Sergio Toppi, un maître de la BD

 

Sergio Toppi (1932- 2012) est un dessinateur et scénariste de BD (fumetto en italien).

Il a fait ses débuts dans l’animation puis il a travaillé régulièrement dans la presse enfantine italienne. Dans les années 70, il sera partie prenante de l’évolution de la bande dessinée transalpine. Il se fera particulièrement remarquer chez nous par sa participation à l’Histoire de France en BD, puis à la série Un Homme une Aventure.
Dans les années 80, Toppi va développer dans les plus grandes revues italiennes un style profondément original et novateur. Les éditions Mosquitoproposent en 1997, avec le Dossier Kokombo puis avec Ile Pacifique, de découvrir cette remarquable production. Entre 1998 et 2000 est paru le cycle des quatre albums du Collectionneur. Puis son oeuvre, Sharaz-De. (source)

Je cherchais où j’avais vu ses dessins pour la première fois, vu que je ne lisais pas Pilote, mais plutôt Pif Gadget (et apparemment, il n’y était pas publié). J’ai trouvé :  il a illustré une bonne partie de l’Histoire de France en bande-dessinées et La découverte du monde en bande dessinées qui étaient des BD dites « éducatives » (de vraies BD) mais surtout des prétextes à se gaver d’aventures pour les personnes de ma génération 😉

Les dessins l’ont vraiment marquée, et vu que je dessinais, donné envie de progresser, surtout à l’encre par la suite.

Du coup, voilà ce que ça donnait illustré par Toppi :

Sergio Toppi Girl Illustration par Sergio Toppi - Illustration

 

Sergio Toppi  (1932-2012)

Серджио Топпи | XX-XXIe | Sergio Toppi

Sergeï Lodygin, le Beardsley russe – L’été de l’art

 

 Lodygin Sergeï Pavlovich (Saratov, 1893 – Moscou, 1961?) est un artiste et graphiste russe. On l’a souvent appelé le Beardsley russe

L’héritage créatif de S. Lodygin (comme il l’a toujours signé ou simplement S.L.) est peu connu du large public. Issu d’une ancienne famille noble, ayant reçu une bonne éducation (Institut des ingénieurs civils de Saint-Pétersbourg), le sommet de sa renommée créatrice a eu lieu dans les années 1910, quand il a collaboré avec succès avec un certain nombre de publicationsÀ l’époque soviétique, il travailla comme illustrateur à Saratov, Rostov-sur-le-Don et Moscou. À Saratov (années 1920), il a son propre studio graphique et travaille comme artiste de théâtre tout en participant à la conception de manifestations et de processions festives. En 1920,  il s’installe à Moscou, comme illustrateur.
Pour la maison d’édition « Khudozhestvennaya postcard » en 1915-1916, l’artiste a créé une série graphique assez inhabituelle de dessins (10 pièces) de figures féminines nues  dans un entourage fantastiquement exotique – avec des serpents, des papillons, des orchidées, des panthères, etc. Dans le graphisme russe, les cartes postales représentaient l’imitation la plus cohérente, du célèbre graphiste anglais  Beardsley, l’idole de la bohème artistique de Saint-Pétersbourg.

 

 

 

Margaret MacDonald, une artiste oubliée – L’été de l’art

 

Margaret MacDonald MacIntosh  (1864-1933) est une artiste britannique pas assez connue et pour cause : c’est son mari qui lui a fait de l’ombre, le fameux Charles Rennie MacIntosh . (un mari qui disait pourtant d’elle : son mari lui-même, qui lui écrivit  : « Margaret a du génie, je n’ai que du talent. »).
 Margaret Macdonald peint de  grands panneaux peints sur gesso  de style Art nouveau. Avec sa soeur Frances, et leurs maris, elle forme le groupe The Four

Margaret MacDonald Mackintosh

 

Margaret MacDonald Mackintosh

Margaret MacDonald Mackintosh

Oeuvre de Frances MacDonald :

Les huiles de Jeremy Mann – L’été de l’art

 

Jeremy Mann   est un peintre américain né en 1979 connu pour ses paysages urbains sombres et changeants. Mann obtient un diplôme en peinture à l’université de l’Ohio, puis fréquente l’académie d’art de l’université de San Francisco.

« Tout en travaillant sur des panneaux en bois, Mann a souvent recours à la coloration de la surface, l’élimination de la peinture à l’aide de solvants ou encore l’application de larges marques avec un rouleau à encre. Mann s’inspire de la ville de San Francisco. » (source)

"SF17" - 48 x 48 in. - Oil on Panel - April 2019

 

"NYC in Dusty Blues" - 15 x 15 in. - Oil on Panel - March 2019

 

"The Metropolis" - 36 x 36 in. - Oil on Panel - 1/2019

 

 Empire - 42 x 84 inches - Oil on Panel - 7/2016

 

 Evening Storm on Market St. - 60 x 43 inches - Oil on Panel - 11/2014

A Passed Afternoon Storm - 12 x 12 inches - Oil on Panel - Mar-17

"Note in Blue no. 8" - 8 x 10 in. - Oil on Panel - May 2019

 

"Note in Blue no. 9" - 8 x 10 in. - Oil on Panel - May 2019

Repose in Red - 13 x 24 inches - Oil on Panel - Oct-16

Fb 

Son site

Les singes de Gabriel Von Max – L’été de l’art

 

Gabriel Cornelius Ritter von Maxest un peintre austrichien (1840 – 1915).  Ces thèmes picturaux sont l’anthropologie, la parapsychologie et le mysticisme. Il fait partie de l’école de Munich. Darwiniste convaincu, il observe régulièrement des singes qu’il garde chez lui et qui lui servent aussi de modèle.

gabriel-cornelius-ritter-von-max-(1840-1915)-Traviata

Gabriel_von_Max_-_Fegefeuer_(Purgatory)

gabriel ritter von max (czech-german, 1840-1915)

Gabriel Cornelius Ritter von Max

 

Image

Image

The Scholars, Gabriel von Max. Czech (1840 - 1915)

Les peintures de Georges Clairin – L’été de l’art

Un peintre   et illustrateur français, cette semaine :

Georges Clairin est  né à Paris en  mort enIl est connu surtout pour ses portraits de Sarah Bernhardt, Clairin est aussi classé parmi les peintres de l‘art pompier. 

Les portraits de Sarah Bernhardt :

Portrait de Sarah Bernhardt

 

Sarah Bernhardt dans l’Aiglon

[Sarah Bernhardt dans

L’orientalisme :

 

Ophélie

Ophélie - Georges Clairin

Scènes en Europe

Les centaures dans les vagues :

 

Clairin dans son atelier :

L’été de l’art : la magie de Daria Hlazatova

L’artiste est ukrainienne, née en 1986. Elle s’appelle Daria Hlazatova. 

Daria Hlazatova - To Sheila II

 

Daria Hlazatova - 002

Daria Hlazatova - Alarm Call

 

Daria Hlazatova - Paloma

 

 

Facebook

Instagram 

L’été de l’art : les illustrations de Sceith A.

C’est une illustratrice qui est à l’honneur cette semaine. Elle est russe (St Petersbourg) s’appelle Olga Levina, est née en 1988. Elle signe ses oeuvres sous le pseudonyme Sceith Ailm ou plus souvent Sceith A. Elle a illustré des ouvrages, un calendrier, des cartes de tarot et des cartes de jeux inspirés, entre autres, par la mythologie nordique. Mais aussi : la Terre du Milieu, Harry Potter, et tant d’autres ! Il y a des dessins magnifiques…
Son instagram
Sur  Art Station
Sur D.A 

 

 

 

Loki

 

 

 

Le Hobbit

 

tarot Terre du Milieu

 

L’été de l’art : nouvelle et quatrième saison – des illustrations

L’été de l’art, 4ème saison ! Tous les articles sont disponibles ( sauf problème ne dépendant pas de moi ^^) en suivant ce lien : l’été de l’art 

J’ai trouvé des illustrations que je ne connaissais pas ces jours-ci, par l’intermédiaire d’une personne que je suis sur Flickr ( là où je mets en ligne mes photos pour mon autre blog : mon Flickr est ici ). Elles proviennent  d’un journal humoristique français de la fin du XIXème/début du XXème : Le Rire  En allant me renseigner, j’ai appris que bon nombre d’artistes (Toulouse-Lautrec, par ex.)  de caricaturistes (comme Daumier ) ont collaboré à ce journal qui paraissait tous les samedis depuis 1894 et qui s’est vraiment arrêté en … 1971 (Sempé en ayant fait partie ).
C’est intéressant à voir même s’il y a un paquet de choses qui ne font absolument pas rire ( le sexisme, le racisme, j’en passe😟 ….). Les illustrations sont parfois très belles, même celles des pubs, comme souvent à cette période.

Voilà donc quelques images qui viennent principâlement de  Gallica, mon ami, comme site  –  on peut feuilleter l’hebdo ici)

Un numéro de 1895 : 

On se moque pas mal des députés qui ronflent à l’Assemblée nationale ( tiens, les choses ne changent pas !) :

1899 – en période de carnaval 

Des publicités de cette année-là :

Ici, un phonographe !

1913

1919

Le rire 1919 no 3  ill  la meilleure preuvé

Le rire 1919 no 3  ill  x

Le rire 1919 no 4 ill  tromper

Le rire 1919 no 4 ill la mort de Poivrot

 

Le rire 1919 no 4 ill un comble

 

Les jeux de mots  !

Le rire 1919 no 5  ill  l évidence

Réclames

Le rire 1919  adv  Gelle   Freres

 

Le rire 1919  adv  glycomiel

Le rire 1919  adv Gueldy

1920