L’automne en images et en musique — 44

Julia Sergueïevna Pavlova est une artiste ukrainienne née en 1986.
« Les œuvres de l’artiste  attirent  comme des portes vers un autre monde. Et chaque image est un être vivant. Avec sa beauté, avec son propre caractère, avec son propre conte de fées. Avec sa propre histoire. Toutes les images sont unies par un trait insaisissable, une lumière.  » 

Жарптица - Павлова Юлия

Allumer!  - Julia Pavlova

L'Homme aux tulipes - Julia Pavlova

éléphant musical - Pavlova Julia

... - Julia Pavlova

rêves au début du printemps ... - Pavlova Julia

ночные цветы - Павлова Юлия

Gardien de nuit - Pavlova Julia

Aube - Julia Pavlova

... - Павлова Юлия

C’est Vol de nuit qui m’avait fait découvrir l’artiste :

Ночной полет - Павлова Юлия

L’automne en images et en musique — 43

Graham Yarrington  est un artiste basé à New York, aux États-Unis, né en 1991. Illustrateur,   diplômé du prestigieux Pratt Institute,  il joue avec les couleurs, créant un monde  à la gouache ou à l’acrylique.  Je l’avais découvert sur Instagram.
Instagram
Son site

Graham Yarrington - Close to You

 

Graham Yarrington - 020

 

 

 

 

L’automne en images et en musique — 42

Tsuruta Ichiro est un artiste polyvalent japonais originaire né en 1954 à Hondo City, préfecture de Kumamoto (actuellement Amakusa ).  Ichiro Tsuruta a grandi entouré par la nature riche de la région d’Amakusa. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, il a ensuite intégré le département de design graphique de la Tama Art University, dans le but de devenir illustrateur.
Il est célèbre pour représenter les femmes japonaises avec élégance et une touche artistique bien distinctive.

Comme il le dit, « Je veux dessiner ma propre muse », c’était son thème éternel et le point de départ de son travail.

Son site

Instagram 

Ichiro Tsuruta

 

 

Ichiro Tsuruta

 

Ichiro Tsuruta

Ichiro Tsuruta

Ichiro Tsuruta

 

Ichiro Tsuruta

 

Ichiro Tsuruta

L’automne en images et en musique – 39

 

Tomoo Inagaki, le spécialiste des chats… En effet, il est surtout connu pour ses chats stylisés.

 

Tomoo Inagaki was born in 1902 in Tokyo. As a high school student and later as an employee of a steel company he dabbled as a self-taught artist in oil painting and in printmaking. Koshiro Onchi had published an art magazine about poetry and prints, called Poems and Hanga. The young Tomoo Inagaki was impressed by the modern prints published in this magazine – many by Koshiro Onchi and Unichi Hiratsuka. It gave him the last kick to make a decision for an artist career. He quit his job at the steel company and attended a commercial art class for two years.

As a graduate of a commercial high school, Inagaki had a natural sense for the financial aspects of life. He decided to go into commercial arts instead of becoming a fine but starving artist. He soon established his own commercial art studio in Tokyo.

Inagaki could make a living with his commercial design studio. This enabled him to continue to work as a print maker. But World War II put an end to his design studio.

Tomoo Inagaki died in 1980 in Tokyo. (source)

 

Woodblock print by Tomoo Inagaki 1902-1980 Title: Two Cats Wearing Necklaces.

 

 

Tableaux sur toile, reproduction de Tomoo Inagaki Cats 1964

D’autres dessins : 

Et retour aux chats :

 

L’automne en images et en musique (saison 4) – 38

Nouvelle saison

Tous les précédents articles sont disponibles ici

Pour commencer, un illustrateur qui mélange musiciens, personnalités actuelles et tableaux classiques avec classe : Kyès fait cela avec talent sur Instagram  (on peut aussi admirer ses illustrations pour enfants dans un tout autre genre ).
Un petit tour en images :

Les femmes au bout du crayon de Sayumi Kudo – L’été de l’art

Pour ce dernier Eté de l’art de l’année, une artiste japonaise : Sayumi Kudo.

 Parmi ses influences, Sayumi Kudo  cite  Munch, Gustave Moreau et Hasui Kawase. Elle a étudié à la Musashino Art University.
« J’ai actuellement 37 ans et je dessine tout en élevant mes trois enfants, comme une femme au foyer japonaise normale. J’ai été femme célibataire, expérimenté ma relation avec le sexe opposé, le mariage, et après ce mariage, eu le sentiment de souffrir du déséquilibre hormonal qui accompagne l’accouchement. » « ‘I still think and act as a woman, and I feel an irresistible sexuality, like a gene, and I go back and forth between affirming myself as a woman and being fed up with the fact that I am a woman. » (source)

 

 

 

 

 

 

 

 

Les marines d’Ivan Aïvazovski – L’été de l’art

Ivan Konstantinovitch Aïvazovski (1817 -1900), est un peintre russe d’origine arménienne. C’est un des maîtres de la peinture de marine qui a marqué l’histoire et les périodes romantiques et réalistes de l’art russe. Après ses années de formation à St-Pétersbourg et des voyages en Europe, principalement en Italie, il  deviendra  le peintre officiel de l’état-major de la Marine russe. Aivazovsky a été admiré par Pouchkine dès ses premières expositions à St-Pétersbourg. Son œuvre est intimement liée à la mer. Delacroix parlait de son art en termes élogieux et Turner le qualifia de génie.

Le réalisme de Fernand Pelez – L’été de l’art

« Ferdinand Emmanuel Pelez de Cordoba d’Aguilar, dit Fernand Pelez, né le 18 janvier 1843 à Paris, mort dans la même ville le 7 août 1913, est un peintre français, d’abord académique, puis naturaliste.

À partir de 1880, sous l’influence des tableaux du peintre naturaliste Jules Bastien-Lepage et d’une prise de conscience sociale, il délaisse les sujets historiques pour se tourner vers la représentation des classes populaires et se livrer à une réflexion sur la condition humaine. Ses « enfants mendiants » s’inscrivent dans une forme d’esthétique espagnole héritée de Murillo. »

C’est assez intéressant de voir l’évolution de ce peintre qui a fait des oeuvres très académiques de ce genre :

La mort de l’empereur Commode (1879)
Adam et Eve (1876)

Puis ceci :

Un enfant dans la mansarde (1881)
Sans asile (1883)
Le petite marchand de violettes (1885)
Grimaces et misères (1888)
Les orphelines
La bouchée de pain (1904)
détail – la bouchée de pain