365 jours d’écriture – Squelette

Squelette

 

 

essais2

 

Je m’appelle Léon,
J’ai un chapeau très long,
Allez-y, m’ssieurs-dames,
Jouez avec vos âmes!
J’suis un musicien
Et un cabotin
Un peu plaisantin,
V’nez m’causer un brin!

J’ne viens que l’samedi,
Gardez vos esprits.
J’mène ma sarabande
Entrez dans ma bande.
Bougez, remuez, chantez,
Mangez, buvez, dansez!

J’suis le Baron, vraiment
Je mange du piment.
Vous m’avez appelé
Vous me suppliez.
Le rhum, vous versez,
Les chants, vous savez.

J’ai un chapeau melon
Un nœud papillon
Le samedi
Je suis le Baron

Je fais des claquettes,
Je suis un squelettes.

Baron Samedi,
Ainsi, j’ai dit.

note: Cette fois, je vous ai emmenés à Haïti (et dans la Caraïbe en général – oui « la » Caraïbe, dit-on chez les Créoles antillais). J’avais en tête un squelette de dessin animé dans les Silly Symphonies de Disney (1929) dont je mets le lien ci-dessous.
Mon autre inspiration vient des romans fantastiques de Serge Brussolo (période années 90) dans lesquels l’auteur reprend à plusieurs reprises le thème du » diable à chapeau melon » (« Docteur Squelette » ,  » Portrait du diable en chapeau melon « ). Brussolo était à ce moment de ma vie mon Stephen King français. Je me suis régalée de ses histoires qui faisaient peur.  Du diable au Baron Samedi, figure du vaudou, il n’y avait qu’un pas. Du Baron Samedi au  Barón del Cementario ( le même, en fait), de la Santeria de la Dominique, il y a encore moins.
Promis, j’irais voyager ailleurs qu’aux Antilles la prochaine fois…..

Silly Symphony:

 

Barón del Cementerio | Palos Dominicanos

4 réflexions sur “365 jours d’écriture – Squelette

    • J’ai eu un peu de temps comme tu vois.
      (aujourd’hui: lundi, ça va être plus difficile)
      Je pense que le cheminement créatif peut être intéressant à connaître. (et non, l’inspiration n’est pas un truc abstrait qui tombe des nuages ^^)

      J'aime

Les commentaires sont fermés.