Merci Prince

Il sera dit que je ne cesserai pas de rendre hommage à des artistes cette année. C’est ainsi.

Prince, donc.
En quelques mots, Prince a marqué la fin de mon adolescence et mon entrée dans l’âge adulte. Il est  définitivement lié à des souvenirs sentimentaux très forts (« When doves cry » était l’une des chansons préférées de mon 1er grand amour, qui fut aussi mon mari pendant une dizaine d’années).

Je me souviens être allée voir « Under the cherry moon » au cinéma et avoir été très émue par « Sometimes it snows in April« . Je me rappelle avoir dansé sur « Boys and girls » et « Kiss ».

De Prince, j’aime le côté provocateur, le mélange des genres (rock, pop, funk, r’n’b, etc..),l’ambiguïté  et l’ouverture: métis, blancs, noirs,latinos hétéros, gays, bisexuel(l)es..
Voilà ce qui me convient.

Un  hommage à un immense artiste. Parce qu’1,57 ou 58 m, on s’en fout. (C’est ma taille, pour l’anecdote).

Merci.

 

En 2004, Prince et Beyoncé « Purple rain »:

Prince et Lenny Kravitz: American woman

Magnifique reprise (Prince à la guitare en cie de Tom Petty,Steve Winwood, Jeff Lynne and others — « While My Guitar Gently Weeps ») en 2004

 

 

Lady Butterfly – avril 2016

2 réflexions sur “Merci Prince

  1. très bel hommage à ce grand artiste, il fait partie de notre culture musicale, de ces références que l’on a pu écouter à la radio et qui ont aidé à façonner notre culture musicale. Le bilan musical est dur cette année pour la faucheuse.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.