Music is might # 5 – spécial Nouvel An

 

Music is might est une série d’articles faisant des liens entre des chansons ou des vidéos qui, a priori, n’ont rien à voir entre elles; parlant de liens émotionnels, d’ univers musicaux découverts ou à découvrir. Quand la musique fait sens…

Le titre est une référence à JK Rowling qui dans Harry Potter utilise le  slogan  « Magic is might ». En français, l’allitération en « m » est malheureusement perdue (la traduction est « la magie est puissance », chap. 12 des « Reliques de la mort »

 

Et avec la nouvelle année approchant, je vais vous parler de… »Auld lang syne » (ce n’est qu’un au revoir – en français)  qui est LE chant du  nouvel an par exemple.

Auld Lang Syne, chanson écossaise plus connue des francophones sous le nom de Ce n’est qu’un au revoir, signifie en scots « Depuis longtemps », « Les jours passés d’il y a longtemps », « Les jours d’antan », ou aussi « l’Amitié de vieille date ». En français et en anglais, ce chant est souvent repris à la nouvelle année ou à la fin de réunions amicales

On doit la transcription et la publication de cette ancienne ballade écossaise au poète Robert Burns à la fin du 18 ème, à partir de fragments d’une chanson écossaise plus ancienne

En 1920, c’est le Père Jacques Sevin qui en écrivit les paroles françaises.

 

Paroles:

Should auld acquaintance be forgot
And never brought to mind?
Should auld acquaintance be forgot
And days of auld lang syne?

Refrain
For auld lang syne, my dear
For auld lang syne
We’ll take a cup o’kindness yet
For auld lang syne

We twa hae run about the braes
And pou’d the gowans fine
But we’ve wander’d mony a weary fitt
Sin’ auld lang syne.

We twa hae paidl’d in the burn
Frae morning sun till dine
But seas between us braid hae roar’d
Sin’ auld lang syne.

And there’s a hand, my trusty feire
And gie’s a hand o’ thine
And we’ll tak a right gude-willie waught
For auld lang syne.

And surely ye’ll be your pint-stowp
And surely I’ll be mine
And we’ll tak a cup o’kindness yet
For auld lang syne.

Faut-il oublier les amis
ne pas s’en souvenir ?
Faut-il oublier les amis
les jours du temps passé ?

Refrain
Les jours du temps passé, ami
les jours du temps passé
Buvons ensemble à la tendresse
aux jours du temps passé.

Nous avons voyagé tous deux
chaque jour d’un cœur léger
Tours et détours un long chemin
depuis le temps passé.

Nous avons galéré tous deux
du lever au coucher
Océans nous ont séparés
depuis le temps passé

Voici ma main ami fidèle
donne ta main à l’amitié
Et nous boirons encore longtemps
aux jours du temps passé.

Et tu offres le premier verre
et j’offre ma tournée
Buvons ensemble à la tendresse
aux jours du temps passé.

 

Je ne vais pas vous proposer les versions de Mariah Carey ou de Lea Michele (Glee), trop connues, ni même celle d’André Rieu ( non, mais, oh!). J’ai trouvé quelques versions assez sympas:

Façon punk:

 

Voire  même :ou punk avec cornemuses:

Façon Slade:

Façon Springsteen (live 1980):

Ou même façon Boney M:

C’est le chant traditionnel de Hogmanay, le jour de la Saint-Sylvestre. Cet usage conquit l’ensemble du monde anglophone de sorte qu’on y parle de cet hymne comme du « chant que personne ne connaît » tant les paroles en sont inversement populaires à la musique.

Attention, cornemuses!

Au Japon, la mélodie de cette chanson est très célèbre en tant que Hotaru no hikari (蛍の光Lueur d’une luciole). Cette chanson a été traduite en japonais durant la période Meiji (fin du XIXème siècle et début du xxème) et est chantée comme chanson de séparation lors des cérémonies de remise des diplômes. Presque tous les Japonais la connaissent.

 

Elle fait également partie des nombreux et variés Volkslieder(Chants populaires) ré-harmonisés par Beethoven dans son recueil Douze chants écossais,

Pour finir, une version écossaise, quand même:

 

Très bonne fin d’année à tous et à toutes, que vous fêtiez cette St Sylvestre ou non, que vous soyez seul-e-s ou entouré-e-s – et à …l’année prochaine !

 

Publicités

Stary Olsa: rock out medieval music!


Une découverte musicale: Stary Olsa.

Le groupe est biélo-russe. Il existe depuis 1999 et a la particularité de faire des reprises de rock à sa façon: médiévale…

C’est de cette façon que je les ai trouvés sur Y.T, en écoutant une cover de « One » (Metallica).

Ici, ils parlent de leurs projets tandis qu’ils enregistraient Medieval Classic Rock
(sous-titres en anglais):

Les reprises sont vraiment excellentes. Ici, « Child in time » (Deep Purple):

Californication ( Red Hot Chili Peppers):

Another brick in the wall – Pink Floyd

et le « One » de Metallica (peut-être la meilleure )

Maryja Šaryj

Leur site

Leur page FB

(et là, je remercie ma maman de m’avoir sensibilisée ces dernières années à la musique et aux danses Renaissance et médiévales)

 

Tag: Music is my life

Merci à Fan Actuel pour ce tag!

UNE CHANSON POUR DANSER
Datant de mes années « dance », Madonna « Get into the groove » et cie:

Dans un autre genre:

Ishtar Alabina : »Habibi yallah »
(beaucoup de souvenirs et parce que les paroles en arabe sont suffisamment simples pour que je le connaisse par coeur)

Et beaucoup plus récemment: »Growl » – EXO

Une chanson pleine de douceur:
Pas forcément le genre que je préfère…mais je pense que celle-ci (version duo) correspond bien: »Eyes, nose, lips »Taeyang

UNE CHANSON INSPIRANTE:

« What’s up »…- 4NonBlondes

Linda Perry en 2016, toujours nickel:

Pink la chante très bien (en duo avec Linda Perry):

UNE CHANSON POUR DÉCLARER SA FLAMME:

Je ne suis pas très originale…(Extreme était un groupe que j’adorais): More than words

Version années 2010:

La version album/gros hit des 90’s:

 

UNE CHANSON QUI DONNE DE L’ÉNERGIE:

D’ailleurs, j’ai entendu AC/DC en faisant les courses »fournitures scolaires » ce matin avec ma fille et nous avons failli sauter partout dans le magasin:

UNE CHANSON NOSTALGIQUE:

The Stranglers – Midnight summer dream 
(ce que j’aime cette chanson! )

UNE CHANSON POUR DOUTER:

Littérale, je vais être (et parce que le duo est très beau; et parce que « Should I stay… » a été cité par Fan Actuel -^^) – « Doubt «  de Mary J.Blige (avec Taylor Swift)

UNE CHANSON POUR SE PLAINDRE:

Bizarrement, pour moi aussi, c’est Placebo qui me vient à l’esprit

  • Et une chanson pour revendiquer?

Rage against the machine – Killing in the name of  (d’actualité, toujours)

UNE CHANSON MYSTIQUE:

Loreena McKennitt (tout Loreena !) – The Mystic’s dream (live)

UNE CHANSON POUR S’OUVRIR AU MONDE:

« Nous sommes la même couleur bro' » (sans commentaires)- No One is innocent

 

UNE CHANSON POUR SURMONTER LA SOUFFRANCE:

Facile! Metallica – Fade to black (cette chanson a sauvé des vies)

UNE CHANSON BOULEVERSANTE:

Cette version de « Into the new world  » de SNSD/Girls’ Generation.

Cette version émouvante de « Haru haru » de Big Bang :

« A vava inouva » – Idir & Karen Matheson

UNE CHANSON POUR RÊVER/pour se relaxer:

« If you » – Big Bang

 

Pour me relaxer: « Shine on you crazy diamond » – Pink Floyd

 

UNE CHANSON PLEINE D’ESPOIR

Black – Wonderful life

LA PLUS MAGNIFIQUE DES CHANSONS:

Compliqué.Spontanément,  je dirais  the Doors : « The End »  ou « When the music’s over ».

Mais j’ai aussi ça (je le fais 3 en 1): The Unforgiven I, II, III

Linkin Park etc….

Je pense qu’aujourd’hui je ne suis pas la seule à réécouter les chansons de Linkin Park. Sans être fan, j’avais été très touchée par « Somewhere I belong » :

In the end:

Toute cette période est riche : les années 90 avec le grunge, puis avec  ce qu’on  a appelé la fusion (RHTCP, Rage against the machine, Faith No More, Rollins Band, Korn, Infectious Groove,…) et début 2000, le nu metal   (Spliknot, Linkin Park, Limp Bizkit, Coal Chamber, Evanescence….). C’est bien grâce à ces groupes que j’ai repris goût à la musique « qui fait du bruit ».
Quand j’entends Linkin Park aujourd’hui, l’effet est toujours le même: délicieuse chair de poule. Je les associe à d’autres titres de la même période que j’ai dû réécouter en boucle:

 

 

 

 

Voilà. J’ignore ce que va devenir Linkin Park sans son chanteur à présent. C’est une autre histoire…

Merci Prince

Il sera dit que je ne cesserai pas de rendre hommage à des artistes cette année. C’est ainsi.

Prince, donc.
En quelques mots, Prince a marqué la fin de mon adolescence et mon entrée dans l’âge adulte. Il est  définitivement lié à des souvenirs sentimentaux très forts (« When doves cry » était l’une des chansons préférées de mon 1er grand amour, qui fut aussi mon mari pendant une dizaine d’années).

Je me souviens être allée voir « Under the cherry moon » au cinéma et avoir été très émue par « Sometimes it snows in April« . Je me rappelle avoir dansé sur « Boys and girls » et « Kiss ».

De Prince, j’aime le côté provocateur, le mélange des genres (rock, pop, funk, r’n’b, etc..),l’ambiguïté  et l’ouverture: métis, blancs, noirs,latinos hétéros, gays, bisexuel(l)es..
Voilà ce qui me convient.

Un  hommage à un immense artiste. Parce qu’1,57 ou 58 m, on s’en fout. (C’est ma taille, pour l’anecdote).

Merci.

 

En 2004, Prince et Beyoncé « Purple rain »:

Prince et Lenny Kravitz: American woman

Magnifique reprise (Prince à la guitare en cie de Tom Petty,Steve Winwood, Jeff Lynne and others — « While My Guitar Gently Weeps ») en 2004

 

 

Lady Butterfly – avril 2016

I fought the law and…. the law won (or I won) #music is might

« I fought the law » fait partie de mes titres préférés. J’ai connu la chanson  grâce à un groupe qui a marqué une grande partie de ma vie (rien que ça…), je veux parler de: The Clash. La voici: (paroles et video ci-dessous)

Breakin’ Rocks In The Hot Sun
I Fought The Law And The Law Won (Twice)
I Needed Money ‘Cause I Had None
I Fought The Law And The Law Won (Twice)

I Left My Baby And It Feels So Bad
Guess My Race Is Run
She’s The Best Girl That I Ever Had
I Fought The Law And The Law Won
I Fought The Law And The

Robbin’ People With A Six-Gun
I Fought The Law And The Law Won (Twice)
I Lost My Girl And I Lost My Fun
I Fought The Law And The Law Won (Twice)

I Left My Baby And It Feels So Bad
Guess My Race Is Run
She’s The Best Girl That I Ever Had
I Fought The Law And The Law Won
I Fought The Law And The

I Fought The Law And The Law Won (7 Times)

 

 

Flashback (ou analepse en français) : Je n’ai pas découvert le groupe (The Clash) dès leur formation (1976/77) puisque j’étais alors enfant (et que je n’écoutais certainement pas du punk rock…pas encore).
Les Clash me sont tombés dessus – du moins, un album m’est tombé entre les mains et entre les oreilles, ça fait moins mal –  à l’adolescence vers 15 ans ( avec ceux des: Sex Pistols, Damned,  Stranglers et j’en passe). Nous étions au début des années 80 en pleine période New Wave et en plein  rockabilly revival  (The Stray Cats, quel bon groupe…) mais aussi en plein mouvement punk’s not dead. 

Avec la sortie de l’album des Exploited (Punk’s not dead), les coupes à l’iroquoise firent soudain leur (ré)apparition (et les épingles de nourrice, etc…).
Punk, donc.
Et parmi les titres des Clash, un jour, j’ai entendu « I fought the law« . Pas sur un album. A la radio. Coup de foudre. Très vite, j’ai appris que le titre n’était pas l’une de leurs compositions;à 15 ans, il y a beaucoup de choses qu’on ignore…même quand on tente d’écrire de petites critiques de disques – et je faisais vraiment mes débuts. Je me suis donc plongée dans l’histoire de cette chanson sans internet à disposition à cette période (ça, c’était rock’n’roll et long, aussi).

Et me voilà, plus de 30 ans plus tard, avec autant d’enthousiasme vis à vis de cette chanson, de la musique en général. Retour en 2016, donc, avec internet, youtube et j’en passe.

Ce qui est cool  avec « I fought the law« , c’est que l’une des meilleures reprises a été faite par un autre de mes groupes favoris: the Stray Cats.

(live, Tokyo 1990) La voici tout de suite:

Mais je reviens à l’origine de la chanson:
Sonny Curtis, guitariste de Buddy Holly (« That’ll Be the Day ») , écrit et compose « I fought the law« . Il la joue avec The Crickets, le groupe dont il fait alors partie, après le décès prématuré de Buddy Holly en 1959. (les rock stars ont la fâcheuse tendance à mourir jeune: 22 ans pour Buddy Holly) et dans des circonstances stupides (un accident d’avion).

En 1960, Sonny Curtis and the Crickets l’enregistre.

 

La 1ère reprise ne tarde pas. Elle est faite par Paul Stefen and The Royal Lancers en 1962 :

Et en 1964, Sammy Masters nous livre cette reprise:

Bobby Fuller, grand admirateur de Buddy Holly, reprend avec son Bobby Fuller Four « I fought the law » en 66. Ce sera un hit aux USA. Pour la petite histoire, six mois après l’entrée du titre dans les charts, on retrouve Bobby Fuller sans vie, dans la voiture de sa mère. Suicide par asphyxie, concluent les services de police de Los Angeles. D’autres disent qu’il a été assassiné. (le musicien avait 23 ans…)

 

Roy Orbison a lui aussi donné sa version de « I fought the law » en 1972 .Je pouvais difficilement passer outre Roy Orbinson, Mr. »Oh, Pretty Woman » par exemple, une voix inimitable:

En 78, c’est donc la version des Clash, bien sûr

En 1979, sur l’album d’Hank Williams Jr. apparaît cette version country :

Un autre excellente version voit le jour en 79 lorsque Lester Bangs, journaliste et critique musical légendaire américain ( – je me suis gavée de ses recueils d’articles -)  entre aux Studios Electric Lady (LE studio conçu par Hendrix à l’origine) avec Mickey Leigh, frère de Joey Ramone.  Les bandes furent égarées puis retrouvées par Leigh qui publia l’album des années plus tard, le finançant par des publicités au dos de pochette.

 

Parmi les reprises les plus connues, et elles sont nombreuses,je n’oublie pas celle des Dead Kennedys, avec des paroles réécrites (voir la vidéo) et un refrain qui fait: « I fought the law, and I won »

 

Mike Ness de Social Distortion en 1999:

2009, celle de Bruce Springsteen: (parce que c’est le Boss):

 

 

Sans oublier celle de La Mano Negra :

 

Pour la TV: la reprise de Mary’s Danish en 1992 dans la série (allez, je vous laisse deviner? …) : « Buffy the vampire slayer » , une cover très 90’s:

 

 

 

C’est même  pas mal du tout quand on écoute celle de Green Day…  qui n’est pas ce qu’ils ont fait de mieux, malheureusement. C’est la raison pour laquelle je la mets en dernier. Attention, je me garderais bien de dire que leur version est nulle, loin de là. Mais je pense que le groupe s’est un peu loupé (je n’ai rien contre eux, au contraire!):

 

Mais je vais vous laisser avec le regretté Joe Strummer ( ex-chanteur, ex-guitariste de The Clash, décédé en 2002), pour revenir à  mes 1ères amours.  Cette fois il la joue en compagnie de son groupe, les Mescaleros :

 

TAG: Selection de vos 15 albums de musique préférés / Select your favourite 15 music LP’s

FR: Je viens d’être taggée par l’ami Pimpf sur un concept très fun autour de la musique (yeah! merci!)
Voici les règles :
Ne réflechissez pas trop et répondez vraiment ce qui vous vient à l’esprit le plus rapidement possible .

Faites une liste des 15 albums dont vous vous souvenez et dont vous garder un précieux souvenir , qui vous a marqué particulièrement dans votre vie et ceci dans un maximum de 20 minutes (heu, non, là je peux pas ^^)

ENG/ :I’ve been tagged by my friend Pimpf
Here are the rules :
Try to not to think too much about it and just write down the first thoughts that come to your mind :

Fifteen albums you’ve heard that will always stick with you.
List the first fifteen you can recall in no more than twenty minutes.(or more, or less^^)

If you want: Tag some friends, including me, « because I’m interested in seeing what albums my friends choose »

Comme c’est si vaste, je vais ….commencer par le commencement (n’est-ce pas?)
1 – Chronologiquement, l’album qui m’a marquée parce que j’étais gamine (1973! j’avais 6 ans à peine):
Dark Side of the Moon – Pink Floyd

2 – Plus tard, beaucoup plus tard: celui-ci:
The Stray Cats – 1st album

3 – Très peu de temps plus tard, (et là, je vais avoir un mal fou à les départager):
The Clash


Même si « Combat rock » et le 1er album (j’étais alors dans ma période punk) sont restés longtemps
à égalité…

4 – ça se complique: je dirais:
AC/DC – Back in black (sans doute – mais « Highway to hell » hum…)

5 – dans la foulée du hard-rock/metal:
Iron Maiden « Powerslave »

6 – Sans oublier celui-ci:
The Stranglers « Feline »

7 – Je me rappelle avoir découvert Midnight Oil dans cette excellente émission
« Les enfants du rock » (dire à quel point j’étais accro’….non, c’est pas possible…)

J’ai un gros faible pour le rock australien (Men at work, INXS, j’en passe…)

9 – Bien sûr, celui-ci parmi mes préférés:
Metallica – black album

10 – Etrangement, j’ai (re) découvert les Doors assez tard:
« Waiting for the sun » , je pense, reste l’un de mes fav’.

11 – Incontournable…
Nirvana
C’est l’Unplugged que je préfère (et oui)

12 – Si, si , j’ai des groupes français (je pensais à La Mano Negra ou aux Béruriers Noirs), mais aussi
à:
Luke

13 – ça devient difficile mais je serais injuste si je ne mentionnais pas celui-ci:
Idir (en compagnie de nombreux artistes):
Il y a une version de la chanson de Maxime LeForestier (San Francisco) à moitié en kabyle et
en français. Superbe.

14 – Cet album n’est pas très connu mais je l’ai écouté en boucle:

15 – Complètement différent(et inconnu) mais je ne peux pas le zapper:

La Lugh – Brighid’s kiss

Mais tout ça ne me laisse pas de place pour :
Aerosmith
Get a grip
London Cowboys

The Lords of the New Church

Led Zep, Deep Purple, Shaka Ponk, Noir Désir, Extreme,REM, les Guns, Scorpions, The Cure, RATM (oh, non, je ne l’ai pas mis, honte sur moi) , Red Hot Chili Peppers et toutes les musiques de films que je dévore
(surtout quand j’écris).
Bref…je peux en faire des posts encore.
Disons que c’est une sélection qui se tient.

Merci et si ça vous tente, bon courage!

PS spécial Pimpf: je n’ai pas mis de Depeche Mode mais pour l’anecdote, le 1er single que j’ai acheté avec mon argent
de poche était « New life ».Donc, jamais très loin.

PPS: Pour les cinq 1ers albums, la tâche a été facile mais ensuite…..