Premières lignes #17février

 

Retour à une série déjà lue il y a une dizaine d’années pour ces Premières Lignes :

 » Par trois fois, je me suis réveillée dans la pénombre des premières heures de l’aube : d’abord, la gorge nouée par le chagrin; ensuite, le sourire aux lèvres; et enfin, le coeur écrasé par une terrible solitude. « 

Ainsi débute ce qui constitue le deuxième tome de Outlander (Le chardon et le tartan)  la série-fleuve de Diana Gabaldon (elle n’a pas encore fini de l’écrire).
On retrouve avec plaisir des personnages qui deviennent pour le lecteur aussi familiers que de vieux amis : Claire, revenue au XXème siècle, bien sûr mais on apprend à connaître sa fille  (et celle de Jamie), Brianna.
Très vite, Gabaldon nous replonge dans les aventures de Claire et Jamie qui les ont conduits à cette séparation temporelle.

Outlander touche à plusieurs genres : ce n’est pas seulement une romance, ce n’est pas juste un roman historique et c’est, très légèrement, de la science-fantasy (plus que de la SF, vu comme le thème du voyage temporel est traité).

Ma première lecture date d’il y a déjà 10 ans et, depuis, la série a été adaptée brillamment à la télé. Aujourd’hui, j’ai les mêmes objections à la relecture qu’en 2008/09 : trop de scènes de sexe, dont certaines ne servent à rien; quelques incohérences parfois (par ex : on a du mal à comprendre comment Jamie et Jack Randall peuvent se retrouver dans la même pièce après la scène de torture et de viol du tome précédent). C’est l’avantage de la série TV : en allant à l’essentiel, elle évite ces passages un peu faibles et peu cohérents. D’ailleurs, en relisant ces premiers tomes d’Outlander, je trouve que les acteurs ont su apporter une touche personnelle, une humanité,  qui rend les personnages beaucoup plus agréables que dans les romans (dans les tomes 1 et 2, Jamie est très souvent une grosse brute; Claire a tendance à osciller entre l’oie blanche et la femme mûre, sûre de ses compétences, sans être plus sympathique que cela…etc..).

Par contre, Gabaldon a un talent fou pour rendre vivants ses personnages et pour restituer une époque. Et même si la traduction française est toujours un peu faible, c’est un bonheur que de se replonger dans les péripéties de Claire, Jamie et cie.


C'est assez amusant de relire ces premiers tomes et
 en parallèle, de regarder à nouveau les saisons 1 et 2... 
(oui, oui, je suis à fond ^^).

 

Résumé du Tome 2 : 1968. A la mort de son mari, le docteur Claire Beauchamp-Randall emmène sa fille en Ecosse, sur les lieux mêmes où, vingt ans plus tôt, elle a vécu d’extraordinaires aventures… Là, elle révèle à Brianna l’incroyable secret qu’elle n’a jamais dévoilé depuis qu’elle fut retrouvée inanimée auprès d’un menhir, dans un ancien site mégalithique, après trois années d’une absence inexpliquée. Ce second volet des aventures de Claire Beauchamp à travers l’Histoire entraîne le lecteur dans le Paris du siècle des Lumières. Après avoir fui l’Ecosse où ils sont devenus hors-la-loi, Claire et Jamie, le jeune Highlander qu’elle a épousé, gagnent la capitale française à la rencontre de Charles-Edouard Stuart, le prétendant au trône d’Ecosse et d’Angleterre, venu solliciter l’appui de son cousin Louis XV Leur objectif : décourager ses tentatives d’accession au trône qui, Claire le sait, marqueraient à coup sûr le début d’une répression sanglante dans les Highlands. Le couple se lance alors dans une course effrénée pour modifier le cours de l’Histoire. Pour cela, il devra affronter un monde sans pitié où il ne pourra compter que sur lui-même et la force de son amour avant de découvrir, à ses dépens, qu’on ne joue pas impunément avec la destinée humaine.

 

Les blogueurs et blogueuses qui  participent aussi :

• Vie quotidienne de Flaure
• Au baz’art des mots
• Light & Smell
• Chronicroqueuse de livres
• Les livres de Rose
• Au détour d’un livre
• Le monde enchanté de mes lectures
• Cœur d’encre
• Les tribulations de Coco
• La Voleuse de Marque-pages
• Vie quotidienne de Flaure
• Ladiescolocblog
• Selene raconte
• Les lectures d’Angélique
• Pousse de gingko
• Rattus Bibliotecus
• La Pomme qui rougit
• Ma Petite médiathèque
• Chat’Pitre
• La Booktillaise
• Lectoplum
• Encore un livre
• Le monde de Gulia
• Alohomora
• Le monde de Callista

Thème : Relecture ou si je devais relire un livre

 

 

Dire que j’aime relire mes livres, c’est une litote... D’ailleurs, à quoi bon acheter des livres (pour faire joli ? pour faire style »oh, j’ai des livres chez moi « ? ) sinon pour avoir le plaisir de les relire.
Alors, effectivement, il y a tant de livres à lire, tant de nouvelles parutions – mais ne nous leurrons pas: une vie n’y suffirait pas …

Ceci posé, j’ai toujours eu mes chouchous en matière de relecture.
Pendant un moment, tous les 2 ou 3 ans – je ne suis pas maniaque, peu importe – je ressentais le besoin de me replonger de façon cyclique dans:

  • DuneFrank Herbert – du 1er jusqu’à La maison des mères – 6 tomes – (pas les continuations par son fils Brian Herbert et Kevin J.Anderson.
  • Le seigneur des Anneaux –  (la trilogie ) JRR Tolkien
  • Le cycle de Fondation – Isaac Asimov – (5 tomes + les 2 préludes) avec parfois le cycle des Robots du même auteur

J’ai la chance (ou la malchance, c’est selon) de lire vite, voire très vite. Actuellement, je suis en relecture de deux grandes séries que j’alterne avec des lectures nouvelles.
Il s’agit de :

Outlander – de Diana Gabaldon 

 

La série de romans a paru en français sous le titre : Le chardon et le tartan.  Après son adaptation pour la télé, la nouvelle édition reprend le titre de la série: Outlander donc.

« Écosse, 1945. Après une longue séparation due à la Seconde Guerre mondiale, Claire Randall, infirmière de la British Army, et son mari Frank, professeur d’histoire, tentent de se retrouver pour une deuxième lune de miel à Inverness, en plein cœur des Highlands. Pendant que Frank entreprend des recherches généalogiques sur sa famille, Claire visite les environs. Après avoir entendu parler de coutumes locales liées aux cultes druidiques, elle décide d’aller voir par elle-même les menhirs de la colline de Craigh na Dun. Par un moyen inconnu, elle finit par traverser les pierres et se retrouve plus de 200 ans en arrière, pendant les rébellions jacobites de la première moitié du 18e siècle. »

J’avais lu les romans parus en français en 2007/2008. J’ai commencé depuis l’année dernière à les relire dans leur version originale qui est bien plus agréable. (la traduction française ayant coupé de nombreux passages). Inutile de dire que mon intérêt pour l’Histoire – même si je n’ai pas a priori de formation d’historienne hormis en autodidacte ou lors de mes études littéraires- ainsi que pour l’Ecosse font que j’ai été naturellement attirée par les romans de Diana Gabaldon. Le côté romance n’est pas forcément ma tasse de thé même s’il est très bien mené.

 

La deuxième série que j’aime lire et relire n’est pas plus étonnante:

Game of Thrones – GRR Martin

Pour ce qui pourrait se qualifier de « saga », il s’agit d’une … 5 ou 6 ème relecture, me semble-t’il, mais  la 1ère en anglais. Et je dois préciser qu’elle est bien plus facile,plus fluide à lire en version originale qu’en traduction française (même si les différents traducteurs ont fait un travail formidable).

Je dois attaquer le 2ème tome dès que j’aurais avancé dans mes lectures à rendre pour les différentes médiathèques auxquelles je suis abonnée (voilà donc mon mode de fonctionnement qui prouve que je suis un minimum organisée malgré ce que je raconte!).

Voilà, et bonne(s) lecture(s)!

 

Dwalin/Graham Mc Tavish

Le rôle de Dwalin et sa personnalité:
Q :Pensez-vous que rôle de Dwalin, qui est le 1er à entrer à Cul de Sac, est fait pour définir le genre de nains que le public s’attend à voir chez Tolkien?
GMT :Bonne question. Pour moi, cela a vraiment été le moment le plus agréable de tout le tournage du film d’avoir le privilège d’être le 1er à entrer à Cul de Sac. C’est une habitation emblématique. Mais je pense que pour Tolkien, et selon la façon dont nous l’avons traité, c’est Dwalin qui est le plus féroce des nains- et si vous deviez choisir celui que vous ne voudriez pas trouver à votre porte, vous choisiriez sûrement Dwalin. Donc avec Bilbo ouvrant sa porte sur un tel personnage, on est vraiment amené à penser que ces nains ne sont pas ceux de Blanche Neige. Ce sont des nains qui mangent tout et qui se bagarrent entre eux ensuite. Voilà mon explication…

Ses armes favorites:
Q: Quelle est votre arme favorite? Les haches ou le marteau?
G :Les deux. En fait, il y a encore quelques armes à venir…

Q: Les poings américains aussi, mais les Elfes les ont pris.
G: Oui, et d’autres encore que vous n’avez pas encore vues. Je parlerais juste de celles que vous avez vues..

Q: Allez, vous pouvez me dire quelle est votre préférée de toutes?
G : Non, non, je n’en ferais rien. Parmi celles qu’on a déjà vues, j’ai adoré le marteau. Vraiment. Les haches sont super mais il y a quelque chose de génial à faire tournoyer un marteau.

Q: On vous a vu vous entraîner à l’arc.
G: Oui?
Q: Oui, dans les vlogs. (blogs vidéo). Allons-nous voir Dwalin utiliser un arc?
G:Et Bien peut-être. Vous verrez bien. Et je ne peux rien vous dire! (rires)

Thorin et Dwalin
Q: Nous savons que Dwalin est d’une loyauté sans faille envers Thorin. Jusqu’où ira sa loyauté quand celui-ci succombera à la folie de l’or ?
G: Ah, une fois encore, vous connaissez le livre… Je ne peux pas en dire plus où cela mène dans le film …Disons ceci: les personnages effectuent tous un voyage. Et Dwalin n’est pas différent des autres. C’est la meilleure façon de répondre à cette question…
Q: Voyons, si Thorin avait été couronné roi, quelle serait la place de Dwalin selon vous à sa cour?
G: Et bien, je pense qu’il serait un conseiller de confiance et aussi l’homme qui se tiendrait à ses côtés à tout moment dans les ennuis. Il serait sûrement le premier à chercher les ennuis. C’est la façon d’être de Dwalin, du personnage. C’est le genre à  » je fais les choses en 1er et je pose les questions après ».
Dwalin – Fili- Kili
Q: Bon, nous savons que Thorin et Dwalin ont grandi ensemble – comme des frères. Pensez vous que Dwalin a eu un rôle à jouer auprès de Fili et Kili pour leur apprendre à se battre?
G: J’en suis sûr! Je pense qu’ils ont été très proches, en grandissant.
Q: Un peu comme un père?
G: Oui, Dwalin a pu être une sorte de mentor.Je pense qu’il s’est reconnu en eux, en particulier en Kili. Je pense qu’il retrouve quelque chose de lui.
Q: Vraiment? Comment?
G:Parce qu’en repensant à sa jeunesse, je pense qu’il y a …pas vraiment de l’irresponsabilité en Kili mais quelque chose comme ça. Il veut en faire plus qu’il n’en est peut-être capable à un moment de son histoire. Et je pense que c’est le genre de souvenir que Dwalin pourrait avoir gardé de sa propre jeunesse.
Q: On a lu dans une récente interview que vous pourriez faire le haka pour la première du 3ème film. Quoi de neuf à ce sujet?
G: Rien de nouveau. Nous allons vraiment essayer de le faire. Nous en avons parlé à Philippa, Peter et Fran… La principale difficulté, c’est de nous retrouver tous ensemble pour répéter. Parce qu’on ne veut pas faire quelque chose sans être prêts.
Donc, cela concernera peut-être quelques uns d’entre nous et pas tous. Je pense surtout que les acteurs habitant en NZ pourront se rassembler et faire quelque chose. Mais je crois que ça serait merveilleux.

Q: Pouvez-vous nous parler de votre film à venir, « Plastic »?
G:Plastic? Oh, c’est complètement différent! C’est basé sur une histoire vraie. Cela parle d’une arnaque qui a été faite à un bijoutier, à L.A. Ils ont changé pour un bijoutier de Floride. Et je joue ce personnage .(Steve, le bijoutier – ndt) Mais il se fait arnaquer une grosse somme en bijoux. Il y a des coups de feu, des poursuites, des jets, donc ça ne pouvait pas être plus différent du Hobbit.

Q: Vous avez un accent américain pour ce film?
G:(imitant l’accent américain pour se moquer) Ouais, ouais, je suis aussi un américain.

Q: Non, ce n’est pas terrible en fait. Je préfère l’accent écossais.
G: Merci!

Traduction de l’interview donnée à « Heirs of Durin » – ArchedCory- Hobbitcon 2014
Merci !

 

Pochette surprise: lectures, relectures, visionnage – 2

. Ma dernière pochette datait du mois d’août.

  • Meurtres entre soeurs – Willa Marsh

  • The silkworm – (Le ver à soie – mais lu en anglais) Robert Galbraith

  • L’effet papillon – Jussi Adler Olsen
  • Relecture de : Red dragon – Thomas Harris
  • Les 1000 et une vies de Billy Milligan – Daniel Keyes (l’auteur de « Des fleurs pour Algernon » )
  • Multiversum – Leonardo Patrignani (une vraie déception: le livre commence bien pour se perdre complètement)
  • Chroniques Martiennes – Ray Bradbury – relecture
  • The kid – Sapphire
  • Chrysis – Jim Fergus (j’aime beaucoup Jim Fergus: « Mille femmes blanches » ; « Marie-Blanche » )
  • Dernières nouvelles de Majipoor – Robert Silverberg (tant que Silverberg écrit sur Majipoor, j’embarque…)
  • Dôme (Under the dome) – Stephen King (non pas lu, mais dévoré en moins de 2 semaines….)
  • Du Domaine des Murmures – Carole Martinez (Carole Martinez est une enchanteresse des mots)
  • La Cité du Feu Sacré (The Mortal Instruments T.6) Cassandra Clare – Voilà une série que je ne pensais pas finir et qui, finalement, m’a bien fait…rire et a réussi à me tenir en haleine jusqu’au bout.

J’ai oublié de mentionner mes séries chouchous

  • Outlander (saison 1) – littéralement dévorée aussi en mai dernier. J’ai déjà lu les livres de Diana Gabaldon dont est issu la série. Franchement, c’est très, très bon. (pour qui aime les séries historiques, les rebondissements, l’Ecosse….).Sam Heughan est un excellent Jamie Fraser.

  • Poldark (saison1): pour continuer dans la veine « drame historique »  je viens d’engloutir les démêlés de Ross Poldark et de Demelza.

  • Broadchurch (saison 1 et 2): je l’avais loupée lors de son passage à la télé française mais j’ai réussi à rattraper mon retard. Vraiment une très bonne série. (et puis, David Tennant, quand même).
  • How to get away with murder: (saison 1) : Tellement bon que je vise la saison 2 …
  • En cours: Hannibal : j’avance doucement dans Hannibal. Le plat est souvent un peu indigeste.
  • Aussi en cours: Devious Maids: (saison 2) et Jane the Virgin (fin de saison 1).

Et pour finir, cadeau, Hook (Colin O’Donoghue) en kilt :

A bientôt,.

Graham McTavish

« I’m loving doing Outlander. We’ve got a great cast and we’re up in the Scottish Highlands. […] It’s big budget, they’re spending a lot of money on it. They’re going for a very gritty and realistic portrayal of the Highlands and I play Dougal MacKenzie, the War Chieftain of Clan MacKenzie. As that implies, he’s quite the serious character. There’s lots of political intrigue, there’s romance, there’s adventure and action and there’s time-travel.”
Graham McTavish –

 

Hobbit : Renowned as a great Warrior, Dwalin speaks his mind plainly and is not one to suffer fools lightly. Fiercely loyal, he was Thorin Oakenshield’s staunchest supporter with an unshakeable belief in his friend’s leadership. A powerful and bruising fighter, Dwalin has a natural tendency to distrust anyone who is not a Dwarf and is particularly suspicious of Elves. Proud, brave and one of the tallest of the Dwarves, Dwalin will bow to none but those who have earned his respect.




Outlander – Graham is – Dougal MacKenzie –

Dougal MacKenzie is the War Chieftain of Clan MacKenzie. His older brother Colum is the ruling Laird but would be nothing without Dougal, his loyal right hand. He is a skilled and experienced warrior. A strong leader, he commands respect in any setting and is feared by many. Unlike his brother, Dougal secretly supports the rebel cause against the British.

Interview: Graham McTavish / THE HOBBIT:
If you were stranded on a desert island with one book for company, what would it be?
The Wind in the Willows

Simpsons or Futurama?
Simpsons

Dwarves or Hobbits?
Dwarves! Of course!

Star Trek or Star Wars?
Star Wars

Truth or Beauty?
Truth.
(Starbust, avril 2014)







 

Speaking to SpoilerTV, McTavish said: « He’s a great character because he is complicated. He is manipulative and has his own agenda – to restore the Stewart monarchy – but he also has this love for Jaime – even while he’s plotting to kill him, he saves him.

« He’s also capable of great compassion. »

Pour rappel: la saison 2 d’Outlander a débuté le 9/04