Throwback Thursday Livresque: Livre invisible

Le revoilà ! Quoi, qui? Le Throwback Thursday Livresque!

Son principe:
« Qu’est-ce que le Throwback Thursday livresque ?  « partager une lecture ancienne ou plus récente au choix, mais toujours sur un thème très vaste (…) le TBT Livresque  invite à se replonger dans nos plus jolis souvenirs livresques. »  BettieRoseBooks

Jeudi 02 février : Livre invisible (un livre dont personne ne parle ou peu).

Mon choix du jour :

Il s’agit d’un livre qui, étrangement, est un must. Prix Pulitzer 1981. Un pavé. Un OVNI.
un livre-culte disent certains.
Bizarrement, il n’est pas si connu que ça. depuis quelques années, Et surtout pas assez lu.
C’est dommage (et ô combien frustrant lorsqu’on souhaite en parler! ) parce que ce livre est toujours d’actualité (cf. cet article, pour une fois, bien fichu, ici).

En résumé, « La conjuration des imbéciles »(A Confederacy of Dunces)   raconte cette histoire:

« À trente ans passés, Ignatius J.Reilly étudiant en littérature médiévale, remarquablement érudit et d’une intelligence qui confine au génie paranoïaque, vit aen vrai pacha chez sa mère arthritique et alcoolique à La Nouvelle-Orléans. Harassée par ses frasques, celle-ci le somme de trouver du travail. C’est sans compter avec sa silhouette éléphantesque et son arrogance bizarre »

Ensuite, il y a l’histoire de l’auteur. John Kennedy Toole ( dont je recommande aussi « La bible de Néon » au passage) s’est suicidé en 1969 àn 31 ans, par déception de ne pas être publié , et qui connut le succès après sa mort(prix Pulitzer à titre posthume ).

 

Pourquoi la Conjuration des Imbéciles? 
Le titre est une référence à une citation de Jonathan Swift, mise en épigraphe : « Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui.  » Actuel, non? 

Pour rire! Parce que le livre est loufoque.
C’est simple: avec « La Conjuration … » , il n’y a pas de demi-mesures: soit on aime (on adore, souvent) soit on déteste. C’est pourquoi je vous invite à le découvrir par vous-mêmes et non à lire certaines critiques de lecteurs qui ont été déçus voire pire.

Une chose est sûre: en tant que libraire, ce fut pour moi l’une des recommandations que je pouvais sortir de ma poche (ou de mon rayon, plus exactement). Et personne n’y est resté indifférent. En tant que lectrice, il s’agit aussi d’un coup de coeur.

 

Le voici parmi d’autres livres un peu trop « invisibles »  –  ma sélection ci dessous:

dscn0609

Bonnes lectures!