Premières lignes #4août

Premières lignes pour un coup de coeur, cette semaine ❤️

« C’était le genre de vieille usine qu’on ne trouve que dans les pires quartiers des grandes villes; Des années de crasse et de pollution avaient terni ses briques autrefois rouges et tirant désormais sur le gris-brun. L’enceint extérieure était surmontée de torsades de barbelés acérés. Le métal avait rouillé et cédé à certains endroits sans jamais être réparé, comme si les propriétaires avaient décidé qu’à défaut de pouvoir repousser les cambrioleurs, ils s’efforceraient au moins de leur transmettre le tétanos. »

Ainsi débute le deuxième tome de la série Alex Verus, de Benedict Jacka, une série de fantasy urbaine, classée en Y.A en France (chez les adultes, en Angleterre). J’avais choisi totalement par hasard à la médiathèque le 1er tome Malédiction, et surprise ! ce livre est une pépite !
Les personnages sont intéressants, jamais manichéens. Le monde magique présenté ici est d’ailleurs peuplé de mages et créatures magiques qui ne cessent de surprendre le lecteur. L’action est vraiment bien menée (on est accroché du début à la fin, encore plus pour le deuxième tome que pour le premier). Et malgré des scènes plus sombres (combats, tortures, …), il y a beaucoup d’humour.
A ce jour, cinq tomes ont été traduits ici en France. Neuf sont parus en anglais (le dixième est annoncé pour septembre prochain).
Certains ont voulu y voir des liens avec Harry Potter, (?) mais, à part le fait qu’un monde magique soit évoqué, je ne vois vraiment pas le rapport. Nous avons ici des personnages adultes, une magie différente – et  le personnage principal est un devin, non un petit  sorcier à l’école.

Faut-il le lire ?
Oui, si on aime la magie, la fantasy, Londres, la mythologie, les intrigues  – et même si on est arachnophobe.

Alex Verus, tome 1 : Destinée par Jacka

 

Alex Verus, tome 2 : Malédiction par Jacka

Résumé : Alex Verus vit à Londres et il est devin. Il peut voir le futur comme un faisceau de probabilités. Pour le commun des mortels, c’est un don impressionnant, mais pour les autres mages, c’est le bas de l’échelle des arts occultes. De toute façon, Alex a tourné le dos à cette confrérie. Trop de rivalités, de secrets, de complots, trop de morts… Sa seule ambition est de mener une existence sans histoires, caché dans sa petite boutique d’accessoires pour magiciens amateurs. Dans l’arrière-salle, il continue à faire un peu de marché noir, c’est risqué mais le commerce des vrais objets magiques lui permet de payer le loyer

 

Les blogueurs et blogueuses qui  participent aussi  aux Premières Lignes : 

• Vie quotidienne de Flaure
• Au baz’art des mots
• Light & Smell
• Chronicroqueuse de livres
• Les livres de Rose
• Au détour d’un livre
• Le monde enchanté de mes lectures
• Cœur d’encre
• Les tribulations de Coco
• La Voleuse de Marque-pages
• Vie quotidienne de Flaure
• Ladiescolocblog
• Selene raconte
• Les lectures d’Angélique
• Pousse de gingko
• Rattus Bibliotecus
• La Pomme qui rougit
• Ma Petite médiathèque
• Chat’Pitre
• La Booktillaise
• Lectoplum
• Encore un livre
• Le monde de Gulia
• Alohomora
• Le monde de Callista

Publicités