Élisabeth Sonrel, une peintre oubliée – L’été de l’art #39

Certains disent qu’elle est symboliste, d’autres pré-raphaëlite, Elisabeth Sonrel aimait surtout représenter des personnages féminins et s’inspirer des légendes – dont la légende arthurienne. Peu connue aujourd’hui,  elle est née en 1874 à Tours ;  son père Stéphane Sonrel était médecin mais aussi peintre à ses heures ainsi que son oncle, aquarelliste amateur. Les Beaux-Arts n’acceptant pas les  femmes ( et ceci jusqu’en 1897) , elle part étudier à l’’Académie Jullian auprès de Jules Lefebvre.
Malgré les difficultés de son statut de femme  non mariée,  E. Sonrel expose au Salon des artistes français de 1893 à 1941. Elle obtient la médaille de bronze de l’Exposition universelle de 1900, le prix Henri Lehmann. (source)

 

1 ak (553x700, 182Kb)

1 ak (700x572, 61Kb)

2AK (279x400, 46Kb)

 

7ak (500x342, 53Kb)

Élisabeth SONREL (1874 –1953) - Ligéia

Une réflexion sur “Élisabeth Sonrel, une peintre oubliée – L’été de l’art #39

Les commentaires sont fermés.