365 jours d’écriture – Origami

Origami

essais2

Elle plie et elle replie les ailes des tsuru (grues). Et encore une. Et une autre encore.
C’était une enfant heureuse, insouciante, là-bas, à Hiroshima.
Jusqu’à ce qu’elle tombe, la bombe.
Sadako ne s’en souvient pas. Elle avait deux ans. Et, malgré la destruction, la pluie noire qui tomba ce jour-là,  la vie continua pour la petite fille qui grandit, alla à l’école, s’amusa avec ses amies.

Elle plie soigneusement sur son lit les ailes d’une autre grue de papier. En aura-t’elle fait mille enfin? Mille grues pliées dans l’année, c’est un souhait exaucé….

Partout autour du lit, s’entassent les origami. Partout autour de la fillette, se réunissent ses amis. Ensemble, ils plient et plient. Mille grues pliées, la santé de Sadako retrouvée.

 

Niess – 19/01

 

Note: L’histoire est vraie.

Sadako Sasaki (佐々木禎子),  fut  irradiée à l’âge de 2 ans lors de l’explosion atomique d’Hiroshima en août 1945. 9 ans  plus tard,elle se sentit soudainement faible.  Le diagnostic tomba: leucémie. Elle  commença alors à plier des grues (selon la Légende des mille grues senbazuru) en espérant guérir. Elle parvint à en réaliser 1000, et même d’avantage (plus de 1300 même si les versions varient parfois), mais décéda le 25 octobre 1955.

Aujourd’hui on peut voir dans le Parc de la Paix à Hiroshima, le Monument pour la paix des enfants  avec une statue de Sadako.  On trouve toujours dans le parc des grues en papier.

L’inscription à la base de la statue de Sadako est celle-ci: 

Ceci est notre cri.

Ceci est notre prière.

Pour construire la paix dans le monde

Sadako en japonais signifie: enfant heureux

Pour plier des tsuru : ici

5 réflexions sur “365 jours d’écriture – Origami

    • Il y a plusieurs versions: l’une selon laquelle elle en aurait pliées + de 1000 et une autre où elle aurait pliées environ 650 (644, je crois). Mais sinon ses camarades de classe ont continué à plier des grues…..

      J'aime

Les commentaires sont fermés.