Gary Oldman en quelques mots – ou presque

Gary Oldman est un peu comme une vieille connaissance pour moi. Je suis fan depuis 1986, j’ai vu une grande partie de ses films, j’ai été abonnée à un nombre considérable de sites et autres de fans. Fan, donc.

Et depuis dimanche, Gary est oscarisé! Grande nouvelle. Il faut avouer que, à l’instar de son collègue Daniel Day-Lewis (qui ne l’a toujours pas eu, lui, l’Oscar et qui arrête le cinéma) Gary a longtemps été boudé par la grande académie. Un comble pour l’un des plus grands acteurs de sa génération (avec, justement, Daniel Day-Lewis, le brit pack)

Pour beaucoup, Gary Oldman se résume à ceci:

Une suite de transformations, d’incarnations façon caméléon. C’est vrai mais il y a plus. Je ne pourrais pas être exhaustive (ma fille va me tuer en lisant une fois de plus cet adjectif ) mais voici ma vision du parcours du monsieur en quelques images et autres gifs. Je ne vais pas réécrire tous les détails de son parcours; June l’a très bien fait dans son dernier Have you met? 

 

1986 – Le punk rock est mort depuis presque 10 ans et Alex Cox décide de tourner un film sur l’histoire de Sid (Vicious) et Nancy (Spungen). Une drama véridique sur fond de drogues et de Sex Pistols.

Gary y campe un impressionnant Sid Vicious.
John Lydon (Johnny Rotten) le chanteur des Sex Pistols n’avait guère aimé le film (son portrait n’y est guère flatteur, ceci expliquerait aussi cela) et pourtant voilà ce qu’il en dit:

« Pour moi, ce film est d’une grande médiocrité. Je crois sincèrement qu’il célèbre l’addiction à l’héroïne. Il la glorifie clairement à la fin, lorsque ce stupide taxi roule droit vers le ciel. C’est d’une telle absurdité. Les scènes sordides dans l’hôtel à New York sont bien, sauf qu’elles auraient dû être encore plus sordides. Toutes les scènes à Londres avec les Pistols sont absurdes. Aucune d’entre elles n’est réaliste. Le type qui a joué Sid, Gary Oldman, je l’ai trouvé plutôt bon. Mais même lui n’a joué que l’homme de scène, et non celui qu’était vraiment Sid Vicious. Je ne pense pas que ce soit la faute de Gary Oldman, car c’est un sacré bon acteur. Si seulement il avait eu l’occasion de parler à quelqu’un qui connaissait ce type. Je ne pense pas qu’ils aient jamais eu l’intention de faire des recherches sérieuses afin de faire un film précis. Il a été fait tout simplement pour l’argent. Que l’on humilie la vie de quelqu’un comme ça – et avec grand succès – m’a beaucoup agacé. L’ironie, finalement, c’est qu’on me pose encore des questions à ce sujet. Je dois expliquer que tout est faux»

— John Lydon,

 

Prick up your ears – de Stephen Frears

En 1987, il interprète le dramaturge britannique Joe Orton:

 

Chattahoochee – en 1989

avec entre autres Frances McDormand qui a, elle aussi, gagné un Oscar cette année:

La même année, il est avec son collègue Tim Roth dans « Rosencrantz and Guildenstein are dead »  – une certaine version de Hamlet (je conseille vivement ce film)

Gary Oldman in Rosencrantz and Guildenstern are Dead

Puis il part pour les USA –  où il habite toujours. Il joue dans « State of grace « (les Anges de la nuit en français!). A voir Gary dans ce film – et à revoir les images, je me suis dit que nous y avions un aperçu d’un Sirius Black jeune. Les extraits de State of Grace ont largement servi à des vidéos de fan sur les Maraudeurs.

1991 : Oliver Stone prépare son JFK , un film un brin longuet (je me suis endormie un peu en allant le voir à sa sortie) et bavard, sans mentionner le côté complotiste.  Gary incarne un excellent Lee Harvey Oswald. C’est l’un des rôles préférés de l’acteur « Oswald. He didn’t do it »:

1992 – Dracula de Coppola  – l’Oscar n’est toujours pas au rendez-vous.

 

D’ailleurs, il existe un documentaire sur le Making of de Dracula dans lequel Gary se montre très touchant, expliquant à un moment qu’il n’avait qu’à regarder la photo de son fils (aîné, Alfie, le fils de Lesley Manville, son ex-1ère-femme) et à penser à son divorce (avec Uma Thurmann, mariage éclair) pour se sentir triste et pleurer à l’écran.  Or, le Dracula de Coppola regarde la photo de Mina….

1993True romance

Le film n’est pas forcément un must mais il vaut le coup rien que par la (courte) prestation de Gary :

Même année: c’est Romeo is bleeding, un polar bien noirque j’aime beaucoup, pour ma part.

Luc Besson lui donne un rôle époustouflant dans Leon 

Honnêtement, je ne regarde Leon que pour le rôle de Gary Oldman. Pourtant, l’acteur n’aime pas particulièrement ce rôle. Il raconte d’ailleurs que le fameux « Every one! » était une improvisation totale, une sorte de blague que Besson a gardé.

On le retrouve quelques années plus tard chez Besson dans le « Cinquième élément » – ce fameux méchant….

Et il interprète Beethoven dans  » Ludwig van B. (Immortal Beloved) ». Un film moins connu mais à voir. Il rencontre alors Isabella Rossellini qui est sa partenaire à l’écran, en tombe amoureux, se fiance – avant que les problèmes d’alcool de Gary ne mette une fin à leur relation deux ans plus tard.

Rôle totalement différent dans Meurtre à Alcatraz (Murder in the First)  où il campe un directeur de prison sadique (tortures incluses) avec Kevin Bacon et Christian Slater qui y sont aussi excellents.

Les Amants du nouveau monde (The Scarlett Letter) intervient dans une période troublée de la vie de Gary (son addiction à l’alcool, donc). Il dit qu’il ne souvient même plus des scènes qu’il jouait puisqu’il était ivre tout le temps. Il reste que le film est une très belle romance.

A propos de l’alcool:

« Il y a une chose étrange qui vous arrive physiologiquement lorsque vous êtes dans la phase chronique de l’alcoolisme. J’ai pu, en certaines occasions, avoir bu deux bouteilles de vodka et être toujours capable de parler à des gens. Ça m’a fait très peur. Par nature, je suis un solitaire, donc je me saoulais à la maison, Dieu merci. Je n’étais pas un noceur. Je veux dire que je ne buvais pas pour le goût et je ne voulais pas sociabiliser non plus. Quelqu’un a décrit les alcooliques comme des égocentriques ayant une faible estime d’eux-mêmes. C’est une définition parfaite. »

— Gary Oldman

Dans Basquiat, Gary retrouve son ami David Bowie avec qui il a chanté.

Gary passe derrière la caméra pour Ne pas avaler (Nil by mouth). Le film parle de l’alcool, de violence, de relations familiales.

Le film est basé sur l’expérience personnelle de Gary Oldman : la jeunesse qu’il a passé dans une banlieue du Sud-Est de Londres. La sœur de Gary Oldman, Laila Morse (plus connue pour interpréter le rôle de Mo Harris dans EastEnders) joue Janet, la mère de Valérie.

En 1997, Gary a commencé à se désintoxiquer. Il a rencontré Donya Fiorentino aux réunions des AA. Ils tombent amoureux, se marient et en 1997 naît Gulliver, suivi de Charlie en 1999. Les choses ne tardent pas à s’envenimer…
C’est cette histoire qui a été ressortie par des journalistes heureux de faire le buzz après l’Oscar.
Donya avait accusé Gary de l’avoir frappée avec le combiné téléphonique alors qu’elle appelait les secours. Elle  s’était plainte que son mari se droguait devant les enfants et avait demandé la garde exclusive. Une enquête démontra alors qu’elle avait menti. Gary obtint la garde complète de ses deux fils  en 2001. Nul ne sait ce qui s’est réellement passé mais à l’époque, l’affaire fait  beaucoup de bruit dans la presse.
Donya a repris la parole ces derniers jours pour accuser Gary à nouveau. Finalement, c’est Gulliver qui a écrit une lettre ouverte dans laquelle il défend son père et dit qu’il était là et qu’il sait ce qui s’est passé.

 

Le début des années 2000 marque une période de doublages, d’apparitions plus ou moins réussies.
Celle-ci est mémorable (Friends):

 

En 2004, c’est Harry Potter – et le rôle de Sirius Black.
Comme beaucoup d’autres dans le casting de HP, il est plus âgé que le rôle: Sirius est censé avoir 33 ans quand il s’évade d’Azkaban, Gary en a 45. Mais la magie opère une fois de plus:

A présent vraiment connu par le grand public, il participe aux Batman de Nolan.

Entre temps, il tourne cette pub:

Il participe aussi au film japonais Rainfall:

Puis ce sera La taupe (Tinker, Tailor, Soldier, Spy, film pour lequel il est nommé aux Oscars:

Côté coeur, Gary est alors marié à la chanteuse de jazz Alexandra Edenborough. Leur union dure 6 ans.
Puis, il fréquente Gisele Schmidt (on le voit régulièrement à ses côtés sur les réseaux sociaux). Ils partagent la même passion pour la photo et se marient en 2017. Depuis, Gisele met régulièrement en ligne des photos de Gary sur Instagram, montrant son soutien à sa famille (les enfants de Gary; ses soeurs; sa mère).
On a pu voir beaucoup de clichés durant le tournage de the Darkest Hour, par exemple.
C’est avec ce rôle (Winston Churchill) que Gary rafle un nombre considérables de récompenses cinématographiques dont l’Oscar.

 

Pour les Oscars: (de g. à d.) Gulliver, Gisele, Gary, Charlie

Gary et Kathleen Oldman (mum):

Encore mieux: (de g.à d) Lucie Andrews (compagne d’Alfie), Charlie, Gisele, Gary, Gulliver et Alfie (papa d’un petit Ozzy)

Résultat de recherche d'images pour "gary oldman family"

De Sid Vicious à Churchill, ça mérite un petit God Save the Queen:

 

Publicités

Retour vers le passé : 12/1976

Depuis la semaine dernière (ici), faisons un tour dans le TARDIS mis à notre disposition (non, ce n’est pas un traîneau, là , dehors! ) et embraquons -nous pour un voyage temporel, bien sûr: destination: décembre 1976 

Pour préparer cet article, je dois dire que je me suis bien amusée. En effet, même si je garde un souvenir souvent confus de cette période (  1976, j’étais en CM1), je me souviens très bien de la  période disco. Puis, plus tard, ce qui m’a largement influencée dans mes goûts musicaux: l’émergence du punk.

Donc, en décembre 76, je ne vais étonner personne en citant le N°1:

Boney M

Côté mode, on pense souvent à ça:

Mais on oublie souvent ça:

76, c’est l’année de:

(et la coiffure de Farah Fawcett devient celle qu’il faut copier; les petites filles, quant à elles, rêvent d’être de « Drôles de Dames »)

Pendant ce temps, ABBA aligne les tubes:

D’autres titres sont des hits  de légende:

Queen

Au cinéma,en décembre 76,  sortent:

( je me rappelle que mes parents étaient allés voir certains de ces films)

L’âge de Cristal (avec Farah Fawcett, entre autres):

Dersou Ouzala:

La Rose et la flèche (Robin and Marian)

Intéressant aussi, la suite de « Westworld » – le film original – sort :en français, le titre est « Les Rescapés du futur «  (lol) – le titre original : « Futureworld »:

Si vous aimez la série « Westworld », voilà où tout a commencé….

En musique, dansons, avec :

KC &the Sunshine:

Rose Royce – « car wash »

Il y a quand même un OVNI venu d’Angleterre : « Bionic  Santa » :

Bien sûr, il y en a un autre, plus célèbre celui-ci:
– mais je ne pouvais vraiment pas résister au plaisir de le mettre ici –

Car, évidemment, 1976 c’est l’année punk par excellence.

Pour terminer,  j’ai un tableau sur pinterest consacré au mouvement punk , un autre (un petit, celui-ci) pour 1976 et une playlist sur youtube  intitulée 1976 . Enjoy!

30 Day Movie Challenge -Jour 26 – Votre film français préféré

Vos films français préférés

 

La Première Etoile, un film de Lucien Jean-Baptiste, avec Firmine Richard, Bernadette Lafont, Michel Jonasz – 2008 (comédie)

Le Locataire (The tenant) – Roman Polanski – 1976 (drame, thriller)
Avec Roman Polanski, Isabelle Adjani, Melvyn Douglas…

Mon oncle réalisé par Jacques Tati,  sorti en 1958. (comédie)

Venus Noire Réalisé par Abdellatif Kechiche
Avec Yahima Torres, André Jacobs, Olivier Gourmet.. (2009) 

Drame historique: Ce film  raconte la vie de Saartjie Baartman, jeune femme originaire de la colonie du Cap, aujourd’hui province de l’Afrique du Sud,  appelée aussi Vénus hottentote. Le moulage de son corps fut exposé au Musée de l’Homme, à Paris, jusqu’en 1976.

Je rajoute que ce film est très fort émouvant et certainement méconnu. Il avait été salué par la critique et a reçu de nombreux prix (dont le César du Meilleur espoir féminin pour la prestation de Yahima Torres)

Mon dernier est à part car franco-belge:
(c’est un peu  pour la même raison que je n’ai pas cité Le Nom de la rose qui est vraiment européen et non « français », arf….je n’ai pas envie de chipoter car Le Nom de la Rose fait partie de mes films préférés).

Donc, sur ma liste, je n’oublie surtout pas: Séraphine de Martin Provost sorti en 2008.

Le film retrace une partie de la vie  de la peintre autodidacte Séraphine de Senlis (de son vrai nom Séraphine Louis, interprétée par Yolande Moreau), de 1912, année de sa rencontre avec le collectionneur Wilhelm Uhde, à son internement en 1932.

Les récompenses que ce film a reçu sont totalement justifiées (César du Meilleur film, par ex. mais la liste est longue). Yolande Moreau est impressionnante. J’avais même pensé à Séraphine pour la question de « votre film préféré ». Quoi d’autre? Il faut voir ce film.

 

30 Day Movie Challenge: jours 23 & 24

Jour 24 – Vos thrillers préférés.

Un peu de retard, en ce moment – même si les choix sont faits….(heureusement, j’avais pensé aux thèmes un peu avant)

Thriller….Voilà un genre que j’aime. En livre ou en film, d’ailleurs.

Donc, le 1er film que j’avais à l’esprit (juste avant que les autres viennent se bousculer en grand tapage dans ma tête, la nuit, de préférence – oui, j’ai la particularité de réfléchir à tout et n’importe quoi entre 2 h et 5h du matin, ce qui n’arrange pas du tout mon sommeil, surtout en ce moment….), enfin, je reprends, le thriller évident en premier lieu, c’est …. Le Silence des agneaux (Silence of the Lambs) 

Celui-ci, je l’ai vu, je l’ai lu (et relu) et je dois admettre que c’est un chef d’oeuvre du genre.

 

 

Mais , très vite, un autre film est venu réclamer sa place parmi mes favoris. Adapté du très bon roman de Dennis Lehane (encore un très bon roman, dois-je ajouter), il s’agit de Shutter Island.

 

 

Et je serais injuste envers un film de 1955, lui aussi adapté d’un roman (que j’ai lu il y a de nombreuses années), La Nuit du Chasseur (The Night’s Hunter). C’est un film magnifique, superbement filmé (oui, en noir et blanc et c’est là qu’on voit toute la beauté des images monochromes). D’ailleurs, La Nuit du Chasseur a été sélectionné en 1992 pour être conservé à la Bibliothèque du Congrès pour son « importance culturelle, historique ou esthétique ».

 

Dans les thrillers, j’aurais pu rajouter Memento ou Misery, également ….

Allociné fait une sélection intéressante.

Jour 25 – Votre western préféré

Je rappelle la définition du genre du western:

Le western est un genre cinématographique dont l’action se déroule généralement en Amérique du Nord lors de la conquête de l’Ouest dans les dernières décennies du XIXe siècle. Il apparaît dès l’invention du cinématographe en 1895, en filiation directe avec la littérature et la peinture prenant pour sujet l’Ouest américain.

Le terme « western » a été appliqué postérieurement à d’autres arts visuels ou littéraires (peinture, télévision, bande dessinée, roman) et désigne aujourd’hui toute production artistique influencée par l’atmosphère et les poncifs de la représentation cinématographique du Far West. (ceci pour dire que, par ex, « Brokeback Mountain  » n’est évidemment pas un western – mais qui irait croire ça? C’est une histoire d’amour dramatique – donc à classer en « drame » ou « films romantiques »).

Bon, ceci posé, western, vaste programme!

D’emblée, je dirais: Le Bon, la Brute et le Truand (The Good, the bad and the Ugly)

 

 

(et puis, Metallica a repris Ectasy of Gold! )

 

 

30 Day Movie Challenge – jours 22 & 23

Jour 1 – Votre film préféré.
Jour 2 – Un film que vous détestez.
Jour 3 – Un film que vous regardez pour vous sentir bien.
Jour 4 – Un film que vous regardez pour vous sentir mal.
Jour 5 – Un film qui vous rappelle quelqu’un.
Jour 6 – Un film qui vous rappelle un endroit.
Jour 7 – Un film que vous trouvez sensuel.
Jour 8 – Un film que vous pouvez citer par coeur.
Jour 9 – Le film que vous aimez le moins de votre acteur préféré.
Jour 10 – Le film que vous aimez le moins de votre actrice préférée.
Jour 11 – Le film que vous aimez le moins de votre réalisateur préféré.
Jour 12 – Un film que vous aimez bien par un réalisateur que vous n’aimez pas habituellement.
Jour 13 – Un plaisir coupable.
Jour 14 – Un film que personne ne s’attendait à ce que vous l’aimiez.
Jour 15 – Un film que vous aimiez avant et que vous détestez à présent.
Jour 16 – Votre scène préférée.
Jour 17 – Votre film dramatique préféré.
Jour 18 – Votre comédie préférée.
Jour 19 – Votre film d’action préféré.
Jour 20 – Votre film romantique préféré.
Jour 21 – Votre film de science fiction / fantasy préféré.
Jour 22 – Votre film d’horreur préféré.
Jour 23 – Votre film de guerre préféré.
Jour 24 – Votre thriller préféré.
Jour 25 – Votre western préféré.
Jour 26 – Votre film français préféré.
Jour 27 – Votre film étranger (hors US) préféré.
Jour 28 – Votre film d’animation ou film pour enfant préféré.
Jour 29 – Le film le plus « obscur », le plus incompréhensible, que vous ayez vu.
Jour 30 – Votre film préféré lorsque vous étiez enfant.

 

Vos films d’horreur préféré 

Ce n’est pas forcément le genre que je préfère même si, à une époque de ma vie, j’en regardais. Cependant, j’ai vu les classiques ( L’exorciste, non, pas le remake, The Thing, Alien, Rosemary’s baby, la série des Vendredi 13, des Halloween, des Freddie (Elm Street), Chucky, Evil Dead, La nuit des morts-vivants, Shining, Poltergeist, Scream, etc…- non, pas: Insidious, La colline a des yeux ou Saw).

Je pense que parmi ceux qui m’ont marquée, il y a :

Shining

Rosemary’s baby

et Alien 

(même si la poupée Chucky m’a fait vraiment flipper, même si Freddie Krueger avec ses griffes….-bref)

 

J’en profite pour parler  d’un vieux téléfilm qui a fait l’objet d’une réadaptation plus récente (par Guillermo Del Toro):

le titre original est : Don’t be afraid  of the dark (1973)

(en français: Les créatures de l’ombre…)

Ce film a longtemps été le sujet de discussions avec  des amis qui l’avaient vu étant gosses. Mon ex et moi l’avions cherché en VHS (et trouvé, d’ailleurs). Il n’y a rien d’extraordinaire, en apparence.  C’est une histoires d’affreuses petites créatures, des sortes de gnomes très moches sortant de la cheminée.  (les créatures sont atrocement vilaines et mal faites , années 70, un certain charme vintage ), mais ‘est le genre de chose qui fiche la trouille quand on est enfant….

Je vous renvoie à cet article  qui en parle très bien.

Je suis certaine que le film de Guillermo Del Toro de 2012 est bien meilleur. Le réalisateur ne s’y pas trompé. Il a su dénicher une « perle rare » en quelque sorte.

 

Vos films de guerre préférés

Je vais en sélectionner 3:

  1. Apocalypse Now,

Je n’ai pas vu Apocalypse Now au cinéma (trop petite à sa sortie en salles), mais, plus tard, et plusieurs fois, à la télé:  la bande-son est incroyable (The End , The Doors). Je passe sur le reste….(je rajoute, pour la petite histoire, que le film est une très libre adaptation de Au coeur des ténèbres de  Joseph Conrad ).

 

 

 

Mais Good morning Vietnam a été la révélation (Robin Williams!):

 

Le 3ème est Indigènes (Days of Glory):

 

 

Edit: Je rappelle qu’il s’agit ici d’un challenge et non d’une série de critiques de films (je n’en ai ni le temps ni la prétention, merci)

30 Day Movie Challenge – Jour 21 – Votre film de science fiction / fantasy préféré

Jour 21 – Votre film de science fiction / fantasy préféré

 

Non, mais là, c’est horrible ! Pas parce que je n’ai pas d’idées…parce que j’en ai beaucoup trop, au contraire; la SF et la fantasy étant les 2 genres que je préfère. Ceci n’est pas une nouveauté: je suis tombée dedans quand j’étais petite, dans les livres, en premier (de SF puis, plus grande, la fantasy).

Mais puisque je dois faire un choix (vraiment?), j’ai quelque chose en tête – très simple et très complet (et le jour où….- d’accord, j’ajouterais ça à ma liste des « choses à rajouter sur ce blog »: parler des films de SF  et films de fantasy)

Allons-y!

Star Wars (trilogie originale évidemment) 

 

 

C’est un peu facile quand on voit à quoi ressemble l’une des mes bibliothèques:

(et,sinon oui, ce sont les figurines datant de la sortie de: L’Empire contre-attaque et du Retour du Jedi )

IMG_8515

Sur mon pinterest (avec d’autres geekeries aussi)

Forcément, avec la sortie de L’éveil de la force, on est mangé à la sauce Star Wars en ce moment. (J’espère seulement que le film en vaudra la peine).

Pour les fans, des idées de cadeaux (sur le site):

 

 

 

 

 

 

30 Day Movie Challenge – Jour 20 Votre film romantique préféré

Jour 20 – Vos films romantiques préférés

Allez, c’est le week-end et j’en ai 3 !

Brokeback Mountain

 

Quatre mariages et un enterrement (Four Weddings and a Funeral)

 

Et ma petite faiblesse personnelle:

La Lettre Ecarlate (sorti en France sous le titre : Les Amants du Nouveau Monde puis  : La Lettre Ecarlate) The Scarlet Letter

30 Day Movie Challenge: Jour 19

Jour 19: Vos films d’action préférés

Détective Dee : Le Mystère de la flamme fantôme

2010

L’une des scènes les plus spectaculaires:

 

Dans le même genre, j’avais pensé au Secret des Poignards Volants- House of Flying Daggers  et dans un autre à Mad Max. Je n’oublie pas Die Hard (les 3 premiers). 

Die hard :

 

 

30 Day Movie Challenge – jour 18

Jour 18 – Vos comédies préférées

 

Les Tontons Flingueurs

1963

Avec ce genre de répliques (merci, M.Audiard), des acteurs légendaires (Lino Ventura, Bernard Blier, Francis Blanche, Claude RichJean Lefebvre, Robert Dalban, …..), d’après l’oeuvre d’Albert Simonin (qui avait co-écrit le scénario), je ne peux pas tout citer ni tout décrire sauf conseiller de le voir.

Parmi les réparties qui sont restées dans la mémoire collective, il y a par exemple celle de Raoul Volfoni, au moment où, en plein conflit sur les affaires du Mexicain, Fernand Naudin est venu lui chanter « bon anniversaire » avant de le frapper au visage :

« Non mais t’as déjà vu ça ? En pleine paix ! Il chante et puis crac, un bourre-pif ! Il est complètement fou ce mec. Mais moi, les dingues, je les soigne. Je vais lui faire une ordonnance, et une sévère… J’vais lui montrer qui c’est Raoul. Aux quatre coins de Paris qu’on va l’retrouver, éparpillé par petits bouts, façon puzzle. Moi, quand on m’en fait trop, j’correctionne plus : j’dynamite, j’disperse, j’ventile ! »

 

En film d’animation (parce que je suis une fan du genre):

L’Age de Glace 2 (Ice Age 2)

Mon choix ira vers celui-ci, parce qu’il y a cette incroyable rencontre avec les opossums (au moins aussi barrés que les lémuriens dans Madagascar)

 

 

Shrek

Forcément, je vois mal comment m’en passer :

 

Et…..(ça se passe de commentaires)!

Kung Fu Panda 2

 

 » I just found out that my Dad isn’t really my Dad »

« ….your Dad, the goose? »

 

30 Day Movie Challenge – jour 17

Vos films dramatiques préférés

 

Et là, si je vous dis: je ne peux pas me décider? Donc, je vais vous en donner 5 (allez, 5 en 1) :

  •  j’ai un trop gros rhume pour essayer de les classer correctement, donc dans l’ordre ou le désordre (mais pour les deux derniers cités, certainement mes préférés):

L’Étrange Histoire de Benjamin Button (The curious case of Benjamin Button)

-2008 –

Découvert avec mon compagnon, revu avec lui, un film poignant…

 

La Liste de Schindler (Schindler’s list)

1993

Je pense qu’on peut difficilement passer à côté. On a déjà tout dit.

 

Vol au-dessus d’un nid de coucou (One flew over a cuckoo’s nest)

1975

Vu la 1ère fois alors que j’étais ado, je pense. Revu depuis, évidemment.

Un drame superbement interprété (Mr.Nicholson, scotchant).

 

La Couleur des sentiments (The Help)

2011

Adapté du roman de Kathryn Stockett (que je conseille, au passage), ce film fait partie de mes favoris, toutes catégories confondues.

 

Le Cercle des Poètes Disparus (Dead Poets Society)

1989

Attention, chef d’oeuvre.

J’ai eu la chance de le voir à sa sortie en salles (hélas, en V.F) …et d’en sortir bouleversée.

Le revoir encore et encore est un plaisir. (bien sûr, celui-ci aussi fait partie de la DVDthèque).