Les gravures de Reika Iwami

Iwami Reika 岩見禮花  いわみれいか  (1927-2020) est une pionnière de la gravure de style Sōsaku-hanga.


Reika Iwami. Japanese, 1927-2020. Autumn Waves, 1981. Woodcut printed in black and metallic ink with embossing on medium thick, slighly textured, cream-colored paper (50/50). 15 ¾ x 12 inches. The Hilary Tolman, class of 1987, Collection. Gift of The Tolman Collection, Tokyo. SC 2014.12.16


Woodblock print by Reika Iwami born 1927 Title: Dance above the Water.
Dance above the water

Woodblock print by Reika Iwami born 1927 Title: Scatter among the Waves.
Scatter among the waves

Woodblock print by Reika Iwami born 1927 Title: Water of Mt. Fuji.
Water of Mont Fuji

Woodblock print by Reika Iwami born 1927 Title: Mirror of Water - B.
Mirror of water
Woodblock print by Reika Iwami born 1927 Title: Water Fantasy - A.
water fantasy

Le printemps de l’art – 11

Je n’ai pas pu résister à l’envie de vous partager les oeuvres qui suivent !

 

 

Kazuo Horitomo est un artiste japonais qui vit en Californie. Ses deux passions ? les chats (et dessiner les…) et le tatouage !

 

 

Son site web
Son instagram
Son instagram tattoo

Le printemps de l’art – 6

Les illustrations qui suivent ont été souvent partagées sur les réseaux sociaux ces derniers jours, sortie d’Avengers Endgame oblige.

L’auteur, Takumi,  est un illustrateur japonais qui avait déjà créé il y a quelques années une version illustrée d’un hypothétique parc  Ghibli (un véritable parc à thème est annoncé pour 2022).

 

Cette fois, ce sont les Vengeurs qui sont adaptés en une version ukiyo-e  (une technique des estampes).

 

 

 

 

 

Le travail de Takumi est aussi visible sur FB 

D’autres illustrations :

Arts d’hiver -8

Direction le Japon cette semaine avec l’artiste Miki Katoh

Née en 1965, Miki Katoh est une artiste japonaise qui a fait du kimono, vêtement traditionnel si fantasmé, son sujet d’étude.
Depuis plus de 10 ans, elle réalise des portraits de femmes modernes habillées à la japonaise. Ses illustrations, connues et appréciées dans le monde entier, dépeignent des personnages très contemporains sur des décors parfois traditionnels, le tout dans une harmonie parfaite de couleurs tantôt pastel, tantôt explosives.

L’artiste :

13295_06

Image

Instagram 

L’été de l’art #30 – Le dernier de la saison

Parce que l’été se termine bientôt, voici le dernier article de la série  L’été de l’art 2018. Pour rappel, j’avais commencé cette série l’année dernière et vous pouvez retrouver tous les articles sur le blog  .

Je finis donc cette saison avec une petite loutre qui voyage. Mr.Otter est une création de Simon Lee, un artiste chinois qui a fait ses illustrations dans le style de l’ukiyo-e, les estampes japonaises gravées sur le bois (Hiroshige, Hokusai…)

 

 

 

 

 

 

 

 

NaNo, et visual kei

 

NaNo ? C’est ce mois où il s’agit d’écrire  50 000 mots d’un roman.
Nous sommes de nombreux nanoteurs en France, à présent. Même si le principe a des inconvénients (la tendance à bâcler l’écriture pour faire son quota quotidien).

Blogs et médias anglo-saxons publient en effet régulièrement des articles de conseils. Sur les réseaux, les « nanoteurs », ou « wrimos » en anglais, s’encouragent dans le marathon, discutent de leurs idées, partagent des articles sur l’écriture, échangent des anecdotes. (source)
C’est très simple de s’inscrire (site Nano), simple d’y participer. Moins facile pour tenir le rythme.
On peut lire de nombreux conseils en écriture, on peut se retrouver entre nanoteurs (si on en a envie ou le temps).
Et au bout du compte, on gagne quoi ?
Rien, sinon: un texte de 50 000 mots mini. et la satisfaction d’avoir mené à bien le challenge.
Il y aura beaucoup de travail de corrections et de relecture à faire par la suite car écrire à cette cadence ne permet pas de s’appesantir. Mais cela reste un exercice intéressant.
J’en profite pour me faire des playlists sur YouTube ou Spotify, ne sachant pas écrire sans musique.
Cela m’a permis de me caler quelques morceaux de rock et metal  visual kei.
Même si je connais X Japan depuis de nombreuses années (ce groupe!une légende!), je n’ai jamais été spécialement fan. Je préfère the Gazette :
Ils sont connus l’OP de Kuroshitsuji- Black Butler. 
Mais pour revenir à mon J rock, un autre groupe qui me fait sourire à cause de leur concept (Versailles!) et de leur fascination pour la France : Versailles, justement.
Je ne peux m’empêcher de penser que pas mal de groupes de metal japonais ont appris à accélérer le rythme – et leurs guitaristes à caler leurs solos façon Yngwie Malmsteen;  ce qui est normal puisque le virtuose a eu (a encore ? ) beaucoup de succès au Japon:
Malmsteen au top de sa forme :

Motifs et délicatesse #L’été de l’art-14

 » Haruyo Morita (森田春代), est née en 1945 dans la préfecture de Saitama. Talentueuse dès son plus jeune âge, elle fut dans un premier temps peintre de kimono et designer avant de tourner son regard vers la création de « représentations contemporaines de l’ukiyo-e traditionnel.

Mme Morita réside actuellement en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, et ne tient que de rares expositions dans son pays d’origine.

Un seul regard suffit pour déceler l’influence que son passé de peintre de kimono a eu sur son art. Ses peintures, pleines de lignes délicates et de couleurs vives, reflètent le design des kimonos sophistiqués teints à la main en yûzen. Ses représentations ornementées de femmes et de fleurs (un motif de kimono courant) sont tout simplement à couper le souffle. »

(son site)

 

 

 

Japon – L’été de l’art #4

C’est la Bibliothèque du Congrès américain qui a récemment mis en ligne 2500 estampes japonaises du XVII au XXe siècle. Un petit florilège:

Okazaki
Andō, Hiroshige, 1797-1858

 

Andō Hiroshige (1797-1858), Senju no oubashi, 1856.

Utagawa Kunisada (1786-1864) et Andō Hiroshige (1797-1858), Fūryū genji yuki no nagame, 1853.

Torii Kiyonaga (1752-1815), Hanami zuki, 1785-1789.
Hokusai, Tea House.

Utagawa Yoshifuji (1828-1887), Amerikajin yūgyō.