365 jours d’écriture – Souvenirs, souvenirs

Souviens-toi de ces instants
sur l’aquarelle esquivée
de nos intrépides
escapades
en inégales portions.
Chaque retouvaille
brouillait nos matins.

Tu te souviens,
Les murailles blanches
le ciel
en pure brillance
s’entrouvrait
sur le roulis sans fin –
une perdition unanime.

Friandisant
sous le même coup du sort,
nos deux vies
sans attaches,
à l’abri de l’oubli – ou presque.

La vague, d’un bleu Mogador
récitait des rêveries sur
nos rivages sans promesses.

Ce furent les gestes
vers le voyage
encore.

La chaleur
traversée par les embruns
l’océanique marque
en corps
tant qu’il était possible,
alors.

Souviens-toi Essaouira de mon coeur.

 

4 réflexions sur “365 jours d’écriture – Souvenirs, souvenirs

Les commentaires sont fermés.