Eurovision 2019

Le mois de mai voit chaque année le retour du fameux concours Eurovision de la chanson, appelé plus simplement: l’Eurovision.

Et chaque année, on a droit au meilleur comme au pire, avec parfois, des chansons complètement décalées qui pimentent cette compétition un peu fade.
Cette année, Israël organisait le concours puisque Netta avait gagné l’an dernier .
Je ne vais pas revenir sur la controverse liée à Israël/Palestine qui a poussé des gens à appeler au boycott de l’émission.
On pourra voir que les représentants de l’Islande ont agité des drapeaux palestiniens. Ils se sont très bien  exprimés à ce sujet (respect, les gars!):

Madonna a tenté de réconcilier palestiniens et israëliens dans sa chanson « Future » lors de sa prestation à l’Eurovision. Que dire?
Son show était à peine passable mais le pire était sa voix sur « Like a prayer »  elle déraillait complètement. Quant à l’auto-tune sur « Future », à moins d’aimer les chansons dont le son semble sortir d’une boîte métallique, C’était proprement insupportable. pas terrible Madonna en 2019….

Mais je reviens au concours en lui-même.
Il y a eu des chansons très fraîches comme celle de Leonora pour le Danemark :

D’autres, très plates (cet ennui avec celle de la Slovénie):

D’autres ont assuré une performance sans bavures comme Tamara pour la Macédoine :

Il fallait parfois aller lire certains commentaires sur Twitter pour se payer une bonne tranche de rigolade.
Ainsi, à propos de la chanson de l’Azerbaïdjan et à sa présentation « robotique » , on a eu droit à : « Laser-baïdjan »

De même, la chanteuse grecque était priée « de retirer la pince à linge sur son nez » . C’est vrai que le son de canard, ça va bien un instant :

Sans oublier une mention spéciale aux gens qui ont tweeté à propos du chanteur estonien :  » On a retrouvé Francis Cabrel, la moustache et trente ans en moins ».
(un peu de Cabrel pour faire le lien)

Dans le genre « surprenant », on a donc vu le groupe islandais, Hatari (= « hater ») tout droit sorti d’une boîte BDSM. Je vous propose leur vidéo officielle, mieux faite que la prestation à l’Eurovision :

Une autre chanson très bien mise en scène et passablement décalée, j’ai bien aimé l’Australie (j’aurais volontiers voté pour elle):

J’ai également apprécié le chanteur italien qui, au moins, chante dans sa langue: »Soldi »

Le gagnant de cette année est le chanteur des Pays-Bas (merci Esther pour l’annonce!). Duncan Laurence a livré une chanson bien ficelée. Ici, la vidéo officielle de « Arcade »:

Mais…mais je n’ai pas parlé de la France !
Bilal, on l’attendait depuis longtemps. Il faut dire qu’il méritait toute cette aventure comme il aurait mérité d’être mieux classé. Depuis des mois, Bilal Hassani se fait insulter, menacer , harceler sur les réseaux sociaux pour son attitude, son homosexualité. Bref, c’est absolument immonde de voir autant de haine  se déchaîner.
Les mots me manquent pour dire à quel point la bêtise ambiante me dégoûte. Quand allons-nous accepter de vivre tous ensemble ?

Sa chanson « Roi »  a été écrite par le duo Monsieur Madame qui étaient à l’Eurovision 2018.

La chanson n’avait peut-être pas l’étoffe pour gagner mais c’est dommage qu’elle n’ait pas été au moins classée dans les 5 premières.

Pour finir, plusieurs chanteurs de l’Eurovision ont échangé leurs chansons et le résultat était bien plus réussi que le show à moitié raté de Madonna :

Et là, pour finir,  j’ai une demande: pourrait-on voir Måns Zelmerlöw chaque année ?

Ce grand moment: l’Eurovision

C’était un samedi soir très musical à la télévision française : The Voice (la finale – quoique…je ne sais pas si on peut qualifier certaines prestations de « musicales » – pitié pour mes oreilles ) et l’Eurovision!

Ah, l’Eurovision…. C’est toujours un grand moment de paillettes/kitscherie/chansons improbables. Et le plus étonnant c’est qu’on finit toujours par se demander comment on atterrit devant ce programme.
En 2016, on double la partie de rigolade en suivant les passages à l’écran (de TV) et en les tweets relatifs aux candidats. Et là, j’ignore quel est le plus hilarant….

Il faut avouer que les commentaires sur twitter sont simplement à tomber par terre de rire.

Nous avons noté la candidate croate et son manteau/ciré

 

Un peu de résille en Arménie:

Le candidat russe s’est laissé pousser des ailes:

 

 

Un bon équilibre « jean déchiré/sex-appeal » chez le chanteur hongrois:

Pour la Pologne, ça n’a pas manqué: avec un peu  beaucoup plus de barbe, la ressemblance avec Thorin Oakenshield était quasi complète ….

Et nous avons eu un mélange étonnant d’Ilona Mitrecey/Miley Cyrus (version sage) avec la chanteuse autrichienne qui a chanté en …français! Bisounours -land

 

 

Pour mémoire, Ilona Mitrecey, c’était ça:(non, ne me remerciez pas ^^)

Mais le clou du spectacle revient à Måns Zelmerlöw et Petra Mede

 

Pour rappel, Måns Zelmerlöw  s’était également fait pardonner suite à des propos litigieux au sujet de l’hétérosexualité/l’homosexualité en participant à l’événément LGBT de l’année en Suède – une soirée organisée par le magazine QX – durant laquelle il avait poussé la chansonnette et était apparu totalement nu sur un boulet de démolition lors d’un clin d’oeil au clip Wrecking Ball de Miley Cyrus. Il s’était excusé de sa maladresse, ceci avec un certain  degré d’humour.

 

Vous aurez remarqué que le chanteur suédois ne s’est pas dénudé pour rien sinon pour une bonne cause: la lutte contre le cancer de la prostate.

Comment? Pour le plaisir des yeux?
Ah. Si vous le dites….

Note: Je n’ai toujours pas compris pourquoi l’Australie était représentée (la géographie a-t’elle changé à ce point?)
C’est un peu dommage que tant de chansons soient interprétées systématiquement en anglais: j’aimais beaucoup l’époque où on découvrait des langues peu entendues. (même si j’aime beaucoup l’anglais, j’ai regretté de ne pas écouter d’espagnol, de grec, d’allemand, de russe,  etc, etc…)
Ayant loupé le passage du Français, je l’ai écouté a posteriori: (pourquoi m’étais-je égarée sur The Voice qui était particulièrement dépressive, allez savoir…) Amir avait une sacrée pêche et la chanson était tout à fait honorable (je vais rajouter sournoisement: pour 1 fois).

Je n’ai toujours pas réalisé pourquoi le duo anglais ressemblait aux frères Winchester (Supernatural) version jeune mais puisque l’Allemagne avait envoyé un Pokemon et l’Autriche, Ilona/Miley, je ne cherche plus. 

Et cette fois, j’arrête et vous souhaite un bon (long) weekend.

 

  • merci à June et Yoda Bor pour les échanges via twitter d’hier soir