Au revoir, Mr.Rickman

Nous n’allons pas laisser partir  Alan comme ça – même si, dans un certain sens , il est immortel. Non, pas avant d’avoir fait un petit tour en images, avant d’avoir évoqué quelques souvenirs  et des extraits de films mémorables.
Alan qui chante, vous connaissez? parce que la voix de Mr.Rickman, oui, bien sûr.elle fait partie de ce type de voix melliflue qui vous ensorcelle pour mieux vous achever (une voix d’enchanteur, que dis-je? de sorcier, c’est bien cela).

Truly, madly, deeply – c’est le titre du film (1990)

C’est une  histoire de musique, d’amour perdu, de fantôme,  de souvenir, de violoncelle, signée Anthony Minghella.

Plus amusant, dans « Help , I’m a fish » (Gloups, je suis un poisson , en français ) , la voix de Joe, le méchant poisson est celle d’Alan Rickman. et cette chanson « Intelligence » est chantée par l’acteur:

 

Mais avez-vous déjà entendu Alan Rickman chanter en …français? Et pourtant, il l’a fait sur un audiobook:( « The return of the native » Thomas Hardy ):

 

Et si vous voulez l’entendre lire, voilà:(c’est un délice)

Bien sûr, il y a celle-ci dans Swenney Todd  (Pretty women):

 

Quelques moments :

Dans « Close my eyes« (1991):

 

Et, histoire de remonter un peu plus  dans le temps:

Thérèse Raquin – 1980 (série britannique)

 

N’oublions pas ce grand moment : Dogma : (Metatron)

Et dans Galaxy Quest:

 

Et pour conclure, en chanson, dans le clip de Texas, In demand:

 

 

 

Publicités

Dear Alan….

J’aimerais vraiment arrêter de faire des articles en hommage à …

Et celui-ci me tient particulièrement à coeur. Non, mais stop: 69 ans, mon cher Alan, ce n’est pas un âge pour mourir. Pas maintenant, non…

Alan Rickman est l’un des rares acteurs (heu…le seul) à qui j’ai un jour envoyé une carte d’anniversaire (en février). Et pour la petite histoire, j’avais reçu une réponse de son attachée de presse. Je ne cours pas  après les dédicaces et autres marques d’attention, même si j’ai quelque part quelques signatures (les membres d’Iron Maiden, Metallica je crois aussi , des auteurs…).

Mais, bizarrement, un jour, j’ai bien écrit cette carte et je l’ai postée. Une carte que j’avais moi-même illustrée plusieurs années auparavant.
Alan Rickman est certainement le 2ème acteur dont je suis vraiment admirative (la 1ère place est depuis longtemps prise par Gary Oldman, ce n’est pas un secret).

J’ai vu un nombre considérable de films dont lesquels il a joué, en V.O pour profiter de voix inimitable (et superbe).

 

Les articles de journaux se succèdent:

Ici

Le Parisien

The Guardian

Ici

Ici

Ici

http://bcove.me/zo1wxwk4

C’est un sentiment étrange, quand même, de me dire: « Voilà,  je ne le verrais plus dans un nouveau film, seulement dans les anciens ».

 

Enfin, pour l’instant, ce serait bien de se calmer avec les décès. Juste un peu.

 

30 Day Movie Challenge – Jour 3

Un film que vous regardez pour vous sentir bien

Ce soir, je vais essayer de faire court, mais bonsoir quand même !

Je regarde rarement   des films pour me sentir mal (d’où la complexité du thème de demain). Comme tout le monde, j’ai mes films-fétiches. Et puis, il y a celui que je sors même si je le connais pratiquement par coeur.
J’aurais pu opter pour un film d’animation (non, Tim Burton, non, Hayao Miyazaki, je ne vous ai pas évoqués du tout). Mon film « carré de chocolat » , c’est simplement : « Love actually » 

 

 

Love-Actually

Pour de multiples raisons, comme:

Ou Bill Nighy:

Et aussi pour Colin Firth (qui parle portugais):

Pour Andrew Lincoln (qui est devenu Rick Grimes depuis ….):

Ah, pour Dear Alan Rickman, évidemment:

Pour Liam Neeson et Thomas Sangster:

Pour les répliques fabuleuses …..

 

 

 

 

D’ailleurs,  cet article résume très bien en gifs aussi, enjoy!

 

Demain, « Un film que vous regardez pour vous sentir mal » , je dirais: un film que je regarde et qui me bouleverse à chaque fois.

30 Days Movie Challenge – Jour 1

 

 

Jour 1: Votre film préféré

 

Vu et repris chez Tequi (mais suivi aussi sur le BigreBlog ,  chez Emma), ce challenge va plaire à tous ceux qui aiment le cinéma (donc, en gros, ça fait un bon paquet de monde).

Avec un « votre film préféré », je ne commence pas par le plus simple (mais le film que je déteste ne va pas l’être non plus….).Le pire pour moi, c’est de devoir choisir. Quand on me pose cette question, en général, j’esquive habilement en répondant qu’il y en a beaucoup trop pour être cités!
C’est un peu comme l’histoire des livres à emmener sur la fameuse île déserte ( ou des albums de musique). En même temps, on commence à se demander ce qu’on ferait de livres, de musique, de films ou de séries (sans électricité ) sur une fichue île déserte paumée au milieu de nulle part, l’essentiel étant de faire des orgies avec les beautés du coin    d’essayer de survivre jusqu’à l’arrivée des secours. Mais je sens que je m’éloigne sensiblement du sujet….

 

Après avoir mis une certain nombre de films de côté ( en lisant les questions, ils vont ressortir de leurs boîtes), j’ai pensé à un film peu connu de 2006, mais qui m’a beaucoup touchée, que j’ai chez moi en DVD et  que j’ai regardé plusieurs fois. Il fait partie de ce genre de films indéfinissables, qui n’ont pas fait de vagues, qui ont d’excellents acteurs au casting et qui traitent de plusieurs sujets délicats (voire graves) d’une façon sensible en sachant garder de l’humour. Je vais rajouter qu’il a été tourné au Canada, qu’on y voit Alan Rickman (c’est déjà bon signe), Sigourney Weaver, Carrie-Anne Moss pour ne citer qu’eux, que la musique (OST) est très bonne (Stereophonics « Just looking », par ex)  et que….je vais arrêter mon suspense ici:

 

Snow Cake

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans un resto-route d’Ontario, Alex Hughes(Alan Rickman), un homme distant au passé obscur, accepte de conduire Vivienne (Emily Hampshire) – une jeune auto-stoppeuse expansive et très insistante – à Wawa (Ontario), une petite ville au bord du Lac Supérieur. Quelques kilomètres plus loin, tandis qu’une amitié se tisse entre ces deux personnages très différents, leur voiture est violemment heurtée par un poids-lourd Alors qu’Alex s’en sort indemne, Vivianne meurt sur le coup. Alex, bouleversé, poursuit tout de même sa route vers Wawa, pour rencontrer Linda.(Sigourney Weaver) , la mère de Vivianne. Imaginant rencontrer une mère effondrée par le chagrin, il trouve une femme autiste – très communicative – qui semble, à première vue, indifférente à la mort de sa fille….

Ce qui est intéressant, c’est que, contrairement à Rain Man (même si Rain Man est un bon film), Snow Cake n’est pas un film sur l’autisme (pas que: sur)mais plutôt autour de rencontres entre des personnes que la société pourrait classer comme atypiques. (Et là, je sifflote: il est évident que c’est l’une des raisons pour lesquelles le film m’avait touchée aussi directement – et continue de le faire). Au-delà des ces rencontres, c’est aussi l’évolution d’un homme (Alan Rickman) en quelques jours…..
Le ton est juste. A aucun moment, on ne tombe dans le mélo larmoyant. Que dire d’autre? Le visionner.

Je l’ai trouvé en V.O sur youtube au passage:(sous-titré en …italien)

Tag – La liste de Ross

Et sans trop tarder, je réponds au tag de Pimpf 

(parce que sinon, je mets les tags dans mes brouillons et je les oublie….sifflote, sifflote)

Voici le principe :

Si vous avez regardé la série Friends, vous vous rappelez peut-être cet épisode où Ross établit une liste de cinq célébrités avec lesquelles il s’autorise à flirter si l’occasion devait se présenter ! Tout cela restant très hypothétique… jusqu’au jour où il tombe sur Isabella Rosselini au Central Perk :

1 –  Gary Oldman

Si je ne l’ai pas encore dit – ou répété –  à 18 ans je suis tombée sous son charme.
J’adore cet acteur non seulement parce qu’il est excellent.
Enfin, il m’a servi de « muse »

 

2 – Richard Armitage

Pour les mêmes raisons que ci-dessus ….
En fait, je l’avais remarqué la 1ère fois dans « Robin Hood  » (Robin des Bois, chez nous) , la série qui a dû passer sur France 4 si ma mémoire est bonne, il y a environ 5 ans. A cette époque, ma fille regardait et par hasard, je me suis prise au jeu. Si la série n’a rien de génial, par contre, le personnage de Guy de Gisborne m’avait complètement scotchée. Ensuite, j’ai loupé la diffusion de « North and South » (j’ai rattrapé mon retard depuis). J’ai donc revu Richard Armitage en Thorin dans « Le Hobbit ». Une très bonne redécouverte.

3-  Alan Rickman

 

Arf….Dear Alan.

4 – Colin O’Donoghue

Alors, là, je n’explique même pas mes raisons!

Je vais ajouter cette vidéo où le pirate de OUAT tient un rôle , hum, intéressant.

 

5 – Aidan Turner

Je termine vraiment en mode « irlandais »

Mais c’est déjà fini!

Bien sûr, j’aurais pu rallonger la liste.
Il y a des personnes que j’aurais aimé rencontrer, juste pour parler.
Je pense à des musiciens, hélas, décédés, comme Kurt Cobain (Nirvana)
ou Joe Strummer (The Clash).

Ce qui est amusant, c’est qu’être fan,  c’est  se fabriquer des histoires sur le fait de croiser un jour un acteur/actrice ou un musicien/une chanteuse.