Music is might # 5 – spécial Nouvel An

 

Music is might est une série d’articles faisant des liens entre des chansons ou des vidéos qui, a priori, n’ont rien à voir entre elles; parlant de liens émotionnels, d’ univers musicaux découverts ou à découvrir. Quand la musique fait sens…

Le titre est une référence à JK Rowling qui dans Harry Potter utilise le  slogan  « Magic is might ». En français, l’allitération en « m » est malheureusement perdue (la traduction est « la magie est puissance », chap. 12 des « Reliques de la mort »

 

Et avec la nouvelle année approchant, je vais vous parler de… »Auld lang syne » (ce n’est qu’un au revoir – en français)  qui est LE chant du  nouvel an par exemple.

Auld Lang Syne, chanson écossaise plus connue des francophones sous le nom de Ce n’est qu’un au revoir, signifie en scots « Depuis longtemps », « Les jours passés d’il y a longtemps », « Les jours d’antan », ou aussi « l’Amitié de vieille date ». En français et en anglais, ce chant est souvent repris à la nouvelle année ou à la fin de réunions amicales

On doit la transcription et la publication de cette ancienne ballade écossaise au poète Robert Burns à la fin du 18 ème, à partir de fragments d’une chanson écossaise plus ancienne

En 1920, c’est le Père Jacques Sevin qui en écrivit les paroles françaises.

 

Paroles:

Should auld acquaintance be forgot
And never brought to mind?
Should auld acquaintance be forgot
And days of auld lang syne?

Refrain
For auld lang syne, my dear
For auld lang syne
We’ll take a cup o’kindness yet
For auld lang syne

We twa hae run about the braes
And pou’d the gowans fine
But we’ve wander’d mony a weary fitt
Sin’ auld lang syne.

We twa hae paidl’d in the burn
Frae morning sun till dine
But seas between us braid hae roar’d
Sin’ auld lang syne.

And there’s a hand, my trusty feire
And gie’s a hand o’ thine
And we’ll tak a right gude-willie waught
For auld lang syne.

And surely ye’ll be your pint-stowp
And surely I’ll be mine
And we’ll tak a cup o’kindness yet
For auld lang syne.

Faut-il oublier les amis
ne pas s’en souvenir ?
Faut-il oublier les amis
les jours du temps passé ?

Refrain
Les jours du temps passé, ami
les jours du temps passé
Buvons ensemble à la tendresse
aux jours du temps passé.

Nous avons voyagé tous deux
chaque jour d’un cœur léger
Tours et détours un long chemin
depuis le temps passé.

Nous avons galéré tous deux
du lever au coucher
Océans nous ont séparés
depuis le temps passé

Voici ma main ami fidèle
donne ta main à l’amitié
Et nous boirons encore longtemps
aux jours du temps passé.

Et tu offres le premier verre
et j’offre ma tournée
Buvons ensemble à la tendresse
aux jours du temps passé.

 

Je ne vais pas vous proposer les versions de Mariah Carey ou de Lea Michele (Glee), trop connues, ni même celle d’André Rieu ( non, mais, oh!). J’ai trouvé quelques versions assez sympas:

Façon punk:

 

Voire  même :ou punk avec cornemuses:

Façon Slade:

Façon Springsteen (live 1980):

Ou même façon Boney M:

C’est le chant traditionnel de Hogmanay, le jour de la Saint-Sylvestre. Cet usage conquit l’ensemble du monde anglophone de sorte qu’on y parle de cet hymne comme du « chant que personne ne connaît » tant les paroles en sont inversement populaires à la musique.

Attention, cornemuses!

Au Japon, la mélodie de cette chanson est très célèbre en tant que Hotaru no hikari (蛍の光Lueur d’une luciole). Cette chanson a été traduite en japonais durant la période Meiji (fin du XIXème siècle et début du xxème) et est chantée comme chanson de séparation lors des cérémonies de remise des diplômes. Presque tous les Japonais la connaissent.

 

Elle fait également partie des nombreux et variés Volkslieder(Chants populaires) ré-harmonisés par Beethoven dans son recueil Douze chants écossais,

Pour finir, une version écossaise, quand même:

 

Très bonne fin d’année à tous et à toutes, que vous fêtiez cette St Sylvestre ou non, que vous soyez seul-e-s ou entouré-e-s – et à …l’année prochaine !

 

Publicités

2 réflexions sur “Music is might # 5 – spécial Nouvel An

  1. Pingback: Retour en 2017: best of et bilan | Lady Butterfly & Co

Les commentaires sont fermés.