Hellfire Club/Le Club des Damnés – Earth 10005 (Xmen films) #2

Organisation du Club

 

Petite introduction :

Le Club des Damnés est une organisation criminelle internationale dont le but est d’imposer la domination des mutants sur les humains – appelés Scans-plats. Mais plutôt que d’utiliser la force ou la conquête armée ouverte, le Club des Damnés préfère agir dans l’ombre, à travers son influence politique et économique. Ses membres cherchent donc à obtenir toujours plus de pouvoir politique, de ressources financières, etc. Ils exercent des chantages et des dettes, utilisent des pots-de-vin ou des menaces, manipulent les évènements politiques, et tous disposent des ressources financières et foncières importantes. Le Club des Damnés possède d’ailleurs une force paramilitaire privée, servant officiellement à la sécurité de ses lieux et membres, mais pouvant servir si besoin de force armée.
Le Club des Damnés est un lieu hautement secret et hiérarchisé. Apparaissant comme un club social ayant des branches à l’internationale et investissant dans le plaisir de ses membres, il est en réalité dirigé par une cabale secrète : le Triumvirat, qui exerce son pouvoir à travers ses Magistrats Impériaux, ses Lords et Ladies Cardinaux et les Conseils des Elus.

Hellfire_Club

Les différentes branches et les Conseils des Elus :

Organisation internationale, le Club des Damnés possède des branches dans plusieurs pays et villes du monde incluant : New York, Los Angeles, Londres, Paris, Tokyo, Hong Kong, Boston, San Francisco, Madrid, Vienne, Rome, Moscou, etc. Le plus souvent, ces branches prennent la forme de country-clubs, de clubs de restauration, de gentlemen’s club et autre organisation sociale, regroupant des personnalités riches, privilégiées et influentes du monde des affaires, de la politique et de la culture du pays en question. Ces organisations et clubs offrent ainsi toutes sortes de divertissements, de plaisirs, mais également d’aides et de ressources à leurs adhérents. Le but est naturellement pour le Club des Damnés de manipuler ces personnalités, à l’aide de pots-de-vin, de chantages, etc. Si l’adhésion au Club se fait par une cotisation annuelle particulièrement élevée, il faut connaître un autre membre du Club pour y être invité et ainsi avoir un parrain. En outre, la carte du Club est transmissible aux générations futures.

Chaque branche du Club possède en son sein un Conseil des Elus qui dirige les actions du Club à son niveau géographique. Ce conseil est formé par des membres choisis et invités, qui ont accès à des ressources bien plus importantes… et qui utilisent ces ressources pour manipuler les évènements autour de lui, à commencer par le cours de la bourse. Chaque conseil est dirigé par un Lord / Lady Cardinal/e, appelé également simplement Cardinal/e – c’est lui/elle qui invite et choisit les membres du Conseil, parfois sur recommandation du Conclave ou du Triumvirat. Le nombre d‘Elus est fixé à neuf membres par branche, sauf pour les branches majeures qui sont autorisées à élire jusqu‘à douze membres. Cependant, le secret étant la base du Club des Damnés, rares sont les Conseils à totalement remplir leurs effectifs.

Parmi ces branches, toutes ne se valent pas. En effet, il existe vingt branches majeures, les autres étant considérées comme des branches mineures. La prédominance de ces clubs dépendent de facteurs complexes : leur importance dans l’économie mondiale (bourse, organisations internationales, etc.), leurs liens avec l’histoire interne du club (Londres par exemple est l’endroit où Emma Frost a reconstruit le club), l’importance du pays (Riyad pour l’importation du pétrole ou les pays du Conseil de Sécurité) ou encore le développement potentiel du pays (pour les nations dites du tiers-monde). Parmi les vingt branches majeures, on compte :

  • New York.
  •   Pékin
  • Londres.
  •   Bruxelles.
  • Singapour.
  • Hong Kong.
  •  Paris.
  • Moscou.
  • Tokyo.
  • Riyad (Arabie Saoudite).
  • Bombay.
  • Le Caire.
  • Abou Dabi.
  • Rio de Janeiro.
  • Pretoria.
  • Canberra.
  • Gaborone.
  • Mexico.
  • Kinshasa.
  • Ottawa.

 

De même, entre elles, certaines branches sont plus influentes que d’autres: les branches de New York, Tokyo, Londres, Paris, Moscou et Pékin étant les plus puissantes.
Les autres branches mineures du Club sont:
1- soumises à une branche majeure, et dans ce cas-là le Lord / Lady Cardinal/e de la branche majeure dirige également le Conseil de la branche mineure – par exemple, la branche de Djeddah en Arabie Saoudite est sous le contrôle de la branche de Riyad (Il/elle peut cependant déléguer son conseil à un vice-cardinal, appelé Evêque)
2 – indépendantes, mais leur Lord / Lady Cardinal/e ne possède pas de siège au Conclave.

Cependant, le monde évoluant, des Lords Cardinaux demandent régulièrement au Triumvirat de changer la liste des branches majeures. Ainsi le nombre de branches majeures, initialement au nombre de douze dans les années 80 est aujourd’hui à vingt.

Toutes les branches du Club sont soumises à une Charte qui détermine les pouvoirs du chaque membre, les droits et devoirs de chaque Club et membre, etc. Ces lois et régulations internes ne peuvent être changées que par le Triumvirat. En briser une entraîne de sérieuses répercussions (dont la mort est la moindre…)

La première règle est naturellement de garder secrètes l’existence et les activités du club. Il existe également des règles de coopération et d’assistance, bien que le Club des Damnés ait une vision libérale et compétitive de l’économie et de la politique. Une règle fondamentale est l’interdiction absolue pour une branche du Club d’attaquer ouvertement une autre branche, quelques soient les moyens utilisés. Cependant, si une branche arrive à en détruire une autre sans se faire remarquer, alors elle est récompensée. Si elle essaie, mais échoue alors elle est détruite par le Conclave.

A suivre: Hellfire club/ Club des Damnés – Earth 10005/ Xmen films – composition et organisation-Traduction, Recherches, Réécriture: Lord Chours