Le Club des Damnés/Hellfire Club (Earth 10005) #1

Origine / histoire:

Années 50: Fondation et suite

Fondé par Sébastian Shaw à la fin des années 50 à Las Vegas, le but du premier Club des Damnés était de déclencher une guerre nucléaire entre les grandes puissances de la guerre froide, dans l’optique d’accélérer les mutations, pour construire un nouveau monde puis d’en prendre le contrôle. Confronté aux X-Men lors de l’affaire des missiles de Cuba qu’il avait orchestré, le Club des Damnés fut plus ou moins dissous à la mort de son chef Sébastian Shaw, tué par vengeance par Magnéto. Après le meurtre de Shaw, Eric Lensherr (Magneto) proposa aux membres restants du Club de le rejoindre et fonda ainsi, avec l’aide de Mystique, la première incarnation de la Confrérie des Mutants, en 1962. Le groupe accueillit par la suite un nouveau membre : Tempête.

Sebastian Shaw

Années 1960 – Project: Wideawake
Cependant, durant la décennie suivante, de nombreux membres de la Confrérie furent arrêtés puis assassinés. Azazel et Tempête furent tués en juillet 1963 dans un tir croisé, lors d’une embuscade des membres du Project : Wideawake. Il s’agissait d’un programme de la CIA autorisé par le président J.F. Kennedy et créé en réponse à l’assassinat d’Edwin Partridge, un activiste anti-mutants.

Azazel –
Azazel/Emma

Après l’assassinat du président Kennedy en novembre 1963, le Project : Wideawake participa aux investigations de la Commission Warren. Le P.W. aida à appréhender certains leaders de mouvements mutants impliqués dans l’évènement. Deux semaines avant que la Commission Warren ait même rendu son rapport sur l’assassinat de Kennedy, la CIA déploya les membres du P.W. pour trouver et capturer Eric Lensherr, qui fut impliqué dans la conspiration – bien qu’en réalité, il désirait sauver le président Kennedy, lui-même mutant. Alors que le P.W. cherchait Magnéto dans une zone rurale de New York, Lensherr préféra se rendre de lui-même, sans aucun incident, le 4 février 1964. Le Project : Wideawake fut bientôt officiellement démantelé.
Officieusement, le colonel William Stryker, anti-mutant notoire, récupéra une partie des fonds et des ressources du projet pour continuer ses propres recherches et activités.
Les derniers membres de la Confrérie connurent aussi un sort tragique : Angel, Riptide et Emma furent capturées, tuées et disséquées par les Industries Trask, dans leur quête d’une arme anti-mutante. Seule Mystique sembla s’en sortir. Enfin, c’est ce qu’il apparut…

En réalité, Emma Frost fut capable de s’échapper des Industries Trask en utilisant ses pouvoirs mutants. Elle libéra même Sean Cassidy, mais arriva trop tard pour ses anciens compagnons Angel et Riptide. Elle créa même de faux dossiers informatiques, pour faire croire à sa mort et à celle de Sean. Puis, utilisant ce qui lui restait de ressources, elle déménagea en Europe, tout en permettant à Sean de rentrer en Irlande, son pays natal. Elle décida alors de restaurer le Club des Damnés avec un seul but : faire des mutants la race dominante de la terre, quitte à exterminer les Scan-plats.

 

 

 

 

Le Conseil des Elus

Pour cela, elle se rapprocha de plusieurs industriels et personnalités politiques incluant : Edward Buckman, un riche et puissant homme d’affaires new-yorkais ; Paris Seville, une riche héritière franco-canadienne avec des connexions dans la finance et la politique ; Lourdes Chantel, une mutante issue de la noblesse espagnole au pouvoir téléporteur et proche de la monarchie espagnole ; Harry Leland, un avocat et juriste anglais, conseiller du pouvoir britannique sur les questions mutantes et lui-même mutant capable de manipuler la masse des objets ; Shinobi Shaw, un homme d’affaire sino-britannique et lui-même mutant capable de manipuler sa densité moléculaire ; et Sir Gordon Phillips, un noble et industriel anglais, magnat des médias. Ensemble, ils créèrent le Conseil des Elus, avec pour but de faire renaître le Club des Damnés au niveau mondial, chacun s‘occupant d‘une branche géographique précise du Club. Pour consolider sa position au sein du Club, Emma se maria avec Sir Phillips qui fut à son tour nommé Lord Impérial du Club tandis qu‘elle devenait responsable de la liaison et de la communication entre les différentes branches du Club.

Emma Frost – Carlo Barberi

 

Années 70 – Manipulations

Durant les années 70, le Club manipula plusieurs évènements au niveau international comme la chute du franquisme et la transition démocratique en Espagne, le coup d’état du 11 septembre 1973 au Chili ou encore le choc pétrolier de 1973-74 et celui de 1979. Son but était d’asseoir progressivement son pouvoir et son influence dans la politique et la finance internationales, pour étendre son réseau au planmondial.
Mais, si extérieurement les membres du Club semblaient partager des buts communs et semblaient unis, intérieurement les tensions étaient fortes. En effet, Edward Buckman et Paris Seville étaient des anti-mutants notoires, supportant mal la présence et la domination des mutants au sein du Conseil des Elus.
Ainsi, lors du démantèlement officiel des Industries Trask en 1973, Edward Buckman récupéra les projets de recherches sur des armes anti-mutantes tandis que Paris se rapprochait de plusieurs personnalités militaires et politiques, dont le colonel William Stryker. Tous deux supportèrent le Projet Armageddon, un projet de développement d’armes anti-mutantes cherchant à recréer des sentinelles durant la deuxième moitié des années 1970 et mené par Stephen Lang, un ingénieur et physicien anti-mutant. En se rapprochant, Edward et Paris finirent par se marier – un évènement mal vu par les autres membres du Conseil.

 

Années 80 – Troubles et conflits au sein du Club

Le 5 juin 1983, alors que le Conseil des Elus se réunissait à Madrid pour célébrer plusieurs de ses succès de la décennie passée, Edward et Paris passèrent à l’attaque. Ayant réuni une petite armée et l’équipant d’armes anti-mutantes, ils attaquèrent le manoir de Lourdes Chantel où étaient réunis les autres membres du Conseil. Ils lâchèrent également deux sentinelles contre eux. Emma, Lourdes, Harry, Shinobi et Sir Gordon se défendirent comme ils purent, utilisant leurs pouvoirs mutants respectifs et les ressources à leur disposition. S’ils gagnèrent de justesse, tous ne s’en sortirent pas. En effet, Lourdes s’épuisa à force de téléporter des morceaux des sentinelles pour les démanteler tandis que Sir Gordon fut tué dans l’explosion qui résulté de la destruction des sentinelles – et qui rasa le manoir Chantel.


Edward Buckman
Leurs pouvoirs permirent cependant à Emma Phillips-Frost, Shinobi Shaw et Harry Leland de s’en sortir vivants. Ensemble, ils ripostèrent. Emma s’introduisit chez Edward et Paris tandis que Harry et Shinobi conduisirent une attaque commando contre certains entrepôts des Buckman Industries où étaient entreposées les sentinelles restantes. Emma utilisa ses pouvoirs psychiques pour pousser Edward à assassiner Paris puis à se suicider ; en parallèle, Harry et Shinobi utilisèrent les leurs pour détruire les dernières sentinelles et mettre fin au Projet Armageddon. Emma profita également de la présence de Stephen Lang chez Edward et Paris pour lui voler son savoir en matière d’ingénierie et de physique, puis le tua froidement d’une attaque télépathique.

 

Une nouvelle forme du Club (80 – 90)

Finalement, Emma, Shinobi et Harry décidèrent de refonder le Club des Damnés sur des nouvelles bases, créant le Triumvirat, le Conclave des Lords Cardinaux et les Magistrats Impériaux. À l’aide de ses nouveaux savoirs scientifiques, Emma développa de nouvelles technologies, utilisant les ressources héritées à la mort de son mari pour bâtir son propre empire industriel : Frost Technology Corporation qui deviendra au milieu des années 90 Frost International Corporation ou juste Frost-Inc. Quant aux Buckmand Industries, elles furent peu à peu absorbées par la Shaw Compagny et Shinobi Shaw, qui renomma son entreprise : Shaw International.

 

Depuis les années 80, le Club n’a cessé d’étendre son influence à travers le monde. Il a su profiter ou manipuler toute sorte d’évènement (comme la chute de l’URSS ou la crise pétrolière de 2008) pour étendre son pouvoir. Si la composition interne du Club a changé, l’organisation définie en 1983, elle, n’a que peu changé et le pouvoir principal se partage toujours entre les mains du Triumvirat.
À noter parmi les dates importantes du Club :
Le mariage d’Emma et Shinobi en 1985.
Le départ à la retraite de Harry en 2005 et son remplacement par sa fille au Triumvirat.

 

Shinobi Shaw

 

A suivre : Organisation du Club des Damnés (Terre 10005 )- Hellfire Club -Xmen
Traduction, réécriture, recherches: LORD CHOURS

(Recherches d’illustrations – mise en ligne Lady Butterfly )

Une réflexion sur “Le Club des Damnés/Hellfire Club (Earth 10005) #1

  1. Je me disais « Tiens, c’est bizarre c’est différent de mes souvenirs », mais je n’avais pas fait attention au « Earth 100005 » dans le titre. Du coup ça correspond aux films aussi?

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.