Bandes annonces et Super Bowl

Ce qui est bien, lorsque c’est le moment du Super Bowl, c’est qu’on est certain de voir des bandes-annonces à venir (ou de plus longues).En France, le Super Bowl  a été retransmis par Canal+ en 1985 et 1986, puis, par la chaîne La Cinq (première chaine privée gratuite) jusqu’à sa disparition en 1992. Ensuite, C+ en a repris la retransmission jusqu’en 2006 ( note: c’est de cette période que je garde le souvenir ^^ – du début des années 90 au début des 2000’s ). après un passage chez France Télévisions (France 2 et France 4) , depuis 2010 c’est W9, la chaîne du groupe M6, qui a pris le relais. En complément, depuis 2012, beIN Sport diffuse aussi en direct le Super Bowl. A noter qu’en 2016, 321 000 téléspectateurs français ont regardé la finale du Championnat de football américain.

Donc, à part la mi-temps et son spectacle, (lady Gaga, cette année), voilà ce qui m’intéresse:

Version différente du trailer de « Pirates des Caraïbes« :

Beaucoup plus attendu: Les Gardiens de la Galaxie Vol.2

 

Logan :

Mais aussi la promo de la saison 2 de Stranger Things (netflix), prévue pour octobre 2017:

La suivante annonce le retour de The Walking Dead (12/02) – j’adore:

 

Celle-ci pour Legion (qui arrive bientôt):

 

 

Les voici en compilation (+ ceux que je n’ai pas cités, Transformers, Ghost in the shell, Fats and furious, etc…)

 

Et , vraiment, au cas où nous n’aurions pas assez de pubs à la télé, voici celles du Super Bowl (j’avoue, je me suis marrée quand même, sans être une accro des pubs):

 

Come to the dark side….il y a des séries (aussi)

Oh, 2017 commence, et les séries pleuvent tranquillement.
et je « profite » – hum, je profite moyennement, disons que je fais contre mauvaise fortune bon coeur (râler et grogner ne serviront à rien)  –  d’un break dans ma vie pro pour les regarder.

Qu’ai-je donc vu?
#1 – Emerald City

Dira-t’on « énième adaptation du Magicien d’Oz » ou une façon de revisiter les personnages de L.Frank Baum?

Ici, Dorothy est latina (Adria Arjona) – elle est emportée par …une tornade au volant d’une voiture de police (avec le chien!). Elle  se retrouve dans le monde magique d’ Oz, où elle va,malgré elle, provoquer le bazar, sans s’étonner de se retrouver dans un monde « magique ».

Finalement, Emerald City est assez classique, y compris visuellement. (décors, costumes, compris)

Ma question reste: qui a t’il de nouveau? (et pourquoi « fantasy » rime-t’il si souvent avec « ennui » une fois à l’écran? – mais là, j’ai des réponses ^^)
Ni passionnant, ni nullissime. Mais souvent très « déjà vu ».

#2 – Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire

Ils sont trois : Violette, une fille de 14 ans à l’intelligence scientifique, Klaus, un garçon de 12 ans qui lit sans cesse et Sunny ( Prunille en VF), une petite fille qui mord tout ce qui passe à portée de dents. Ils ont été élevés par des parents extrêmement gentils qui disparaissent dans un horrible incendie.
Désormais orphelins, à la tête d’une immense fortune dont ils ne pourront jouir qu’à la majorité de Violette, les trois enfants sont placés chez divers membres de leur famille.
Malheureusement, la richesse des enfants a attiré l’attention du cupide comte Olaf, un parent éloigné, acteur et maître du déguisement.

On pense à Tim Burton, on pense à « Pushing daisies » avec cette série. Elle est très esthétique, noire ( l’humour!). Bref, belle, intelligente, bien fichue.
Pour résumer: au bout d’1 épisode, j’avais envie de continuer rapidement…

#3 – Taboo

Londres –  1814. James Keziah Delaney  est de retour pour assister aux funérailles de son père, après 10 ans passés sur le continent africain. Présumé mort, il revient transformé et enrichi de quelques diamants acquis illégalement.

Il hérite d’un lopin de terre de la Compagnie britannique des Indes orientales située sur la côte ouest-américaine, ardemment convoitée par l’Empire britannique et son rival  les nouveaux  États Unis,

Et, donc? …
J’ai vu les deux premiers épisodes. Cette série est  hantée.
Tom Hardy et Oona Chaplin ( femme de Robb Stark dans Game of Thrones) y composent deux personnages au passé obscur, sur un fond d’amour, de vengeance.
Bref, mystère, noirceur et j’allais oublier: Mark Gatiss y fait le Prince Régent.

Pour l’instant, Taboo et les Orphelins Baudelaire me suffiront. Sans compter que, dès cette semaine, certaines séries reprennent après la pause hivernale (Lucifer; Gotham, pour ma part).

Faites votre choix!

Bye bye 2016! #bilan

Nous avons dit: 2017!

Voilà (enfin) un regard sur mon année 2016

côté lectures (vue d’ensemble)

(ci-dessous – à noter que celles-ci sont répertoriées sur Goodreads)

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour les séries

En faisant un tri parmi ce que j’ai regardé :

 

Et pour les films vus au cinéma cette année

Lord Chours et moi-même sommes allés voir ceux-ci ensemble

The Walking Dead blues

Je sais qu’il y a des personnes par ici qui regardent, que dis-je,  qui ne manquent pas  1 épisode  – de The Walking Dead (coucou Isa!)

De mon côté, j’ai mis du temps mais comme j’ai déjà lu le début des comics, ça va, je rattrape mon retard. J’avais une question en suspens « mais pourquoi cette batte s’appelle-t’elle Lucille ? (Loussile)  » (la batte de base-ball de Negan)

 

 

 

Même si on connaît la réponse… (Negan est un vrai romantique, si, si ^^):

 

On peut aussi y voir un clin d’oeil à une chanson de BB King, un très beau blues qui parle de sa moitié, enfin, de sa guitare – et non de sa batte.
Toutes ses guitares étaient surnommées….Lucille. Pourquoi?
Voilà comment le musicien l’expliquait : en 1949, il jouait dans un « dance hall » de Twist, dans l’ Arkansas  lorsqu’une bagarre éclata. Elle fut tellement violente qu’un poêle qui chauffait la pièce fut renversé. Le bar prit feu. Paniqué, tout le monde prit la fuite tandis que les deux bagarreurs essayaient d’éteindre les flammes.
BB King, une fois dehors,  se rendit compte qu’il avait laissé sa guitare à l’intérieur. Sachant qu’il lui faudrait plusieurs mois pour réunir la somme nécessaire pour la remplacer, le futur roi du blues retourna dans le bar en flammes pour retrouver sa guitare.Il en ressortit in extremis. Il apprit par la suite que la bagarre avait été déclenchée à cause d’une fille prénommée Lucille et que les deux hommes avaient été retrouvés morts le lendemain dans les décombres. Il décida alors d’appeler sa guitare Lucille afin de toujours se souvenir de ne pas agir stupidement dans la vie.

Un album porte le nom « Lucille ». Une chanson aussi. La voilà avec les paroles aussi fidèles qu’il est possible quand il s ‘agit de blues…

 

« My Lucille »

The sound that you’re listening to is from my guitar
That’s named Lucille. I’m very crazy about Lucille.
Lucille took me from the plantation. Oh you might say,
Brought me fame.
I don’t think I could just talk enough about Lucille.
Sometime when I’m blue seem like Lucille try to help
Me call my name.

I used to sing spirituals and I thought that this was
The thing that I wanted to do. But somehow or other
When I went in the army I picked up on Lucille, and
Started singing blues.

Well, now when I’m paying my dues, maybe you don’t
Know what I mean when I say paying dues, I mean when
Things are bad with me. I can always, I can always,
You know like, depend on Lucille.

Sort of hard to talk to you myself. I guess I’ll let
Lucille say a few words and then.

You know, I doubt if you can feel it like I do. But
When I think about the things that I’ve gone through,
Like, well for instance, if I have a girlfriend and
She misuses me, and I go home at night, maybe I’m
Lonely, well not maybe, I am lonely, I pick up Lucille
And it bring out those funny sounds that sound good to
Me, you know. Sometime I get to the place where I
Can’t even say nothing.

Look out.

Sometime I think it’s crying.

You know, if I could sing pop tunes like Frank Sinatra
Or Sammy Davis Junior, I don’t think I still could do
It, ’cause Lucille don’t wanna play nothing but the
Blues. I think I’m, I think I’m pretty glad about
That. Cause don’t nobody sing to me like Lucille.
Sing, Lucille.

Well, I’ll put it like this. Take it easy, Lucille. I
Like the way Sammy sings and I like the way Frank
Sings, but I can get a little Frank, Sammy, a little
Ray Charles, in fact all the people with soul in
This.

A little Mahalia Jackson in there.

One more, Lucille!

Take it easy now.

You know, I imagine a lot of you wanna know, a lot of
You wanna know why I call the guitar Lucille. Lucille
Has practically saved my life two or three times. No
Kidding, it really has.

I remember once I was in an automobile accident, and
When the car stopped turning over, it fell over on
Lucille, and it held it up off me, really, it held it
Up off me. So that’s one time it saved my life.

The way, the way I came by the name of Lucille, I was
Over in Twist, Arkansas, I know you’ve never heard of
That one, have you? And one night the guys started a
Ball over there, you know, they started brawling, you
Know what I mean. And the guy that was mad with his
Old lady, when she fell over on this gas tank that was
Burning for heat, the gas ran all over the floor.

And when the gas ran all over the floor, the building
Caught on fire, and almost burned me up trying to save
Lucille. Oh I, I imagine you’re still wondering why I
Call it Lucille, the lady that started that brawl that
Night was named Lucille.

And that’s been Lucille ever since to me. One more
Now, Lucille.

Sounds pretty good to me. Can I do one more?

Look out, Lucille.

Sounds pretty good. I think I’ll try one more. All
Right.

 

GoT : en attendant la saison 7

En attendant la saison 7!

Voici une version chantée du générique de Game Of Thrones. Les paroles sont en dothraki:

Shekh ma shieraki anni,
Jalan atthirari anni,
Anha zhilak yera norethaan.
Shieraki gori ha yeraan. 

Torga sani jalan qoyi,
Sorfosor nakho vosecchi.

Me nem nesa.

Jillian Aversa

 

 

 

Et la saison 6?

– – ne passez pas ce seuil si jamais vous n’avez pas vu la saison 6 – —

Mais la question demeure: comment traduit-on « hold the door » (= Hodor) ?

En français, le choix est fait.

« Qu’ils n’aillent pas au dehors!

Pas au dehors….(=Hodor)  »

Bien vu.

 

 

 

Ce qui n’empêche pas de faire ce rapprochement entre 2 séries (GoT et Westworld):

Le Tag des B.O #je tague, tu tagues, etc…

Merci à  June – 

Je n’ai pas pu résisté à ce tag. Evidemment (même si je le garde au chaud dans mes brouillons) Je dois avouer que: – oui, j’ai tendance à  écouter les B.O avant de voir les films;
– il m’arrive de me passer des « musiques de films » (soundtracks) en boucle
– pire: j’ enrage quand  j’entends un extrait de B.O et que, ô misère, je ne le reconnaîs pas . Bref, pour les films, le choix des musiques est certainement un second dialogue (qui a dit ça? Ennio Morricone?je cite de mémoire).

Une bande originale que tu as aimée mais pas particulièrement le film (ou pas du tout)?

Un exemple frappant, pour moi, c’est Sweeney Tood. J’avais même écouté et réécouté la B.O  avant de visionner le film. A noter que le Sweeney Todd  de Tim Burton étant une adaptation de la comédie musicale de Stephen Sondheim (et Sondheim étant l’équivalent d’un génie dans le domaine…), on peut s’attendre à du très bon. Néanmoins, le film est largement en dessous des attentes.

 

Autre exemple de  » très belle B.O mais je me passe largement du film, merci! «  c’est : Tubular Bells (Mike Odfield) qui est la B.O de...L’Exorciste. (ensuite,  des goûts et des couleurs…pour certains, l‘Exorciste est un chef d’oeuvre, pour moi: un ensemble de clichés):

 

Pump up the volume – (le film !) – avec Leonard Cohen, Soundgarden, et j’en passe, la B.O d’un film  sympa-mais-sans-plus 

La première bande-originale qui t’a marquée?

Après avoir bien réfléchi, la réponse s’est imposée (merci Metallica ):

Ennio Morriconne : Le bon, la brute et le truand – Ecstasy of gold – L’estasi dell’oro

 

Un film que tu as voulu découvrir après avoir entendu la musique?

L’odyssée de Pi ( Life of Pi): (les deux se valent : B.O et film +++)

Par contre, j’ai l’exemple de la B.O qui me donne envie de revoir le film ( pourtant le film n’est pas forcément à la hauteur de mes espérances et je le sais…):je veux parler de:Troie – James Horner: ce morceau à cause de la voix sublime de Lisa Gerrard (ex-Dead Can Dance). Le morceau emprunte d’ailleurs beaucoup à celui-ci (Host of the Seraphim Dead Can Dance).

Une bande-originale qui t’a fait craquer pour un compositeur?

Facile! John Williams a composé la B.O de Star Wars. C’est de cette manière que j’ai découvert un grand artiste….

Un générique de série que l’on retrouve dans ta playlist?

Découvert récemment, un générique signé Hans Zimmer pour The Crown (série dont je viens de terminer la saison 1 – et que je recommande) :

Plus ancien, toujours valable:

La série en N&B – heureusement rediffusée souvent:

 

Des B.O que l’on retrouve dans ta playlist?

Celle- ci! La B.O du Dernier des Mohicans est un imbroglio. Cette partie a été adaptée par Trevor Jones d’après le morceau de Dougie Mc Clean « The gael ». (l’original se trouve sur youtube )

Dans mon téléphone : (ça n’en bouge pas) GotG 1 – Awesome Mix 1

Le thème de Davy Jones – Pirates des Caraïbes 2 – Hans Zimmer

 Hanging tree – B.O Hunger Games – cover L.E.J

Une bande-originale indissociable du film pour toi?

Inception – Hans Zimmer – ici en concert (Hans Zimmer est au piano):

 

Une bande-originale qui te rappelle la période des fêtes de fin d’année?

Un film avec ce thème de Jerry Goldmsith:

Une bande-originale qui t’a fait pleurer?

‘Pas sûre que les B.O  seules me fassent pleurer…Je dirais que c’est l’assemblage: les images+la musique = les émotions provoquées + mon état émotionnel  du moment(parlez-moi des Animaux Fantastiques, récemment…)

Harry Potter : (H. P and the Deathly Hallows – part 2) – Alexandre Desplat :

 

Une bande-originale qui t’a déçue ou que tu détestes?

A vrai dire, je n’en ai pas. Sauf tout ce qui a une voix de Chipmunk et qui chante!

Mais je peux apporter ma contribution aux B.O étranges et/ou datées avec:

Ladyhawk (il faut écouter, si, si)

 

Une bande-originale ou générique de série que tu as toujours avec toi?

Pour moi, Ramin Djawadi est un génie. Non seulement il a composé ça:

 

Mais aussi ça:Westworld

Je ne résiste pas au plaisir d’ajouter le générique de Poldark, ici interprété par Lang Lang (magnifique)

Cette très belle chanson est le générique de la série Outlander.

Et ceci dans Le Hobbit:

 

Je pourrais continuer longtemps sur ce thème . Je vais terminer avec 2 séries:

Vinyl – série que j’adore mais qui, hélas, n’aura pas de saison 2 (et là, je grogne) :

The Get Down (saison 2 à venir) :

Ce grand moment: l’Eurovision

C’était un samedi soir très musical à la télévision française : The Voice (la finale – quoique…je ne sais pas si on peut qualifier certaines prestations de « musicales » – pitié pour mes oreilles ) et l’Eurovision!
Ah, l’Eurovision…. C’est toujours un grand moment de paillettes/kitscherie/chansons improbables. Et le plus étonnant c’est qu’on finit toujours par se demander comment on atterrit devant ce programme.
En 2016, on double la partie de rigolade en suivant les passages à l’écran (de TV) et en les tweets relatifs aux candidats. Et là, j’ignore quel est le plus hilarant….

Il faut avouer que les commentaires sur twitter sont simplement à tomber par terre de rire.

Nous avons noté la candidate croate et son manteau/ciré

 

Un peu de résille en Arménie:

Le candidat russe s’est laissé pousser des ailes:

 

 

Un bon équilibre « jean déchiré/sex-appeal » chez le chanteur hongrois:

Pour la Pologne, ça n’a pas manqué: avec un peu  beaucoup plus de barbe, la ressemblance avec Thorin Oakenshield était quasi complète ….

Et nous avons eu un mélange étonnant d’Ilona Mitrecey/Miley Cyrus (version sage) avec la chanteuse autrichienne qui a chanté en …français! Bisounours -land

 

 

Pour mémoire, Ilona Mitrecey, c’était ça:(non, ne me remerciez pas ^^)

Mais le clou du spectacle revient à Måns Zelmerlöw et Petra Mede

 

Pour rappel, Måns Zelmerlöw  s’était également fait pardonner suite à des propos litigieux au sujet de l’hétérosexualité/l’homosexualité en participant à l’événément LGBT de l’année en Suède – une soirée organisée par le magazine QX – durant laquelle il avait poussé la chansonnette et était apparu totalement nu sur un boulet de démolition lors d’un clin d’oeil au clip Wrecking Ball de Miley Cyrus. Il s’était excusé de sa maladresse, ceci avec un certain  degré d’humour.

 

Vous aurez remarqué que le chanteur suédois ne s’est pas dénudé pour rien sinon pour une bonne cause: la lutte contre le cancer de la prostate.

Comment? Pour le plaisir des yeux?
Ah. Si vous le dites….

Note: Je n’ai toujours pas compris pourquoi l’Australie était représentée (la géographie a-t’elle changé à ce point?)
C’est un peu dommage que tant de chansons soient interprétées systématiquement en anglais: j’aimais beaucoup l’époque où on découvrait des langues peu entendues. (même si j’aime beaucoup l’anglais, j’ai regretté de ne pas écouter d’espagnol, de grec, d’allemand, de russe,  etc, etc…)
Ayant loupé le passage du Français, je l’ai écouté a posteriori: (pourquoi m’étais-je égarée sur The Voice qui était particulièrement dépressive, allez savoir…) Amir avait une sacrée pêche et la chanson était tout à fait honorable (je vais rajouter sournoisement: pour 1 fois).

Je n’ai toujours pas réalisé pourquoi le duo anglais ressemblait aux frères Winchester (Supernatural) version jeune mais puisque l’Allemagne avait envoyé un Pokemon et l’Autriche, Ilona/Miley, je ne cherche plus. 

Et cette fois, j’arrête et vous souhaite un bon (long) weekend.

 

  • merci à June et Yoda Bor pour les échanges via twitter d’hier soir

 

 

Mr.Nimoy et Dr.Spock

 

 

 

 

 

Nous avons eu tellement l’habitude de nous représenter Leonard Nimoy en Spock qu’ il en devient surprenant de le voir ….en chirurgien!

Pourtant, en 1980, il a incarné le Dr. Richard Connought pour la télé dans « Seizure: The Story of of Kathy Morris »

 

 

 

A la base, l’histoire s’inspire d’un fait réel. Une étudiante (une jeune chanteuse d’opéra), Kathy Morris, donc, compose et chante. Elle travaille également à mi-temps en tant que serveuse, s’entraîne avec un groupe de rock et s’occupe de jeune frère, Patrick. Elle a un petit ami, Larry, qui se trouve être le leader du groupe de rock pré-cité.

Cependant, elle a de fréquentes pertes de mémoire et des migraines. Elle finit par se retrouver à l’hôpital après une attaque.

Voilà qu’apparaît le Dr.Richard Connought… Il lui annonce qu’elle souffre d’une tumeur au cerveau bénigne (méningiome). Le médecin en question s’avère être un neuro-chirurgien (Spock, quand même!) qui va opérer Kathy afin de lui ôter la tumeur. Mais voilà… c’est comme dans « Urgences  » ou « Grey’s anatomy« , quand on opère, il y a toujours quelque chose qui tourne mal – surtout si c’est pour la télé avec un neuro-chirurgien surdoué qui néglige sa femme et qui veut en mettre plein la vue à ses étudiants …..

alt
Rien d’extraordinaire: doutes , remise en question, craintes,persévérance,  espoir….

90 mn pour un téléfilm sans Vulcain, sorti après le 1er film Star Trek.

Et d’incroyables photos de Leonard Nimoy (j’en arrive là):

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et les Shadoks pompaient…. Ga, bu, zo, meu?

Pas d’inquiétude, je vais bien .  Enfin, trrrrrès fatiguée (j’ai les neurones en surchauffe) mais ça va. Et donc, je viens de vous parler en langage Shadok! Ga- bu- zo-meu, et vous?  Bien , je m’explique:

J’ai grandi en regardant les Shadoks. Enfin, pas que les Shadoks, mais quand j’évoque mes 1ers souvenirs télévisuels, à part « Bonne nuit les petits » (Nounours!) , il y a  les Shadoks.  Et je dois dire qu’ils m’ont fait rire et qu’ils continuent. Parce que c’est décalé, au 2nd degré et absurde.

La vidéo suivante (de 1993) relate la naissance de cet univers étrange:

Ce qui est dingue, c’est que cette émission a déclenché des querelles incroyables (je rappelle que la 1ère diffusion date de 1968). On dit parfois que la France a été divisée en 2 : les pro et les anti Shadoks.

Jean Yanne et Daniel Prévost s’en moquent:

Il y a quelques années, j’ai emprunté le coffret de l’intégrale en DVD à la médiathèque. (Les Shadoks : Édition intégrale 5 DVD comprenant les quatre séries (BU, ZO, MEU, BU GA) + un DVD bonus (de novembre 2006). Et je me suis régalée à regarder tous les épisodes dont je ne connaissais que le quart, à peu près.

Pourtant,  l’émission a été rediffusée! Et de nombreuses fois:

 

 

29 avril 1968 (ORTF 2ème chaine)
Rediffusions 1er juin 1970 (ORTF 1ère chaine)
11 novembre 1974 (ORTF 1ère chaine)
12 novembre 1979 (FR3)
1985 (Antenne 2 – Récré A2 Matin)
19 septembre 1988 (La Cinq)
29 janvier 2000 (Canal+)

(note: nous sommes d’accord: je n’ai pas vu les Shadoks en  avril 1968, j’avais 7 mois alors (révolutionnaire dans mon parc) mais en 70 et 74, sûrement. La télé était en  même en noir et blanc, oui, même si le « passage à la couleur s’est fait en 1967   , mais qui avait déjà une télé en couleurs ?  D’ailleurs, ça me fait penser à une vidéo de Cyprien dans laquelle il dit « quand j’étais petit je croyais qu’il y a très longtemps, la vie était en noir et blanc ». Et nous ne parlerons pas de l’état de ma chère dentition, June et Yoda – #privatejoke)

Revenons à nos Shadoks:

Ce sont de drôles d’oiseaux , avec de longues pattes, de toutes petites ailes, vivant sur une planète tordue. Ils sont bêtes, méchants. Ils construisent des machines qui ne fonctionnent pas. Comme leur planète est biscornue au possible (et qu’ils en tombent), ils décident de migrer vers une autre planète inhabitée: la Terre.

Mais voilà. Ceux qui ont du carburant et une fusée, ce sont leurs voisins , les Gibis, de drôles de bestioles portant des chapeaux-melon, intelligents, aimables et qui, comble de malchance, habitent une planète plate qui penche dangereusement(et ils tombent!)

Il leur faut donc partir. Vers la Terre.

De là, les Shadoks, envieux, vont décider de pomper le carburant des Gibis. Cela deviendra leur obsession « pomper, toujours pomper ».

On découvre au fil des épisodes  le monde Shadok, leurs particularités, leurs travers, leurs originalités : ils pondent des oeufs en fer, certains ont des pattes en haut… en gros, fidèles à leur devise : « Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué » !

Voyons cela en images (les 2 premiers épisodes qui sont très courts):

Les Shadoks ont un langage particulier: Ga-BU-ZO-MEU. Voilà ce que ça donne:

Voilà un exemple de leur logique:(notre préférée à Lord Chours et moi-même)

 

 

 

Il existe un jeu Shadok (dispo sur IOS et android) – et non, pour une fois, je n’ai pas testé celui-ci.

 

Enfin, il faut retenir les aphorismes et autres maximes Shadoks:

Les shadoks in English

 

Et puis….

A bientôt, je retourne à mes acronymes de future FPA (je vous laisse chercher la signification de celui-ci)

Love Live! School Idol Project

 

Mais c’est quoi?

Love Live! School Idol Project (ラブライブ!, Rabu Raibu!) est un projet multimédia codéveloppé par l’éditeur ASCII Media Works, le label musical Lantis et le studio d’animation Sunrise.

L’idée est la suivante: un groupe de jeunes filles deviennent des idoles pour sauver leur école qui est dans l’obligation de fermer.
Le projet a débuté dans le magazine Dengeki G’s Magazine d’août 2010, et consiste en des CD  avec des vidéos musicales, un manga et des jeux vidéo. Une série télévisée d’animation ( ou anime – à distinguer du : manga qui désigne les BD) de treize épisodes produite par Sunrise et réalisée par Takahiko Kyōgoku a été diffusée au Japon en 2013, suivie par une seconde saison en 2014. Un film d’animation est également sorti en juin 2015.

Un jeu de rythme gratuit, nommé Love Live! School Idol Festival, a été développé. On le trouve en version IOS et Android en version anglaise et japonaise (ici, en France, on le trouve en version anglaise

Une série de trois jeux vidéo de rythme-action développée, nommée Love Live! School Idol Paradise, est sorti en 2014 pour la PlayStation Vita. Les trois jeux sont nommés Vol. 1 Printemps Unit, Vol.2 BiBi Unit et Vol.3 Lily White Unit.

Sur PS vita:

Et le projet musical?

À partir d’août 2010, des concours de popularité ont régulièrement eu lieu dans le magazine  Dengeki G’s Magazine pour classer les personnages. De fait, les résultats  ont influencé  les positions des idoles dans les vidéos  dans l’anime. Par exemple, l’idole qui occupe la première place dans un concours donné sera en position centrale,  au premier rang dans la vidéo  qui suit. D’autres sondages sont utilisés pour déterminer les différents aspects des idoles, comme par exemple les coiffures et les costumes. À partir de l’édition de novembre 2010 du magazine Dengeki G’s Magazine, les lecteurs ont été interrogés pour déterminer le nom du groupe des idoles. Après n’avoir retenu que 5 noms, les lecteurs ont voté une dernière fois et ont choisi le nom de μ’s. Un système de vote similaire a été utilisé pour déterminer les noms des trois mini-groupe d’idoles : Printemps, BiBi, et Lily White.

 Printemps est composé de Honoka, Kotori et Hanayo ; BiBi est composé de Eli, Maki et Niko ; et Lily White est composé de Umi, Rin et Nozomi.

 

 

De quoi ça parle?

Honoka Kosaka est une jeune fille qui aime son école, l’académie Otonokizaka. Lorsque sa fermeture est prévue en raison d’un manque de candidats, Honoka est déterminée à sauver son école. Sachant que les idoles scolaires sont très populaires, Honoka et ses amies commencent à un groupe d’idole scolaire, μ’s (prononcé muse), afin d’attirer de nouveaux étudiants dans leur école.

Les personnages:

Honoka Kōsaka (高坂 穂乃果, Kōsaka Honoka)
Honoka est le personnage principal de la série, et est une étudiante de deuxième année dans l’académie Otonokizaka. Elle a une personnalité joyeuse et elle n’abandonne jamais, au point de se surmener en général. Elle est le leader de μ’s, et prend la position centrale dans certaines des chansons du groupe. Elle succède plus tard à Eli en tant que présidente du conseil des élèves.

 

Umi Sonoda (園田 海未, Sonoda Umi)
Umi est une camarade de classe et amie d’enfance de Honoka qui est membre du club kyūdō de l’école, où elle est tout à fait sérieuse. C’est une fille modeste, mâture et raisonnable, strict envers son entourage, mais qui se révèle être particulièrement timide et nerveuse lorsqu’il s’agit d’attirer l’attention des gens.  Etant une fille d’une famille traditionnelle, Umi possède des compétences dans le kendō, koto, nagauta, la calligraphie, et la danse traditionnelle.

V0RVkmuiokfwh91J_ucmnKm4S4Q

 

Kotori Minami (南 ことり, Minami Kotori)
Kotori est une camarade de classe et amie d’enfance de Honoka. C’est la fille de la directrice de l’académie Otonokizaka, à qui elle ressemble beaucoup. Elle est connue pour avoir la tête dans les nuages ​​malgré sa responsabilité en tant que superviseuse de garde-robe du groupe. Elle est aussi vraiment gentille et douce, ne voulant aucun mal à personne.

 

VZ7UoOsBNeBgOB5r6AKIxFgHiNg

 

 

 

Nico Yazawa (矢澤 にこ, Yazawa Niko)

Nico est une étudiante de troisième année qui s’intéresse à la mode, et agit donc comme la superviseuse garde-robe du groupe aux côtés de Kotori. Elle a grandi en admirant les idoles et espère en devenir une. Cependant, à son grand désarroi, Nico  aune apparence enfantine malgré son âge: elle fait beaucoup plus jeune que le reste du groupe. Au sein du groupe, elle est une très bonne cuisinière. Nico était la présidente du club de recherche des idoles, mais tous ses membres l’ont quitté l’une après l’autre en raison de ses normes élevées. Lorsque Honoka et ses amies lui demande de faire du club la base de μ’s, elle est d’abord réticente, doutant à quel point elles sont prêtes à aller pour devenir des idoles à succès, jusqu’à ce qu’elle approuve leur effort et rejoint le groupe également.

 

 

Eli Ayase (絢瀬 絵里, Ayase Eri)
Eli est la présidente du conseil des élèves de troisième année de l’académie Otonokizaka qui est déterminée à sauver son école. Même si elle s’oppose au projet de Honoka au début, elle finit par devenir la dernière fille à rejoindre μ’s. Elle est russe à cause de sa grand-mère, et a tendance à dire le mot russe « хорошо » [xərɐʂo] (prononcé « horosho », qui veut dire « bon »). La spécialité de Eli est son expérience en ballet et est considérée comme la chorégraphe du groupe. Elle a deux frères, et une sœur nommée Alisa qui apparaît dans l’anime.

 

 

KTK0Q9UaGIuwG7y-byNGVetOKAI

Nozomi Tōjō (東條 希, Tōjō Nozomi)

Nozomi est la vice-présidente des élèves de troisième année et la plus âgée du groupe. Elle agit comme la voix de la raison d’Eli, avec qui elle amie . Son passe-temps est la divination et elle a l’habitude de « tâtonner » les autres filles quand elle les trouve distraites ou déprimées pour « leur remonter le moral ». Elle prend donc soin de tous les membres de µ’s.

 

 

 

Et les autres:

Maki

est une étudiante de première année destinée à devenir médecin et à reprendre l’hôpital de ses parents. Mais elle possède un talent au piano et au chant incroyables, ce qui fait qu’elle a rejoint µ’s. Elle est la compositrice et la coach vocale du groupe

 

 

Hanayo est une étudiante en première année. C’est une jeune fille timide qui rêve de devenir une idole depuis son plus jeune âge.

 

 

 

Rin est une étudiante en première année. Son amie la plus proche est Hanayo, qui est son amie d’enfance. Comme Honoka, Rin a une personnalité joyeuse mais perd espoir facilement, et est garçon manqué. Elle a également l’habitude d’agir comme un chat.

 

Je ne vais pas vous épargner ce que j’entends régulièrement :

Et il y a des fans :

(source )

Lady Butterfly avec l’aide d’Aly-chan