Vintage art – 3

Cette fois, je vais parler d’art  psychédélique, avec de belles affiches et illustrations qui — comment dire ? — ouvrent les portes de la perception (ou piquent les yeux, c’est selon).
Pour rappel : psychédélique, ça veut dire  » qui résulte de l’absorption d’hallucinogènes, en particulier le L.S.D.  »

Le mouvement psychédélique apparaît, en parallèle du mouvement hippie, à partir des sixties quand l’usage du LSD, sous l’impulsion de personnalités comme le psychologue Timothy Leary, le chimiste Augustus Owsley Stanley III et les romanciers Ken Kesey et Aldous Huxley, se répand parmi les jeunes.  Ce développement se poursuit après l’interdiction de la consommation du LSD aux États-Unis en 1965 et en Angleterre en 1966. (wiki)

L’art se développe avec   le rock psychédélique (Jimi HendrixThe DoorsGrateful Dead et Pink Floyd)  au travers des affiches et des pochettes d’albums signées par des gens  comme Wes Wilson, Victor MoscosoRick Griffin ou Martin Sharp. On  regroupe en général sous le terme « Big Five » : Victor Moscoso, Wes Wilson, Mouse & Kelley, Rick Griffin qui forment le Mouse studio mais d’autres artistes contribuent au mouvement dans d’autres genres : BD/comics, mais aussi cinéma, littérature, mode, …
L’art psychédélique atteint son pic entre 1967 et 1969 (et ça m’amuse assez, parce que c’est le moment de ma naissance, à la fin du Summer of Love, plus exactement, comme quoi, j’ai dû être influencée…). 

– et je rajoute cet article à propos de Kelley – 

La suite, en images 

— Si certaines illustrations/oeuvres ont des couleurs qui s’harmonisent bizarrement ( sans doute parce que sans prendre de substances illicites, on a du mal à saisir la beauté de la chose – hum… ) mais d’autres sont excellentes, avec des inspirations Art Déco, des couleurs très travaillées, des graphismes inspirés. C’est selon la sensibilité de chacun et chacune bien entendu. —

 

 

 

 

 

 

 

 

Le printemps de l’art — 33

Vladimir Kush, ( 1965 –   Moscou)  est un peintre et un sculpteur  russe qui vit et travaille aux USA. Il définit son art comme « métaphorique », ses œuvres sont imprégnées d’imagination et de fantaisie. Il travaille principalement comme medium la peinture à l’huile sur toile.

site web

Instagram

 

 

 

 

 

 

Le printemps de l’art — 32

 

Sattha Homsawat appelé La Fe, est un artiste-peintre de Thaïlande, spécialisé dans l’aquarelle. Il est connu pour ses peintures de roses. Il explique qu’il a choisi de ne pas faire d’utiliser l’aquarelle pour la transparence et de ne pas faire d’esquisse/dessin au crayon préalable avant de peindre car cela entravait sa créativité et aussi parce que cela abîmait le papier (remarque perso : tout ça est  assez vrai, surtout à l’aquarelle – on peut faire le choix de laisser transparaître le trait de crayon, en considérant qu’il fait partie de la création – parfois c’est un peu moche, j’avoue)

« La Fe trained at the Graduated Faculty of Painting and Sculpture, at Silpakorn University in Thailand

He has become well known for his “Watercolour without Drawing” series of international workshops and paintings.

He follows a tradition of handling the medium of watercolour with a purist approach, often rendering subject matter in “plein air”. He often demonstrates to large audiences and is in demand around the world with invitations from large numbers of admirers in Russia, Europe, South East Asia, China and other regions.

It is his ability to get his perception onto paper with immediacy and directness which underpins his abilities

He has featured on mainstream Thai Television and has made many appearances in the International art press » (source)

Instagram 

FB

Lafe005-cr

003-cr

012-cr

004-cr

Le printemps de l’art — 29

Sam Carr est un illustrateur anglais (digital  – photoshop – et traditionnel) qui aime la fantasy, la dark fantasy, le médiéval (la légende arthurienne).

 

waking_dreams_final.jpg

Firekeeper-artstation.png

whisp fountain final.jpg

 

glory of a lost age_ final.png

dwarven explorers.jpg

allseeingonesfavor_samcarr.PNG

Class Autospy website.png

Thief Final website.png

Rescuing the Hag

MTG Elves website.PNG

 

Website: http://www.samcarr.net
Deviantart: http://samc-art.deviantart.com/gallery
Facebook: https://www.facebook.com/SamCarrArt

Instagram : https://www.instagram.com/samcarr_/

Arts d’hiver — 36

Ana Godis est une jeune artiste ukrainienne spécialisée dans l’illustration (particulièrement digitale).  Elle vivait à Odessa encore récemment (elle est réfugiée en Roumanie).
Je suis ce qu’elle fait depuis pas mal de temps maintenant, principalement sur Instagram .  Je dois dire que j’avais complètement craqué pour la façon dont elle dessine ses personnages (les fan art de Harry Potter ont beaucoup contribué à mon coup de coeur, au début). Je pensais parler d’elle bien avant que la guerre n’éclate et j’avais  donc déjà préparé  mon article pour ce mois-ci — étrange coïncidence. Me voilà en train de devoir le dé-programmer à cause de la terrible actualité… J’aurais préféré parler d’art et non de guerre, de bombes ou d’artistes devant fuir leur pays. Bref, de l’art tout de suite.

 A noter : on peut aider Ana qui est partie à toute vitesse d’Ukraine mais qui publie toujours sur Insta, en contribuant à son Patreon  

 

 

 

 

 

 

 

 

Arts d’hiver — 28 (4ème saison)

 Nouvelle saison des Arts d’hiver ( tous les articles sont là )

Anna Berezovskaya (née en 1986 dans la région de Moscou) est une artiste russe qui a étudié les techniques artistiques au Collège  Abramtsevsky Art and Industrial. Elle mêle le  réalisme, l’abstraction et surréalisme, inspirée également par la culture russe et la littérature.

Ho Ho Ho !

Cette année, j’ai joué plusieurs fois  à la Mère Noël (avant l’heure). Incroyable.
J’ai donc distribué un premier lot hier pour mon concours et je vais envoyer l’autre par la Poste. Youpi, lot remis en mains propres. Car, malgré les ennuis que nous causent le dernier variant, la vie sociale reste encore un minimum possible. Je ne sors pas énormément non plus mais je suis triplement vaccinée depuis le début décembre donc j’ai pu voir quelques personnes et j’ai un peu moins l’impression de vivre en ermite.

Il reste que j’ai bossé pas mal sur mes peintures cette année, ce qui m’a permis aussi de faire quelques envois pour les fêtes de fin d’année. La Mère Noël, toujours.
Je ne peux pas dire que je déborde de confiance en moi, ça serait nouveau… J’espère arriver peu à peu à me sentir un peu plus « sûre » de moi (i.e moins négative ou moins anxieuse) vis à vis de ce que je crée au fil du temps. Difficile de se changer soi-même en claquant des doigts. Mais je ne désespère pas !
Sinon, sur Wattpad, j’ai eu un peu de temps pour dépoussiérer 3 mini contes situés dans l’univers de Harry Potter pour la fin d’année :

Déjà, en 2017 et 2018, j’avais écrit deux contes fan fics autour de Noël : L’apprenti gourmet  et Annulez les fêtes de Noël!


J’ai envie de dire que c’est un peu la récré — ou l’expérimentation, c’est selon — pour moi, la fan fic ; ça me permet de réfléchir, de souffler avant de me replonger dans ce que j’écris, dans mes propres univers. Et de ce côté-là, ça avance.
Mais ce n’est pas sur Wattpad, à part une nouvelle que j’ai corrigée et finalement mise en ligne : Quand les chats ne miaulaient pas. On apprend ainsi comment les chats ont finalement appris à miauler. Avec un corbeau, une magicienne, des tas d’animaux qui parlent et de la magie aussi.

Voilà une fin d’année bien occupée. J’ai encore plusieurs chroniques de livres à écrire qui sont entassées. Et d’ici là, je pense que 2022 pointera son nez !

Passez de bonnes fêtes ! Bonnes lectures aussi ! Prenez soin de vous.
A.