Le printemps de l’art — 35

 

Toni Demuro habite en Sardaigne où il illustre  des livres, des magazine et des journaux. Il a travaillé entre autres pour  Penguin Books, The Boston Globe, The Washington Post, et le Corriere della Sera.

FB 
Instagram 
Son site 

Des ours dans la maison

savane

 

over the mens

Quand je marche en foret

o que tem de mais lindo

le bidule

the tired lonely downside the boston globe

skin

 

 

Arts d’hiver — 36

Ana Godis est une jeune artiste ukrainienne spécialisée dans l’illustration (particulièrement digitale).  Elle vivait à Odessa encore récemment (elle est réfugiée en Roumanie).
Je suis ce qu’elle fait depuis pas mal de temps maintenant, principalement sur Instagram .  Je dois dire que j’avais complètement craqué pour la façon dont elle dessine ses personnages (les fan art de Harry Potter ont beaucoup contribué à mon coup de coeur, au début). Je pensais parler d’elle bien avant que la guerre n’éclate et j’avais  donc déjà préparé  mon article pour ce mois-ci — étrange coïncidence. Me voilà en train de devoir le dé-programmer à cause de la terrible actualité… J’aurais préféré parler d’art et non de guerre, de bombes ou d’artistes devant fuir leur pays. Bref, de l’art tout de suite.

 A noter : on peut aider Ana qui est partie à toute vitesse d’Ukraine mais qui publie toujours sur Insta, en contribuant à son Patreon  

 

 

 

 

 

 

 

 

L’art du Beau d’Alexandre Cabanel – L’été de l’art

Né à Montpellier en 1823, Alexandre Cabanel connaît une ascension fulgurante. Familier de la cour de Napoléon III, il devient célèbre à la fois pour ses portraits, que l’on s’arrache de Baltimore à Saint Pétersbourg, mais aussi pour son répertoire de grands sujets spectaculaires : Phèdre, Cléopâtre, Othello et Desdémone… Alors que l’impressionnisme précipite la chute du système des Beaux-Arts, la confrontation de sa Naissance de Vénus et du Déjeuner sur l’herbe de Manet est l’une des plus célèbres controverses artistiques sur le nu au XIXe siècle. Des centaines de jeunes artistes se sont formés dans son atelier : Aristide Maillol, Bastien-Lepage, Eugène Carrière…

Fichier:Alexandre Cabanel - La Chiaruccia.jpeg
Fichier:Alexandre Cabanel - Albayde.jpg
L'Ange Déchu, Cabanel 1847
Contemplation
Etude de l'ange dans Le Paradis perdu
Phèdre
La Naissance de Vénus

Les femmes de l’art — 1

 Cette semaine, c’est une femme photographe que j’avais envie de mettre à l’honneur. Ce n’est pas par hasard que je le fais, bien sûr : parallèlement au blog, j’étais en train de me renseigner sur les suffragettes au Royaume-Uni ( sans suspense aucun : j’essaie d’écrire une histoire qui se tient pour un concours ). 
Bref, comme je m’intéresse à la photo, me voilà plongée celles des suffragettes.
Et je découvre cette photographe, la première femme photographe au Royaume Uni  :  Christina Broom,  ( née Livingston ) — (

Elle épouse Albert Edward Broom (1864-1912), en 1889. Ils ont une fille, Winifred Margaret, enEn 1903, suite à l’échec de l’entreprise familiale de quincaillerie et d’autres entreprises commerciales, mais aussi parce qu’Albert avait été blessé, lors d’un match de cricket, (une lésion de l’os du tibia, qui ne guérit pas), ils ouvrent une papeterie qui ne marche pas et qu’ils abandonnent.

Ayant alors besoin d’une source de revenus, Christina Broom emprunte un appareil photographique et apprend les rudiments de la photographie alors qu’elle a 40 ans.  Elle installe un stand, vendant des cartes postales de photographies d’extérieur, de scènes et d’événements  plutôt que des portraits de studio.

Lorsque la famille déménage à Burnfoot Avenue, elle utilise la cave à charbon comme chambre noire. Elle est assistée par Winifred, sa fille, qui a quitté l’école pour l’aider. Albert écrit les légendes des cartes postales, de son écriture soignée. Les cartes postales se vendent bien : en une seule séance nocturne, Christina Broom en imprime mille

Christina Bloom, 1910

Tout est dit dans cette vidéo du Museum of London :

https://youtu.be/XdkQo3zemfg

Les suffragettes :

 

Soldiers and Suffragettes - The Photography of Christina Broom

Soldiers and Suffragettes - The Photography of Christina Broom

Qui a peur des femmes photographes ? au musée de l’Orangerie - AWARE Artistes femmes / women artists

 

Le roi Edward VII et sa famille

Des soldats

The 3rd Battalion Grenadier Guards prepare for war at the Wimble

The Grenadier Guards – Christmas, 1914

 

King George V and Queen Mary host a tea party for wounded soldie

Les flous d’Otto Schauer -L’été de l’art

 Otto Schauer (1923 – 1985) est un peintre allemand. Il a été initié à  la peinture par Anton Kolig (lui-même formé dans le milieu viennois de Klimt, Kokoschka et Schiele), et par Willi Baumeister. Schauer s’installe à Paris en 1950. Malgré ses liens avec Léger, Hartung et Hélion, il décide de suivre une voie figurative très personnelle scandée par des cycles inspirés des lieux où il a vécu. Marqué par le romantisme allemand, Schauer peint a tempera des paysages (Île de la grande fortune) ou des figures (Nu et montagne, 1966), (source)

0615 051 c (1)

 

Femme et corneille 114 x 195, 1960

ideal au feuillage

 

Image-16

ile tria

image-44

Image-36

potager-pale-1979-13-60x60

portrait-de-therese

28vii1954-24x33

ciel d'edmond

(peintures)

L’été de l’art : la magie de Daria Hlazatova

L’artiste est ukrainienne, née en 1986. Elle s’appelle Daria Hlazatova. 

Daria Hlazatova - To Sheila II

 

Daria Hlazatova - 002

Daria Hlazatova - Alarm Call

 

Daria Hlazatova - Paloma

 

 

Facebook

Instagram 

Le printemps de l’art – 18

Je vais parler d’un peintre russe, surtout connu pour ses illustrations de contes aujourd’hui.

Ivan Bilibine (Иван Яковлевич Билибин) 1876-1942 est un illustrateur de livres et décorateur de théâtre,

Parmi les contes que Bilibine a illustrés, on trouve : « Le Conte d’Ivan-Tsarévitch, de L’Oiseau de feu et du Loup gris », « La Princesse-Grenouille », « Vassilissa-la-très-belle », « La Plume de Finist Fier-Faucon », « Maria des mers », « Sœur Alionouchka et frère Ivanouchka ».

0_56f1_6d8b8c05_XL

0_56f8_5d2bab0e_XL

773

19

46990713_7

1227362984

Ivan Bilibin’s illustration.

1244824129_8

b16988891de8461b630990b9282d47ca

“Sadko” by Ivan Bilibin. Sadko (Russian: Садко) is a character in an East Slavic epic bylina. He was an adventurer, merchant, and gusli musician from Novgorod. The character may be based on Sedko Sitinits, who is mentioned in the Novgorodian First...

“Stepan Razin” by Ivan Bilibin. Stepan Razin was a Don Cossack leader who led a major uprising against the nobility and tsarist bureaucracy in southern Russia in 1670-1671. Stepan Razin is the hero of a Russian folk song, Stenka Razin. The words were...

Художник Иван Яковлевич Билибин (Ivan Bilibin) (138 работ)