Alphabet musical – T

Suite en T 

La playlist (toujours non-exhaustive) est dispo sur YouTube et sur Spotify 

 T. Rex « Get it on » 

Tai Phong (JJ Goldman avant sa carrière solo ) « Sister Jane » 

Taxi Girl – « Paris » (avec une balade dans le Paris des années 80 en prime)

Thin Lizzy « Boys are back in town »

Therapy ? « Misery »

Les Tueurs de la lune de miel  » Nationale 7″

The The « This is the day »

Tagada Jones « Nous avons la rage »

Et bien sûr, Trust « Antisocial »

Alphabet musical – S

Après une petite pause, reprise avec la lettre S 

et y a du monde ! 

Déjà, ceux qui furent mes chouchous il y a longtemps (au collège) : the Stray Cats 

Egalement l’un de mes groupes favoris (et que j’ai eu la chance de voir sur scène, heureusement)  : the Stranglers

Pas de S sans les Sex Pistols (punk un jour, etc….)

Sans oublier Soundgarden (parce que Chris Cornell nous manque)

Changement de genre avec un groupe de metal français – qu’on appelait encore du hard rock. Tout est typique des années 80. Satan Jokers

Et dans la même veine, même époque, français et metal aussi, Sortilège 

Français, metal,  mais récent : Sidilarsen (le titre doit sûrement être l’hymne des années 2020….)

Français mais dans un autre style avec un titre plus ancien : Sinsemilia 

Français, chantant en anglaise, Skip the Use :

Espagnol, ska et punk, c’est Ska-P

Pour finir, un groupe méconnu que j’ai eu la chance de découvrir un jour et dont je ne me suis jamais lassée. Ils jouaient du rock psychédélique/garage/punk. The Slickee Boys

Plus de titres et d’artistes  dans la playlist YouTube

Alphabet musical – R

Pour le R, y a du monde. Petite sélection :

R comme

Rammstein « Deutschland » 

Et forcément : RATM  » Killing in the name…. »

Ram Jam – connus pour le hit « Black Betty » – ici avec « Pretty poison »

Rancid« Time bomb »

Run Dmc « It’s tricky » 

En espagnol : Rata Blanca « La leyenda del hada y el mago « 

Français : Raoul Petite «  Comme ça » 

Et bien sûr : les Rita Mitsouko « Andy »

Et sans oublier les boss : The Rolling Stones  – « Mother’s little helper »

Playlist sur YT à jour

Alphabet musical – Q

On est d’accord : avec cette lettre, on ne trouve pas 100000  artistes/groupes. Mais il y en a quand même un peu.

A commencer par ….
Suzi Quatro (et je n’ai pas mis son tube « Can the can ») : Devil gate drive

Queens Of The Stone Age  » Go with the flow » 

Pour changer de style, Quarashi (un peu les Beastie Boys islandais) « Baseline »

En espagnol : Quatro d’Abril « cristales »

Quiet Riot (que j’aimais beaucoup dans les années 80) « Metal health »

Et pour finir : Queen « I want to break free »

Alphabet musical – P

Et voilà les

Playlist YT 
Playlist Spotify 

Je vais jouer aux séries aujourd’hui et  je commence avec   : dans la série « immossible de faire un choix » :  Pink Floyd. Pour ne pas prendre un morceau trop long, j’ai préféré « Wish you were here ». Mais sinon, « Shine on you crazy diamond » est l’un de mes préférés.

Dans la série « Hit des années 80, on l’a oubliée » : Ph.D. – I Won’t Let You Down

Dans la série « punk mais la chanson date du début du XXème »  : Parabellum  « Cayenne » 

Dans la série : « on ne souvient jamais du titre de cette chanson parce qu’on pense qu’elle s’appelle « Je ne veux pas travailler »  et aussi « chanson française par un groupe qui lui, ne l’est pas » – Pink Martini « Sympathique » 

Dans la série « le titre est en anglais mais l’artiste est français », Petit Biscuit « Sunset lover »

Dans la série  » années 80 – New Wave allemande  » Propaganda « P- machinery » ( pour lex curieux et curieuses, il existe une reprise en espagnol de  2020 nommée « Automatas »)

Dans la série « post punk », Public Image Limited (PIL) « This is not a love song »

Dans la série « disco, on danse » : the Pointed Sisters « I’m so excited »

Dans la série « ils chantent en anglais mais ils sont français et ils sont même nantais, alors je ne vais pas me priver  » Pony Pony Run Run « Hey you »

Dans la série « mais qu’est-ce qu’elle est douée ! », Pomme  » Je sais pas danser » 

Dans la série « artiste surdoué qui me manque énormément », Prince « 1999″

Alphabet musical — O

J’ai failli l’oublier ; ça doit être les changements de température. Mais voilà donc le O.

Un peu de punk français :

OTH « Le rap des rapetou » 

Oberkampf « Couleur sur Paris » 

Opium du peuple  » Punkrockollection » 
(une version punk du titre de Voulzy, excellent )

Du hard rock français : Océan « Dégage »

Orchestre National de Barbès «  Dor biha »  ( une chanson populaire qui raconte comment un vieil homme essaie de se marier avec une belle femme riche  – « tourne autour d’elle, le vieux » dit le refrain )

Orchestral Manoeuvres in the Dark – « Souvenir »

Oxmo Puccino « Peur noire » 

En portugais maintenant :

Orquestrada « Oxala te veja » 

Pour finir, Omnia ( qui chante dans un tas de langues)  » Fee ra huri « 

Pour la playlist Youtube c’est toujours ici 
Pour Spotify c’est là 

Alphabet musical – N

J’avais beaucoup de M, j’ai un peu moins de N — mais j’ai dû en oublier un paquet, sûrement.

N – c’est une évidence, c’est : Nirvana (et j’ai eu beaucoup de mal à choisir  mais j’ai un faible pour le live unplugged ) « All apologies »

N- ça m’a fait penser à Nylon et donc à Edith Nylon, groupe punk français – « Johnny, Johnny » sur lequel Mick Jones du Clash fait les backing vocals, d’ailleurs.

Et on reste en France avec Noir Désir  « Tostaky » 

Français toujours, années 90 encore – un groupe qui existe toujours : No one is innoncent – et ce titre « La peau »

France – début des années 90 (décidément !) – Niagara sortait un titre décoiffant qui sonne toujours bien actuel (il faudrait simplement changer quelques news et encore…). Je peux témoigner que lorsqu’un DJ le passe de nos jours, il fait toujours bien bouger les gens… Le duo devenu rennais  — Muriel Moreno a grandi et a même fait sa scolarité à Nantes, en fait — avait ce petit truc en plus.
« J’ai vu »

N – en Allemagne, maintenant avec Nena – « 99 luftballoons « 

Mais je ne peux pas terminer sans glisser un petit NTM  ( 20 ans dans le 93, ça laisse des traces ) – justement :  » Seine Saint Denis style »  ( avec IAM, pour moi,  ce sont les meilleurs en rap/hip hop et je ne vois personne en France les égaler à l’heure actuelle — et surtout : pas d’autotune ! ). 

Playlist dispo sur Youtube et sur Spotify 

Alphabet musical – M

Pour le M, j’avais (un peu trop) l’embarras du choix. Je vous invite à aller voir la playlist sur Youtube qui sera plus complète – je la mets à jour dès que je me rends compte que j’ai oublié unetelle ou untel, en général. (j’ai commencé à faire une playlist sur Spotify 

Allez, je commence par ceux que j’affectionne.
M – c’est … Midnight Oil. ce qui me fait penser que j’ai vu le groupe en concert à Paris il y a presque 1 an.
Et là, j’ai du mal à ne sélectionner qu’un seul titre. Pour rappel, Midnight Oil est un groupe qui a toujours écrit des textes activistes – et pas seulement à propos du climat. Truganini raconte l’histoire de la dernière femme aborigène de Tasmanie

Mes autres favoris, on le sait, c’est Metallica – un groupe dont je suis fan depuis presque aussi longtemps que les Oils. 85 pour les Oils.  J’ai dû entendre le premier Metallica grâce à mon cousin et aux vieilles cassettes, à la même époque, ou peu après, en me prenant une bonne claque sans acheter le disque. C’est venu quelques années plus tard. J’ai des T-shirts du début des années 90, des vieux magazines du fan-club. De vrais collectors, tout ça. Mais je ne les ai vus qu’une seule fois en concert, au début des années 90. « The Unforgiven » (les 3, comme ça, pas de jaloux).

Et de Metallica, très logiquement, je passe à … Megadeth.   » A tout le monde » chantait Dave Mustaine de  Megadeth en 1994. Un titre qui fit polémique mais qui reste très bien fait :

Quand même, M sans Muse, ça serait triste. « Knights of Cydonia » que je trouve toujours très inspirant (et qui, à mon avis, doit être génial, sur scène) :

Un peu de français :

Mass Hysteria – « Chiens de la casse « (tourné au Hellfest, à Clisson). Un titre bien vu. Je cite :
« Vous avez pris notre tolérance pour une faiblesse
Souffrez que votre impatience vous blesse!
Nous les chiens de la casse
Les sans-dents fous de liberté
Chiens de la casse, sans dents fous de liberté !
Que l’on suit à la trace comme des loups
Depuis la puberté !
Vous voulez passer notre colère sous silence
Villes et campagnes!
On a vu plus d’une fois le volcan faire
Éclater sa montagne ! Révolté ! »

D’autres français, une autre ambiance – Merzhin signait ce titre en 2000 : « Les nains de jardin »

Franco-américain, c’est Moriarty  – avec « Jimmy »

Un ancien titre des années 80Lizzy Mercier-Descloux – new wave, world music, il y aurait beaucoup à dire sur cette artiste décédée trop tôt.

 

Même si je ne peux pas placer tous les titres que je voudrais ici sous peine de faire un article à rallonge, je ne peux pas terminer sans Bob MarleyRedemption song 

Alphabet musical – J

Suite en J 

Pour commencer, un groupe que j’ai dû écouter (presque) autant que the Clash : the Jam (et on remarquera au passage où les Pistols ont pompé le riff de « Holidays in the sun », pour ne pas changer…. – de grands recycleurs avant l’heure, les Sex Pistols 🤣 )

Changement mais on reste dans les mêmes années avec Joy Division 
« Love will tear us apart » (je n’allais pas la louper)

 Joan Jett, on connaît « I love rock’n’roll »  (qui est une reprise, d’ailleurs) – voilà pourquoi vous aurez droit à « Bad reputation » :

 

Simplement pour danser 

Frenchy, récent, c’est Justice 

J -sans Jackson, ça ne va vraiment pas !

Au début des années 80 (81 ou 82?) on n’arrêtait pas d’entendre ce titre, très dansant :
Junior « Mama used to say » 

Et pour terminer dans la même veine, mais une décennie plus tard  – Jamiroquai 

Alphabet musical – I

Suite en I 

A écouter, dans la section « belles voix »:

Imany – « Don’t be so shy »

Toujours à écouter :
Izïa (la fille de Jacques Higelin ) en duo avec Dominique A.

Pour danser :

Indeep « Last night a DJ saved my life »
(celui-ci, je peux l’entendre au supermarché, je me mets à danser dans les allées — c’est du vécu !)

Toujours pour danser (ça fonctionne bien) mais aussi à écouter — et parce que j’aimais beaucoup le groupe : INXS 

Du gros son

Iron Maiden – c’est un morceau lent, vous pouvez y aller  ! « Wasting love » 

 

Et pour rendre hommage à un très grand monsieur que j’adorais et qui vient de nous quitter (quand je disais que la période n’était pas très cool en ce moment), I comme Idir. Je ne parle pas kabyle même si j’ai essayé d’apprendre quelques mots et quelques phrases de base. J’aime beaucoup cette langue.

Un autre exemple du talent d’Idir, cette version de « San Francisco«  de (et avec) Maxime Le Forestier – « Tizi Ouzou » :