Premières lignes #25août

Des Premières lignes qui mettent tout de suite dans l’ambiance :

« Dans la cave envahie peu à peu par l’obscurité, Crafty écoutait les chuchotements montant des tombes de ses frères.
Assis devant la table à trois pieds, tandis que les ombres glissaient lentement vers lui, il ne quittait pas des des yeux un haut placard, étroit et branlant, qui se serait effondré s’il n’avait été soutenu par le mur du fond. Il avait servi autrefois de garde-manger. A présent, il était vide. « 

S’il y a une chose que Joseph Delaney sait faire, c’est bien de plonger d’emblée son lecteur dans l’angoisse. Il sait faire bien d’autres choses, bien sûr et son talent est incontestable. Avec ce premier tome « Le réveil des monstres », l’auteur de l’Epouvanteur entame une nouvelle série qui pourrait très bien se passer quelque part non loin de Chipenden : on y retrouve des créatures, des sorcières aussi (un beau clin d’oeil à Tom, Alice et John Gregory). Quant au Shole ( qui tire son nom du Sheol, « le séjour des morts » hébraïque), c’est un brouillard particulièrement pernicieux qui transforme tous les êtres vivants en des créatures monstrueuses, les aberrations. Toutes ? Non, car les personnes qui ont du sang Fey  sont immunisés. L’auteur ne nous en révèle pas plus sur ce point pour le moment.
C’est un excellent premier tome que signe Delaney, dans la lignée des meilleurs Epouvanteurs (certains tomes étant un peu « en  dessous » au fil de histoire qui a eu tendance à s’étirer mais j’en ai déjà parlé).

Une fois de plus, rien n’est manichéen. Ses personnages sont toujours bien définis même si l’on retrouve des traits communs à Tom Ward et à Alice ici.
Une fois de plus, l’angoisse et l’horreur se côtoient tout en étant bien dosées. Je vais le redire – et me répéter :  Delaney est un grand.
C’est donc un coup de coeur ❤️

Aberrations, tome 1 : Le réveil des monstres par Delaney

Résumé:

Le Shole, un monstrueux brouillard, a englouti des régions entières de l’Angleterre et continue son expansion vers le nord. Ceux qui s’y trouvent piégés meurent ou sont transformés en créature immondes : les aberrations.
Dans le duché de Lancaster, Crafty, treize ans, est l’un des rares survivants qui peut traverser ces étendues maudites. Recruté pour servir au château, il devient l’apprenti d’une mystérieuse guilde qui l’envoie effectuer des missions dans les zones dangereuses. Mais bientôt, le garçon devine que les aberrations ne représentent peut-être pas le plus grand danger…

 

Joseph Delaney à propos de Aberrations (qui confirme bien que c’est le même monde que l’Epouvanteur):

 

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi au RDV Premières Lignes de Ma Lecturothèque:

• Au baz’art des mots
• Light & Smell
• Chronicroqueuse de livres
• Les livres de Rose
• Le monde enchanté de mes lectures
• Cœur d’encre
• Les tribulations de Coco
• La Voleuse de Marque-pages
• Vie quotidienne de Flaure
• Ladiescolocblog
• Selene raconte
• La Pomme qui rougit
• La Booktillaise
• Les lectures d’Emy
• Songes d’une Walkyrie
• Aliehobbies
• Rattus Bibliotecus
• Ma petite médiathèque
• Prête-moi ta plume
• L’écume des mots
• Chat’Pitre
• Pousse de ginkgo
• Ju lit les mots
• À vos crimes

Publicités

6 réflexions sur “Premières lignes #25août

  1. Pingback: Premières lignes #178 – Ma Lecturothèque

  2. Pingback: Premières lignes #8 : Bill, Dangereuse innocence, Chris Loseus – Encore Un Livre

  3. Pingback: Premières lignes #179 – Ma Lecturothèque

  4. Pingback: Premières lignes # 179 | Songes d'une Walkyrie

  5. Pingback: Premières lignes #2 … Mon territoire de Tess Sharpe

  6. Pingback: Premières lignes #3… Les refuges de Jérôme Loubry

Laisse un com, ne sois pas timide

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s