Premières lignes #19novembre

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit.
Les premières lignes rendez vous créé par le blog, Ma lecturothèque .

Les semaines se suivent et …les lectures aussi, avec, cette fois, une bonne pioche littéraire.

Après la relecture du premier tome de Fondation, j’ai enchaîné sur un Arsène Lupin que je n’avais pas lu, et pour cause: il s’agit d’un inédit paru en mai 2012 (Le Dernier Amour d’Arsène Lupin).

Mais les premières lignes qui suivent sont issues de La Mythologie viking, de Neil Gaiman qui a bien résumé dans ce petit livre l’essentiel à savoir sur les mythes scandinaves. Ensuite, pour qui a l’habitude des sagas et des eddas, ce livre n’apporte pas grand chose (sinon des sous à son auteur, mais c’est un autre propos).

Cela reste une lecture agréable, facile, une bonne approche de la mythologie scandinave si on n’en a pas l’habitude – pour approfondir, rien de mieux que les ouvrages de Régis Boyer.

Bien sûr, ici, on ne parle pas d’un romande Gaiman mais d’une synthèse assez sympa, moyennement érudite, quand même.

Pour aller plus loin:

un blog 

La Völuspá (je cite ce long poème  pour faire le parallèle avec le « conte » de Gaiman)

 

« Avant le commencement, il n’y avait rien – ni terre, ni cieux, ni étoiles, ni ciel: rien que le monde de la brume, sans forme et sans structure, et le monde du feu, toujours ardent.Au nord s’étendait le Niflheim, le monde des ténèbres »

 

Bonnes lectures!

Publicités