Le printemps de l’art – 22

Cette semaine, c’est un peintre, illustrateur, graveur sur bois, imprimeur, de style Art déco qui est à l’honneur.

D’origine suisse,François-Louis Schmied s’établit en France, puis est naturalisé français, et enfin s’exile au Maroc vers 1931-1932. Il est le père du graveur Théo Schmied, qui a dirigé l’atelier de son père à partir de 1924.

François-Louis Schmied, qui maîtrisait tous les métiers du livre, a conçu et réalisé des ouvrages de luxe, à tirages limités (20 à 150 exemplaires), dont la préciosité exigeait plusieurs années de travail (de 2 à 6 ans pour chaque titre). Graveur sur bois expérimenté, il a notamment pratiqué la technique longue et délicate du camaïeu afin d’obtenir des illustrations en couleur.

Pour l‘Odyssée

 

 

 

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

Artwork by François Louis Schmied, Zaghit, sud oranais, Made of Distemper painting on hardboard

227383_1560570674677_1847625139_1017568_6619418_n

 

Artwork by François Louis Schmied, CHAOUCH ENDORMI, Made of Black lacquered wood and silver inlaid eggshell

Élisabeth Sonrel, une peintre oubliée – L’été de l’art #39

Certains disent qu’elle est symboliste, d’autres pré-raphaëlite, Elisabeth Sonrel aimait surtout représenter des personnages féminins et s’inspirer des légendes – dont la légende arthurienne. Peu connue aujourd’hui,  elle est née en 1874 à Tours ;  son père Stéphane Sonrel était médecin mais aussi peintre à ses heures ainsi que son oncle, aquarelliste amateur. Les Beaux-Arts n’acceptant pas les  femmes ( et ceci jusqu’en 1897) , elle part étudier à l’’Académie Jullian auprès de Jules Lefebvre.
Malgré les difficultés de son statut de femme  non mariée,  E. Sonrel expose au Salon des artistes français de 1893 à 1941. Elle obtient la médaille de bronze de l’Exposition universelle de 1900, le prix Henri Lehmann. (source)

 

1 ak (553x700, 182Kb)

1 ak (700x572, 61Kb)

2AK (279x400, 46Kb)

 

7ak (500x342, 53Kb)

Élisabeth SONREL (1874 –1953) - Ligéia

Le printemps de l’art – 12

 

La Hongrie est à l’honneur cette semaine !

Géza Faragó  ( 1877 1928 ) est un peintre  qui est considéré comme l’un des plus importants représentants  de l’Art Nouveau hongrois. Il est surtout connu pour ses posters et ses caricatures. Son style est proche de celui de Mucha.

J’aime beaucoup la délicatesse et l’humour qui se mélangent dans ses oeuvres.

 

Fargo Geza. (1877 - 1928)

 

 

Arts d’hiver -6

Pour ce 6 ème rendez-vous, je vous présente un artiste né à Nantes ( d’ailleurs, enterré au cimetière Miséricorde – il faudra que je retourne voir ça), Georges Barbier :

George Barbier (né à Nantes, le  et mort à Paris, le ) est un peintre, dessinateur de mode et illustrateur français. Il signe également sous le pseudonyme de Edward W. Larry.

Il crée de nombreux décors et costumes pour le music-hall, le théâtre ou le cinéma. On lui doit les costumes de Rudolph Valentino dans le film Monsieur Beaucaire (1924) de Sidney Olcott.

Il illustre des catalogues publicitaires et de nombreux livres, notamment ceux de Baudelaire, Théophile Gautier, Pierre Louÿs, Alfred de Musset, Verlaine. Son chef-d’œuvre est en cinq volumes, publié entre 1922 et 1925.

L’influence des vases grecs, des miniatures indiennes, d’Aubrey Beardsley et de Léon Bakst marqua profondément son style précis et élégant, typique de la facture Art déco (source).

 

 

 

 

 

 

35_860_George_Barbier_Robe_dInterieur_en_Soie_Brochee

20_34_GRANDEROBE

 

20_34_ROBEDECREP

 

 

20_34_LADANSE

 

George Barbier La Roseraie

George Barbier -La Pavane GTY (Bon Ton)

 

George Barbier- Aim for the heart ladies!

 

George_Barbier_Oui_1188_33

George_Barbier_LAveu_Difficile_1123_33