Philippe Ramette #L’été de l’art -21

Suite de ce deuxième été de l’art, avec un artiste qui est à la fois artiste sculpteur, photographe et dessinateur : Philippe Ramette

« Après des études aux Beaux-arts de Nice, Philippe Ramette abandonne la peinture pour se consacrer à la sculpture d’objets « hybrides » comme Objet à voir le monde en détail (1989), un appareil optique qui redéfinit un point de vue sur le monde. L’artiste décide ensuite de mettre certaines de ses sculptures en scène dans des photographies. Son travail photographique apparaît dès lors comme le prolongement logique de la pratique de la sculpture, puisqu’il permet de montrer son usage dans des conditions idéales. C’est aussi un certificat de la fonctionnalité des objets : une preuve d’existence.

Les prothèses-sculptures

Philippe Ramette invente des objets insolites, humoristiques et tragiques, avec lesquels il prend la pose pour la photo. Ces prothèses lui permettent de flotter dans les airs (Lévitation rationnelle), grimper aux arbres (Promenade irrationnelle) ou arpenter des falaises (Ascension rationnelle). »

(source

 

Cela donne d’étonnantes photos exposées en ce moment à Nantes, passage Ste Croix:

 

 

C’est aussi à Nantes que j’ai pu apprécier ses éloges

 

 

Eloge de la discrétion

 

Eloge du pas de côté: (permanent, place du Bouffay)

 

Eloge de la transgression:

Retrouvez les autres éloges de Philippe Ramette sur mon blog photos dans le cadre du Voyage à Nantes 2018.

4 réflexions sur “Philippe Ramette #L’été de l’art -21

  1. Pingback: Les éloges de Philippe Ramette – Voyage à Nantes 2018 | LeyArts

Les commentaires sont fermés.