Redécouvrir les classiques : Bertha Wegmann

Bertha Wegmann ( ) est une peintre – ou peintresse danoise
Un mot sur l’emploi de peintresse : (« peintre » est devenu  épicène au début des années 2000 mais l’emploi de « peintresse » est  le  plus ancien. On peut aussi dire ‘femme peintre’.  La féminisation des noms de métiers n’est pas une rupture étymologique, du moins pas plus que ne l’a été la masculinisation (1647, Vaugelas) qui n ‘intervient qu’ au XVIIe siècle, sans base linguistique, d’ailleurs (la raison est que «  le genre masculin est réputé plus noble que le féminin »... ) Ainsi, les termes de métiers  comme ‘autrice, poétesse, et plus rares pour nous : ‘philosophesse ou médecine’ ont pourtant existé.

Je reviens à Bertha Wegmann : sa spécialité était le portrait. Elle a exposé très tôt et a été considérée comme l’une des meilleures de sa profession à son époque.

La voici, peinte par Johanna Bauck :

Foto af værk

Woman in Black. Bertha Wegmann

Portrait of Johanne Bojesen - Bertha Wegmann

Young Mother with a Child in a Garden. Bertha Wegmann

 

Redécouvrir les classiques : John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw () est un peintre britannique de l’époque victorienne, surtout connu pour ses paysages bucoliques et urbains. Le préraphaélisme l’a influencé. Plus tard, il se consacre avec passion aux scènes nocturnes de la ville.  Il a parfois été sous-estimé par certains de ses contemporains.  Ses oeuvres seront redécouvertes dans la seconde moitié du XXème siècle.

 » Je me considérais comme l’inventeur des nocturnes jusqu’à ce que je vois les paysages au clair de lune de Grimmy  » (James McNeil Whistler)

 

 

John Atkinson Grimshaw Leeds, 1836 - 1893 Rue après la pluie au clair de lune Huile sur carton

 

Port Lumière - John Atkinson Grimshaw

 

Près de l&39;abbaye de Bolton, 1876 - John Atkinson Grimshaw

Regarder un lac au clair de lune - John Atkinson Grimshaw

Un peu plus de créations – IA

J’ai parlé de mes différents essais des IA ces dernières semaines avec Midjourney ou d’autres. 
En fait, j’ai poursuivi mes tentatives et affiné mes créations.
Avec Midjourney, j’ai commencé à comprendre comment ça fonctionnait — et non, ce n’est pas si simple. C’est un peu comme apprendre un nouveau langage.
Il faut en faire beaucoup, pour obtenir des résultats moins… hasardeux. De plus, en voyant ce que créent les autres, ça donne pas mal d’inspiration.

C’est comme ça que j’ai eu l’idée des « robes de fées »

Dress of dawn

 

Ou des chevaliers, qui sont devenus des petits chevaliers-chats, dans ma version  :

Young cat knight

De là, j’ai créé une petite histoire, mise en vidéo, qui raconte l’origine des chevaliers-chats :

Depuis, j’ai commencé une série autour des signes du zodiaque : Déesses et dieux. Tout cela se retrouve sur mon profil Deviant art 

Libra goddess

J’ai testé Dall-E

Et oui, je poursuis mes essais avec les IA et mon périple dans le domaine de l’ « AI art » . J’ai vu qu’il existait plusieurs groupes sur Flickr – où j’ai un compte pour mes photos depuis longtemps – consacrés à l’art créé via l’intelligence artificielle (Midjourney, Dall-E, Wombo/Dream…).

Donc, Dall-E, cette semaine.

 DALL-E 2, l’une des IA plus connues  mise à jour. Pour accéder, il faut s’inscrire sur la liste d’attente. Ce n’est pas très long. On reçoit un mail dès que c’est accessible. Ensuite, on a droit à 50 essais gratuits (ça va, ce n’est pas trop limité, un peu mieux que Midjourney).
Dall-E offre aussi  une   fonction baptisée Outpainting  (disponible sur la version pour ordinateur de DALL-E 2). En fait, cela prend en compte les éléments visuels existants de l’image comme les ombres, les reflets et les textures afin de conserver le contexte de l’image originale. Et tout ça fonctionne  avec les photos/images qu’on propose à l’IA. En gros, la fonction ajoute des éléments visuels du même style mais ce n’est pas évident (il existe un guide).

J’avoue que cette dernière fonction ne m’a pas paru si évidente que ça ; j’ai essayé un peu mais je ne voulais pas griller tous mes essais à tâtonner.
Dall-E m’a un peu déçue dans ses résultats, même en précisant mes demandes au maximum. Je l’ai trouvée moins précise que Midjourney et parfois, complètement à côté de la plaque.

Déjà, les couleurs qui ressortent sont terriblement vives voire pétantes. Je ne suis pas une grande fan de ce genre de coloris, manque de bol.

Un exemple avec ma 1ère demande : « une atmosphère magique – peinture à l’huile »

J’ai ensuite fait une variation, pour obtenir ceci

:

Toujours en recherche pour les couvertures d’E-Books (cf. mon article précédent), j’ai donc demandé quelque chose d’un peu plus fun pour mon roman Y.A avec des ados, des jeux vidéos, un dragon et des péripéties. MAIS j’ai demandé des couleurs aquarelle 😉

J’ai l’impression d’avoir un Pokemon qui joue ! Amusant mais pas vraiment ce que je voulais. Par contre l’IA compris que j’aimais ce genre de couleurs, bien joué.

 

 

Dans une autre veine, j’ai fait aussi une recherche pour l’affiche du spectacle de contes qu’a créé mon conjoint « L’homme qui voulait mourir« . On a déjà trouvé quelque chose mais on a mis un temps fou.
J’ai donc essayé, pour voir,  mais , comment dire… Drôles de résultats !

Pour les deux autres, je peux dire que l’idée est toujours là mais le rendu laisse carrément à désirer.

Les deux suivants m’ont surprise puisque j’ai simplement tapé comme demande le titre du spectacle ! Et finalement, ce n’est pas si mal.

Un peu refroidie, j’ai donc tenté de changer autre chose et  d’essayer avec l’une de mes photos, pour voir.

Voici une variation de l’une des photos de Newton.

Newton - variation sur la photo avec Dall-e

La photo originale est celle-ci :

Newton

 

variation pour Newton

Pas mal.

J’ai ensuite  tenté des sorciers près d’un lac. Coucou Gandalf.

Des sorciers et sorcières sur des balais

Parfois, moyennement sur les balais, comme on peut voir :

Une moto volante : enfin, là, c’est un scooter…

Sissi devant un palais

J’ai quand même eu des résultats pour « une chouette noire dans une ambiance de mystère et une forêt magique couleurs douces et sombres« . Tout ça pour refaire la couverture de cette histoire :

 

Et comme aujourd’hui, c’est l’anniversaire de mon compagnon, j’ai demandé : « un chat et un renard en automne qui jouent de la musique avec un gâteau d’anniversaire ».

Birthday cake with fox and cat - Dall-E

J’ai ensuite précisé « version peinture, façon impressionniste »

DALL-E : un renard et un chat  autour d'un gâteau d'anniversaire

Le renard et le chat - goûter d'anniversaire en automne DALL·E

Le renard et le chat : l'anniversaire - Dall-E

 

Redécouvrir les classiques : Nikolaï Fechine

Nikolaï Ivanovitch Féchine  naît en 1881 dans l’Empire russe et meurt  aux États-Unis en 1955.
En Russie il est connu comme un représentant de l’école de Kazan, aux États-Unis on le considère comme un peintre national américain. C’est un peintre, dessinateur, sculpteur et graveur avec des techniques impressionnistes et modernes.
Ses natures mortes sont aussi appréciées que ses portraits, paysages et scènes de genre.

Nicolai Fechin, Self-PortraitAutoportrait

Nicolai Fechin, Lady in Lilac, 1908
Nicolai Fechin, Portrait of N. V. Sapozhnikova, 1915
Nicolai Fechin, Portrait of Varya Adoratskaya, 1914
Nicolai Fechin Drawing 2
Nicolai Fechin Drawing
Nicolai-Fechin-Portrait-of-Mademoiselle-Podbelskaya
Nicolai+Fechin+-+Tutt%2527Art%2540
Nicolai-Fechin-Indian-girl-in-blue-dress

Les cartes originales de Mahdieh Farhadkiaei – L’été de l’art

Mahdieh Farhadkiaei est une illustratrice, graphiste, concept artiste iranienne de Téhéran. Mahdieh est autodidacte ; elle a appris le dessin  en s’inspirant de ses artistes préférés.

Instagram 

tumblr_3a747e697931043a6ff6e78e766a02b9_e151040a_1280

 

tumblr_7341931d0bc080d7111acd8237262332_60b81ae6_1280

 

scontent-cdg2-1.cdninstagram.com-5999762091723585

 

tumblr_fff5d7d8018d7499fc13031936d768ae_b5834d0f_1280

 

91909343_306861206954091_2033697071899718973_n

 

89076539_199799084458409_8199387971824953818_n

 

 

 

 

 

 

Les animaux de Dahlov Ipcar – L’été de l’art

 Dahlov Ipcar peintre, illustratrice et autrice américaine ( 1917 – 2017) est également reconnue pour ses peintures d’animaux au style kaléidoscopique. Elle résida toute sa vie aux états-Unis, dans le Maine.

On peut trouver ses livres en France chez Albin-Michel

Livre : J’aime les animaux

Fishinkblog 8041 Dahlov Ipcar 1

Classic-Rugs-Dahlov-Ipcar2.jpg

 

Livre : J’aime les animaux

 

 

 

J’ai testé Midjourney

Donc, j’ai fait comme un peu tout le monde ces jours-ci : j’ai pris un peu de temps entre écriture,  cours en ligne, blogging, photos, et surtout activités autour de l’écriture créative (en lien avec ma formation de formatrice – ici, page FB) pour tester Midjourney.

C’est quoi Midjourney ? 

C’est  un système d’intelligence artificielle qui génère des des images à partir de textes entrés par l’utilisateur (donc, nous).
Sur le site officiel, ses créateurs se présentent comme « un laboratoire de recherche indépendant. Explorant de nouveaux mediums de pensée. Étendant les pouvoirs de l’imagination de l’espèce humaine ».
Le principe n’est pas très compliqué : on s’inscrit sur Discord (ok, je ne l’avais pas encore fait, c’est bizarre, ça). On rejoint rejoindre le serveur.  La version bêta de Midjourney est gratuite et mais limitée à 25 requêtes (que j’ai toutes utilisées). Elle fonctionne entièrement sur Discord,.
Une fois sur le serveur, il est assez facile de trouver les instructions pour débuter.
Puis, sur le canal dédié aux nouveaux venus (les fameux newbies), on écrit au robot sa demande. Pas très dur non plus : le « prompt » (c’est ainsi que ça s’appelle) commence par /imagine…. puis la description de ce qu’on souhaite comme image.
Le truc, c’est que plus la demande est spécifique, plus le résultat sera convaincant. La  réponse est assez rapide (1 mn env.).  On reçoit alors 4 images :

exemple : Harry Potter dans son bain

On nous propose alors  une  variation ou une amélioration d’une ou plusieurs images de l’ensemble. (U ou V avec le numéro de l’image). On peu aussi améliorer ou faire des variations des images des autres utilisateurs. Comme ce Harry Potter qu’avait demandé quelqu’un, j’ai fait une optimisation.

Après les 25 requêtes, on nous dit gentiment que c’est terminé et qu’il faut s’abonner : des sous, des sous !

Ou ces arbres de vie :

Variation et optimisation :

Il y a des demandes assez fun : j’ai vu hier « Terminator dans la Grèce antique », ou « Taylor Swift en sorcière ». Ou bien ce qui suit :  « Un chat avec des monocles blancs et un chapeau melon entouré par des tulipes flétries.  « ² (non, ce n’était pas ma requête!).

J’ai fait un essai avec des chats, arc-en-ciel, et un coucher de soleil, pour voir (mignon, mais pas assez précis) :

Puis, j’ai pensé à ce que je suis en train d’écrire, qui se déroule en Ecosse…L’IA a interprété ma demande assez fidèlement. Et pour inclure le  mot « meurtre » (c’est un roman policier), on voit des tombes. Pas bête…

Je vous montre d’autres résultats. Il y a de belles choses.

 

 

 

Voilà, si vous avez envie de tester, c’est ici : Midjourney