n’allais pas laisser partir  Alan comme ça – même si, dans un certain sens , il est immortel. Non, pas avant d’avoir fait un petit tour en images, avant d’avoir évoqué quelques souvenirs  et des extraits de films mémorables.
Alan qui chante, vous connaissez ? parce que la voix de Mr.Rickman, oui, bien sûr. elle fait partie de ce type de voix melliflue qui vous ensorcelle pour mieux vous achever (une voix d’enchanteur, que dis-je ? de sorcier, c’est bien cela). Mais celle qui chante, c’est aussi pas mal.

Truly, madly, deeply (1990)
C’est une  histoire de musique, d’amour perdu, de fantôme,  de souvenir, de violoncelle, signée Anthony Minghella.

Plus amusant, dans « Help , I’m a fish » (Gloups, je suis un poisson , en français ) , la voix de Joe, le méchant poisson est celle d’Alan Rickman. et cette chanson « Intelligence » est chantée par l’acteur:

 

Mais avez-vous déjà entendu Alan Rickman chanter en français ? Et pourtant, il l’a fait sur un audiobook:« The return of the native » Thomas Hardy (et bravo pour les « r » jamais faciles à prononcer pour les anglophones).

Bien sûr, il y a  Sweeney Todd   « Pretty women »:

Dans CBCG (2013)

Dans Snow cake (2006) – l’un de mes films préférés

Quelques moments  sans chansons 

Dans « Close my eyes« (1991):

 

 

Thérèse Raquin – 1980 (série britannique)

N’oublions pas ce grand moment : Dogma : (Metatron)

1978 – Roméo & Juliette 

Et pour conclure, en chanson, dans le clip de Texas, In demand: