L’automne en images et en musique – 22

Retour à l’illustration et à la peinture, avec un artiste hongrois du début du XXème siècle, qui travailla beaucoup à Paris, Attila Sassy, dit aussi Aiglon. (la wiki est en allemand ou en hongrois , mais on peut activer la traduction)

 

Art Deco, Tango

 

Né à Miskolc, en Hongrie en 1880,Elemer Attila Sassy ( Attila Szabo Sassy , alias Aiglon ) était l’un des premiers partisans du cloisonnisme, attiré par l’art égyptien ( en particulier, par la divinité Isis). Il a exposé à Paris. Il a utilisé une variété de techniques, des peintures à l’huile, des dessins au fusain et à l’encre, etc… Sa dernière exposition remonte à 1943. En 1963, il  fit don de nombreuses peintures au musée Herman Otto à Miskolc. Il est mort en 1967 et est enterré à Budapest. 

 

L’automne en images et en musique – 19

Pour continuer sur ma lancée « Art Nouveau /Symbolisme »  , un peintre néerlandais: Jan Toorop 

Jan Theodoor Toorop , né le  à Purworejo (Indes néerlandaises) et mort le  à La Haye, est un peintre néerlandais dont le travail comble le fossé entre le symbolisme pictural et l’Art nouveau.

 

Jan Toorop

 

 

Jan Toorop, entre symbolisme et art nouveau

 

 

jan toorop

Jan Toorop - Cover for God en Goden by Louis Couperus, 1903 / Cover for Psyche by Louis Couperus, 1898 brussels amsterdam museum Jan Toorop works life james poster

 

Jan Toorop - Cover for A Dream by Henri Borel, 1899 (Left) / Cover for Babel by Louis Couperus, 1901 (Right) paintings works english brussels museum life james english delft Jan Toorop paintings poster

A noter : la fille de Jan Toorop, Charley Toorop a aussi été peintre, de même que son petit-fils Edgar Fernhout et son arrière-petit-fils, peintre, écrivain et spécialiste en art moderne et peinture, Rik Fernhout. 

 

L’automne en images et en musique (2ème saison) – 14

L’an dernier, je vous avais proposé de me suivre durant tout l’automne dans des découvertes (et/ou des coups de coeur) graphiques et musicales (l’intégrale ici).

Je débute cet automne par un article musical avec une vidéo qui date de 2017 et qui vient d’Asie centrale, plus exactement du Kazakhstan. On ne peut pas dire qu’on entende souvent, ici en France, des titres issus des Stan (Kazakhstan, Kirghizstan, Tadjikistan, Ouzbékistan et Turkménistan). 
Et pourtant… La pop, le rock et le rap y coexistent, avec plus ou moins de possibilités de s’y exprimer librement selon les pays ( de nombreuses dictatures y sont installées ).

Malgré tout, certains artistes ont réussi à aborder des sujets sensibles. Je pense entre autres au rappeur 7gen (Djetigen)  qui chante en kirghize la révolte des steppes de 1916 ou les inégalités sociales :

Et d’autres se sont imposés en Russie, comme  Adil Zhalelov, connu sous le nom de Skriptonite, rappeur kazakh.

Mais j’en viens au titre que j’ai découvert et qui est beaucoup plus fun et plus parodique. Signé par le collectif Jokeasses, originaire d’Almaty au Kazakhstan, il parodie le rap avec des paroles totalement décalées (les sous-titres s’activent et ça en vaut la peine). Je ne parle même pas de la mélodie et du refrain qui sont aussi démoniaque que PSY et son Gangnam style – j’ai prévenu (vous n’allez pas me remercier quand vous l’aurez en tête). 

Zhonti feat. NN-Beka – ZYN ZYN

Et puisque j’en suis à parler du Kazakhstan, je viens de voir la vidéo de Till Lindemann, chanteur de Rammstein qui sort un album solo courant novembre. Sa particularité ? Elle a été tournée au Kazakhstan … (et on ne refuse pas ce qui touche à Rammstein, bien sûr).