Premières lignes #5mai

Changement de registre avec les Premières lignes de cette semaine:

 » 13 février 1944

Je viens d’avoir treize ans. je suis née un 13, un vendredi 13.  Ági est très superstitieuse, mais elle en a honte, et c’est le premier anniversaire où elle ne sera pas là. Je sais bien qu’elle va être opérée, mais elle aurait tout de même pu venir. Il y a aussi de bons médecins à Oradea. « 

L’adolescente qui s’exprime s’appelle Éva Heyman. Elle vit à  Oradea, en Transylvanie (en   Hongrie à cette période) avec ses grands-parents. Ses parents, Ágnes (Ági) et Béla Heyman ont divorcé alors qu’elle était toute petite.
Sa mère, remariée à l’écrivain socialiste Béla Zsolt, récupère le journal de sa fille après  guerre et le fait publier.

A l’instar d’Anne Frank, Éva  n’a pas survécu aux camps de concentration. Elle livre dans ce court journal ses impressions, son désir de vivre, l’inquiétude grandissante face à la brutalité. Passionnant, poignant, « J’ai vécu si peu » est un récit sensible et vivace que je conseille de lire.

 

 » Résumé : Eva Heyman est née à Oradea, en Transylvanie (la Roumanie actuelle, la Hongrie à l’époque), en 1931. En juin 1944, Eva a été déportée. Elle est arrivée à Auschwitz le 6 juin, où elle est morte dans la chambre à gaz le 17 octobre 1944. Elle avait treize ans. « 

Publié aux éditions des Syrtes

J’ai vécu si peu.. (2013)

Le mémorial à Oradea :

 

Les blogueurs et blogueuses qui  participent aussi  aux Premières Lignes : 

• Vie quotidienne de Flaure
• Au baz’art des mots
• Light & Smell
• Chronicroqueuse de livres
• Les livres de Rose
• Au détour d’un livre
• Le monde enchanté de mes lectures
• Cœur d’encre
• Les tribulations de Coco
• La Voleuse de Marque-pages
• Vie quotidienne de Flaure
• Ladiescolocblog
• Selene raconte
• Les lectures d’Angélique
• Pousse de gingko
• Rattus Bibliotecus
• La Pomme qui rougit
• Ma Petite médiathèque
• Chat’Pitre
• La Booktillaise
• Lectoplum
• Encore un livre
• Le monde de Gulia
• Alohomora
• Le monde de Callista

Publicités