J’ai testé Midjourney

Donc, j’ai fait comme un peu tout le monde ces jours-ci : j’ai pris un peu de temps entre écriture,  cours en ligne, blogging, photos, et surtout activités autour de l’écriture créative (en lien avec ma formation de formatrice – ici, page FB) pour tester Midjourney.

C’est quoi Midjourney ? 

C’est  un système d’intelligence artificielle qui génère des des images à partir de textes entrés par l’utilisateur (donc, nous).
Sur le site officiel, ses créateurs se présentent comme « un laboratoire de recherche indépendant. Explorant de nouveaux mediums de pensée. Étendant les pouvoirs de l’imagination de l’espèce humaine ».
Le principe n’est pas très compliqué : on s’inscrit sur Discord (ok, je ne l’avais pas encore fait, c’est bizarre, ça). On rejoint rejoindre le serveur.  La version bêta de Midjourney est gratuite et mais limitée à 25 requêtes (que j’ai toutes utilisées). Elle fonctionne entièrement sur Discord,.
Une fois sur le serveur, il est assez facile de trouver les instructions pour débuter.
Puis, sur le canal dédié aux nouveaux venus (les fameux newbies), on écrit au robot sa demande. Pas très dur non plus : le « prompt » (c’est ainsi que ça s’appelle) commence par /imagine…. puis la description de ce qu’on souhaite comme image.
Le truc, c’est que plus la demande est spécifique, plus le résultat sera convaincant. La  réponse est assez rapide (1 mn env.).  On reçoit alors 4 images :

exemple : Harry Potter dans son bain

On nous propose alors  une  variation ou une amélioration d’une ou plusieurs images de l’ensemble. (U ou V avec le numéro de l’image). On peu aussi améliorer ou faire des variations des images des autres utilisateurs. Comme ce Harry Potter qu’avait demandé quelqu’un, j’ai fait une optimisation.

Après les 25 requêtes, on nous dit gentiment que c’est terminé et qu’il faut s’abonner : des sous, des sous !

Ou ces arbres de vie :

Variation et optimisation :

Il y a des demandes assez fun : j’ai vu hier « Terminator dans la Grèce antique », ou « Taylor Swift en sorcière ». Ou bien ce qui suit :  « Un chat avec des monocles blancs et un chapeau melon entouré par des tulipes flétries.  « ² (non, ce n’était pas ma requête!).

J’ai fait un essai avec des chats, arc-en-ciel, et un coucher de soleil, pour voir (mignon, mais pas assez précis) :

Puis, j’ai pensé à ce que je suis en train d’écrire, qui se déroule en Ecosse…L’IA a interprété ma demande assez fidèlement. Et pour inclure le  mot « meurtre » (c’est un roman policier), on voit des tombes. Pas bête…

Je vous montre d’autres résultats. Il y a de belles choses.

 

 

 

Voilà, si vous avez envie de tester, c’est ici : Midjourney 

Publicité

2 réflexions sur “J’ai testé Midjourney

  1. Pingback: J’ai testé Stable Diffusion/Dream studio lite, une autre AI | Lady Butterfly & Co

Les commentaires sont fermés.