Arts d’hiver – 13

Comme je suis pas mal de personnes/comptes qui ont la bonne idée de partager des peintures/dessins/illustrations d’artistes que je ne connais pas forcément, je tombe souvent sur des pépites. Ainsi, récemment, j’ai découvert ce peintre de style Art nouveau bien oublié dont il est très difficile d’obtenir des infos (pas de wikipedia ni rien de ce genre). Heureusement, il y a les blogs !

Il s’appelle Sergius Hruby (1869- 1943) et il est autrichien.

Sergius HRUBY - Dessin-Aquarelle - Cover Design, Vienna Art Nouveau, 1913

Postcard by Sergius Hruby 1907

 

 

 

 

Artwork by Sergius Hruby, From the Past, Made of gouache and pencil on artist’s board

Sergius Hruby

 

Apotheosis, 1901  by Sergius Hruby

L’automne en images et en musique – 22

Retour à l’illustration et à la peinture, avec un artiste hongrois du début du XXème siècle, qui travailla beaucoup à Paris, Attila Sassy, dit aussi Aiglon. (la wiki est en allemand ou en hongrois , mais on peut activer la traduction)

 

Art Deco, Tango

 

Né à Miskolc, en Hongrie en 1880,Elemer Attila Sassy ( Attila Szabo Sassy , alias Aiglon ) était l’un des premiers partisans du cloisonnisme, attiré par l’art égyptien ( en particulier, par la divinité Isis). Il a exposé à Paris. Il a utilisé une variété de techniques, des peintures à l’huile, des dessins au fusain et à l’encre, etc… Sa dernière exposition remonte à 1943. En 1963, il  fit don de nombreuses peintures au musée Herman Otto à Miskolc. Il est mort en 1967 et est enterré à Budapest. 

 

L’automne en images et en musique – 19

Pour continuer sur ma lancée « Art Nouveau /Symbolisme »  , un peintre néerlandais: Jan Toorop 

Jan Theodoor Toorop , né le  à Purworejo (Indes néerlandaises) et mort le  à La Haye, est un peintre néerlandais dont le travail comble le fossé entre le symbolisme pictural et l’Art nouveau.

 

Jan Toorop

Poster Desire and Satisfaction

 

Jan Toorop, entre symbolisme et art nouveau

 

Poster Lenore

jan toorop

Jan Toorop - Cover for God en Goden by Louis Couperus, 1903 / Cover for Psyche by Louis Couperus, 1898 brussels amsterdam museum Jan Toorop works life james poster

 

Jan Toorop - Cover for A Dream by Henri Borel, 1899 (Left) / Cover for Babel by Louis Couperus, 1901 (Right) paintings works english brussels museum life james english delft Jan Toorop paintings poster

A noter : la fille de Jan Toorop, Charley Toorop a aussi été peintre, de même que son petit-fils Edgar Fernhout et son arrière-petit-fils, peintre, écrivain et spécialiste en art moderne et peinture, Rik Fernhout. 

 

L’automne en images et en musique – 18

Un petit tour du côté de l’Art Nouveau et du Symbolisme (parce que je déteste ça, bien sûr😉)  pour l’artiste de cette semaine : Georges de Feure 

Georges de Feure, pseudonyme de Georges Joseph van Sluijters, né le  à Paris et mort le  dans la même ville, est un artiste peintre, affichiste et designer de meubles, d’objets décoratifs et d’aéroplanes français.

 

Il est connu pour ses « femmes fatales », un concept pas forcément très sympa et – heureusement – dépassé pour notre XXI ème siècle mais qui donne de très belles oeuvres.

«  Ce concept est essentiellement baudelairien, typique de la misogynie du milieu artistique de l’époque. (….) Les femmes y étaient triomphantes et dédaigneuses, les hommes souffrant, pleurant et même mourant de leur amour timide et angoissé. Tandis que de Feure peignait l’aspect dur, cruel de la femme et « son charme de perversité inconsciente (sic) », il montrait « dans l’homme sa platitude de serf amoureux, de chien à l’attache ». Pour souligner le rapport de force entre les deux sexes, les femmes étaient représentées riches et élégamment vêtues, tandis que les hommes étaient « pauvres, flétris, loqueteux, minables ».  (Extrait de Georges de Feure, maître du symbolisme et de l’Art nouveau, de Ian Millman)

On remarque que la femme fatale est souvent une fumeuse ! Amusant….

« La source du mal  » – (ci-dessous) – celui-ci me rappelle des dessins ou des peintures des années 1970, très psychédélique : 

 

La Porte des rêves est un livre de contes de l’écrivain symboliste Marcel Schwob (1867-1905), illustré par Georges de Feure :

Un vitrail

Affiches

J’ai découvert ce peintre par un détour amusant : un partage fait par l’écrivain Pierre Pevel d’une page FB nommée La Belle époque (en lien avec son cycle du Paris des Merveilles). Comme quoi, parfois FB sert encore à quelque chose (même si j’en doute et si je fuis de plus en plus ce réseau social ). 

Élisabeth Sonrel, une peintre oubliée – L’été de l’art #39

Certains disent qu’elle est symboliste, d’autres pré-raphaëlite, Elisabeth Sonrel aimait surtout représenter des personnages féminins et s’inspirer des légendes – dont la légende arthurienne. Peu connue aujourd’hui,  elle est née en 1874 à Tours ;  son père Stéphane Sonrel était médecin mais aussi peintre à ses heures ainsi que son oncle, aquarelliste amateur. Les Beaux-Arts n’acceptant pas les  femmes ( et ceci jusqu’en 1897) , elle part étudier à l’’Académie Jullian auprès de Jules Lefebvre.
Malgré les difficultés de son statut de femme  non mariée,  E. Sonrel expose au Salon des artistes français de 1893 à 1941. Elle obtient la médaille de bronze de l’Exposition universelle de 1900, le prix Henri Lehmann. (source)

 

1 ak (553x700, 182Kb)

1 ak (700x572, 61Kb)

2AK (279x400, 46Kb)

 

7ak (500x342, 53Kb)

Élisabeth SONREL (1874 –1953) - Ligéia

Le printemps de l’art – 12

 

La Hongrie est à l’honneur cette semaine !

Géza Faragó  ( 1877 1928 ) est un peintre  qui est considéré comme l’un des plus importants représentants  de l’Art Nouveau hongrois. Il est surtout connu pour ses posters et ses caricatures. Son style est proche de celui de Mucha.

J’aime beaucoup la délicatesse et l’humour qui se mélangent dans ses oeuvres.

 

Fargo Geza. (1877 - 1928)

 

 

Le printemps de l’art – 3

Voici un artiste qui s’est tourné vers le mashup pictural. Xavier Marabout mélange des univers artistiques souvent éloignés  (mouvement artistique baptisé Strip Art). Hergé/Hopper ou Tex Avery/Picasso, par exemple !

 

 

 

 

Série super héros/Art nouveau : 

 

 

 

 

 

Et d’autres ….

Candy déjeune sur l’herbe

Manga Olympia