Premières lignes #26novembre

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit.
Les premières lignes rendez vous créé par le blog, Ma lecturothèque .

 

Bonne pioche, cette semaine, puisqu’après avoir lu et terminé « La salle de bal » de Anne Hope, mes deux réservations à la bibliothèque sont (enfin) arrivée: Vernon Subutex 2 et 3. (ma chronique du 1er tome ici)

Mes premières lignes viennent donc de ce deuxième tome:

« Vernon attend qu’il fasse nuit et qu’autour de lui toutes les fenêtres se soient éteintes pour escalader les grilles et s’aventurer au fond du jardin communautaire. « 

A propos du tome 2:

« Le deuxième tome commence par un rapide rappel sous forme d’une liste de courts portraits des différents protagonistes présents au premier épisode, comme une série ferait le rappel de la saison précédente. Virginie Despentes accompagne le lecteur avant de le replonger dans la suite des aventures de Vernon Subutex, son héros et on lui en est reconnaissant. C’est très pratique. On peut s’y référer de temps en temps au cours de la lecture.

Dans ce deuxième tome, donc, on retrouve Vernon toujours dans la rue, et dans un drôle d’état. Depuis qu’il a été malade (grosse fièvre), l’ancien disquaire traverse des phases de lévitation où il perd totalement contact avec le monde réel. Installé dans une bâtisse abandonnée de la capitale, nichée derrière un jardin communautaire, « il débloque. Il a des absences. »

source

Intéressant: Vernon a trouvé refuge sur la butte Bergeyre (et pas Montmartre, comme je l’ai lu dans beaucoup – trop – de chroniques). La butte Bergeyre, c’est ce petit quartier du 19ème, située sur une colline près des Buttes-Chaumont.

 

 

Bonnes lectures! 

5 réflexions sur “Premières lignes #26novembre

  1. Pingback: Premières lignes #87 – Ma Lecturothèque

  2. Pingback: Premières lignes #88 – Ma Lecturothèque

  3. Pingback: Premières lignes #88 | Songes d'une Walkyrie

Les commentaires sont fermés.