L’automne en images et en musique – 32

Une graphiste célèbre, cette semaine, avec Paula Scher

Née en 1948 à Washington, Paula Scher étudie à la Tyler School of Art de Philadelphie et débute sa carrière comme directrice artistique chez CBS Records. Elle y réalise principalement des pochettes de disques. Parmi ses travaux les plus marquants : Eric Gale (Ginseng Woman), Boston (Boston),Earl Klugh (One on One), Leonard Bernstein (Poulenc Stravinsky) – mais aussi Springsteen pour le lettrage de Darkness of the edge of town. 

 

 

« C’est en faisant des erreurs que l’on apprend et que l’on se développe.
Il faut être mauvais pour devenir bon. » – Paula Scher

En 1984, elle s’associe à Terry Koppel et fonde Koppel & Scher puis rejoint le célèbre studio graphique Pentagram en 1991. Elle y conçoit identités visuelles, packaging et projets éditoriaux pour des clients prestigieux tels que le New York Times Magazine, l’American Museum of Natural History, le Musée d’art de Brooklyn ou encore la Children’s Television et le Public Theater de New York. Au début des années 80, elle devient l’une des principales figures du style « rétro » qui fait fureur aux Etats-Unis. Privilégiant la typographie, elle n’hésite pas à convoquer, dans ses différentes productions, les langages hérités des courants avant-gardistes qui ont marqué l’histoire de l’art et du graphisme dans la première moitié du XXe siècle. S’inspirant du Constructivisme, du Bauhaus et de De Stijl, elle donne naissance à un style où la rigueur formaliste se mêle à l’iconographie pop. (source) (source)

 

Paula Scher Herbert Matter Swatch

 Paula Scher, Public Theater

Paula Scher Public Theater

Paula Scher Public Theater

Paula Scher, Public Theater

 

 

Des logos :

 

Paula Scher citibank

Paula Scher Windows 8

 

Elle consacre  une grande partie de son temps à un projet artistique qui lui est plus personnel appelé MAPS et qui consiste en la création de cartes géantes non pas dans une démarche d’orientation pour mettre en scène des stéréotypes de notre société ou des représentations comiques des lieux cartographiés.

 

A voir : 

2 réflexions sur “L’automne en images et en musique – 32

    • Oui, je savais pour les Stones et Cheap Trick ; ça m’a fait tilt, d’ailleurs, en regardant le documentaire. Elle est surtout connue pour l’album Boston et elle dit : « It was, and still is, in my opinion, a mediocre piece of work.”

      J'aime

Les commentaires sont fermés.