Let’s play! Animal Crossing Pocket camp

 

C’est fait: je n’ai pas pu attendre et j’ai téléchargé Animal Crossing : pocket camp sur mon téléphone. Le jeu est disponible sur Google Play australien (et chez nous, avec quelques astuces .

Non, mais pourquoi, Animal crossing, me direz-vous? (ou pas)

Ah, c’est compliqué….Mais si vous n’êtes jamais allés rembourser le prêt de votre maison chez Tom Nook ( ce Nook, à l’origine un tanuki = Nook, devenu raton-laveur ici), si vous n’avez jamais secoué les arbres pour trouver des clochettes (la monnaie de l’univers d’AC) mais trouvé des abeilles à la place, si vous n’avez pas écouté les chansons de Keke, si vous n’êtes pas partis à la chasse aux insectes l’été afin de capturer le scorpion pour le musée, bref, si vous n’avez pas joué à AC (=Animal Crossing) sur la DS, voilà un peu de rattrapage…

 

Let’s play!

« AC est un jeu vidéo de simulation de vie développé par Nintendo EAD. Il est édité au Japon par Nintendo en avril 2001 pour la console Nintendo 64. Sur la petite console Nintendo DS Animal Crossing sort à la fin d’année 2005 au Japon puis en Occident.

Dans ce jeu, le joueur emménage dans un village de campagne habité par des animaux aux caractères bien distincts. Il introduit un nouveau type de jeu dérivé du collect them up : le but est de rendre tous les habitants heureux, de créer des vêtements et des décorations et de collectionner des objets (meubles, tapis, vêtements, fossiles…). Le jeu se déroule en temps réel, les minutes et les heures étant synchronisées avec la vie réelle (heure de la console), ainsi que les jours, les mois et les saisons. Il est également possible de fêter Noël et tous les autres événements (américains) avec les villageois. » (wiki source)

 

C’est le jeu tranquille par excellence, celui qui a réuni des parents et des enfants autour de la console. Je ne connais pas d’enfants nés au début des années 2000 qui ne connaît pas AC, au moins de nom (comme Dofus ou Minecraft, tant que j’y suis).

. Dans la série des jeux Animal Crossing, la faune et la flore varient en fonction des mois et des saisons, c’est-à-dire qu’il neige en hiver, qu’il y a des cigales en été et que les arbres ont un teint ocre en automne. Mais, le joueur peut moduler son environnement en plantant des cèdres et szqsapins achetés chez Tom Nook, ainsi que des arbres fruitiers et en plantant des fleurs (achetables elles aussi chez Tom Nook)

Après avoir planté des fleurs d’une même espèce, il est possible qu’elles produisent une hybride introuvable sur le marché,

À l’inverse, le joueur peut aussi polluer son environnement en coupant des arbres, en laissant pousser les mauvaises herbes

Son arrivée en version mobile était depuis longtemps attendue (AC est aussi populaire que Pokemon ou Mario).

Non, pas d'abeilles dans AC: pocket camp...

 

Après avoir créé son personnage, nous voilà prêts à emménager non pas dans un petit village mais dans un terrain de camping! On arrive à bord d’un charmant minibus vintage. L’accueil est toujours cordial.

Allez, hop, on peut pêcher avec un filet!

Le but sera de faire prospérer le camp, avec les mêmes actions que dans les jeux précédents ou à peu près:  interactions avec les habitants (toujours les bestioles sympas/grognons),  quêtes (pêche, cueillette, chasse aux insectes, ramassage de coquillage) avec le plus de cette version: on peut aller crafter (faire crafter plutôt) ses meubles.
Les vendeuses hérissons (les soeurs Able) ainsi que Tom Nook sont toujours présents en tant que vendeurs itinérants.
Et donc, pas de prêt à rembourser? Mais si: notre minivan peut être customisé… Pour cela il faut s’endetter auprès du garage Ok Motors(après le raton-laveur usurier, voilà les frères Giovanni, Beppe et Carlo, trois oiseaux qui proposent leurs services contre des clochettes!)

Question gameplay, on ne change pas les bonnes recettes. La clé, c’est toujours la socialisation avec, cette fois, une jauge d’amitié (bloquée à 7, d’après ce que j’ai testé).
Plus on remplit de missions auprès des habitants, plus on obtient de coeurs (indice de l’amitié) et plus on a de chance de les inviter dans son camping.

Le camping est donc facile à meubler. Et si on respecte les désirs des habitants (« je veux bien être ton pote et venir te voir, mais as-tu la chaise trucmuche, le canapé machin, etc…?« ), les habitants viennent squatter dans notre camping.

C'est peuplé, chez moi

De même, on peut visiter les campings d’amis en ligne: on rencontre d’autres joueurs de façon aléatoire) mais  on peut aussi inviter de vrais potes IRL en les ajoutant manuellement.

http://vignette.wikia.nocookie.net/animalcrossing/images/4/40/Images_%2810%29.jpeg/

Ce qui change?

Pas d’abeilles dans les arbres jusqu’à maintenant. (pour le clin d’oeil)
On ne peut pas creuser le sol et déterrer des fossiles mais uniquement dans un lieu dédié;  pas de fronde non plus pour percer des ballons dans le ciel (et récupérer des cadeaux).
Moins de diversité dans les espèces aussi : poissons, insectes…

C’est toujours aussi mignon, frais. Les graphismes sont agréables et marqués dans la tradition AC.
Les vêtements peuvent être achetés et revendus.
Un marché personnel permet de vendre aux autres joueurs (contre clochettes, bien sûr) les poissons, fruits, coquillages.

Le van peut être meublé comme on veut ainsi que le terrain de camping.
Quant à la tente, elle peut aussi changer si on le souhaite.

Pour un jeu gratuit, c’est plutôt bien fait même si on attend des mises à jour avec les événements (Halloween, Noël etc..).

Ce qui me manque?

Je trouve que les interactions avec les habitants sont limités: par ex, dans AC Wild world, on pouvait  pousser à bout certains habitants  et les voir se mettre en colère (certains m’ont fait hurler de rire) 

Le terrain est aussi beaucoup plus réduit. Pas de mauvaises herbes non plus si on n’entretient pas les alentours. (un tantinet moins écolo, donc).

 

 

Fan d’AC? alors, pourquoi se priver…Les crossien-enne-s jouent déjà:

Crossien: Le terme « crossien » (ou « crosseur ») est utilisé pour décrire une personne fan des jeuxAnimal Crossing et plutôt bien connaisseuse dans ce domaine. Ce mot est surtout utilisé sur la toile, notamment dans les forums de jeux vidéo.

 

 

Publicités