Bones Hillman ( Midnight Oil ) – 1958-2020

C’est le genre d’article que tu n’as pas (jamais ?) envie d’écrire mais tu sens qu’il le faut.  D’ailleurs, c’est bien pour ça que j’ai laissé passer plusieurs jours avant de me décider à le faire. C’est nécessaire.
Je crois que c’est clair, je l’ai dit : Midnight Oil a toujours été un groupe spécial pour moi – j’en ai parlé il y a un peu plus d’un an maintenant . 
Je ne pensais pas que le jour où j’écrirais à nouveau à leur sujet, ce ne serait pas pour évoquer le nouvel album ( collaboratif,The Makarrata Project, tout juste sorti depuis peu) mais pour rendre hommage au bassiste/backing vocal, Bones Hillman décédé soudainement dimanche dernier. Bones Hillman était atteint d’un cancer : tout le monde l’ignorait, même les membres du groupe.  Rob Hirst, le batteur, a confié dans une interview émouvante :  « he was keeping a terrible secret from us » (- l’article n’est plus dispo gratuitement). 

Bon. C’est fait. Je ne sais pas ce que ça me fait. C’est bizarre. Et dans l’atmosphère actuelle, ce n’est pas génial, je dois le dire. Trop de tristesse, trop de haine un peu partout, trop de rancoeur, d’angoisses, d’anxiété.
Trop de.

Voici donc quelques photos et surtout de la musique pour ne pas oublier Bones Hillman. Pour ma part, je garde cette image en tête : celle prise au Grand Rex, en 2019. Une fugitive rencontre, une photo vite fait, un grand sourire, quelques paroles, une signature. Et un concert, bien sûr.

Peter Garrett et Bones Hillman 

Peter Garrett and Bones Hillman of Midnight Oil perform on stage at the Sound Relief Bushfire Benefit Concert on 14 March 2009 in Melbourne, Australia.

 « One country » – le backing vocal

Cette ligne de  basse sur « Truganini »

Ou sur « Feeding frenzy »

Les harmonies vocales sur « Outbreak of love »

Midnight Oil 1988

Portrait of Midnight Oil with Greenpeace ‘Acid Rain’ umbrella in 1988. L-R: Rob Hirst, Peter Garrett, Martin Rotsey, Bones Hillman, Jim Moginie.

Hommage à Bones, en musique et en images fait par des fans :

 

Le Grand Rex – 2019

Alphabet musical – W à Z

Et voici la fin de la liste.

On commence par un titre dansant où il est question de faire pleuvoir des hommes…

The Weather Girls – It’s raining men 

 

Un autre style : Within Temptation – Entertain you

Et encore différent : Washington Dead Cats – Punkabilly rumble

Classique : the WhoBaba O’Riley 

Une autre référence : Wu-Tang Clan  – C.R.E.A.M

Sans oublier : Kim Wilde – Kids in America (j’avais un faible pour Kim, étant ado)

XTCMaking plans for Nigel 

Un groupe punk trop souvent oublié : X Ray SpexOh Bondage ! Up yours ! 

Classique : The YarbirdsFor your love

Pour celles qui suivent, désolée, je n’ai pas pu m’empêcher….

YelleBa$$in 

Ylvis – The Fox (What does the fox say?)

Et je vais conclure avec ces dingues et talentueux ZZ Top 

 

Voilà, ici, c’est bouclé. A noter que la playlist est à peu près terminée sur YouTube et pas encore complètement (mais c’est en bonne voie) sur Spotify .

Alphabet musical – V

 

Avec le V, on arrive doucement vers la fin de l’alphabet – ça se corse, pour les dernières lettres (merci les X, Y et Z).

Velvet UndergroundOh ! sweet nuthing 

Van Halen – Eruption/You really got me

Vulcain – Le fils de Lucifer

Visage – et pas « Fade to grey » mais « The damned don’t cry »

Violent FemmesBlister in the sun 

VersaillesThe revenant

La playlist sur YouTube  et sur Spotify 

Alphabet musical – T

Suite en T 

La playlist (toujours non-exhaustive) est dispo sur YouTube et sur Spotify 

 T. Rex « Get it on » 

Tai Phong (JJ Goldman avant sa carrière solo ) « Sister Jane » 

Taxi Girl – « Paris » (avec une balade dans le Paris des années 80 en prime)

Thin Lizzy « Boys are back in town »

Therapy ? « Misery »

Les Tueurs de la lune de miel  » Nationale 7″

The The « This is the day »

Tagada Jones « Nous avons la rage »

Et bien sûr, Trust « Antisocial »

Alphabet musical – S

Après une petite pause, reprise avec la lettre S 

et y a du monde ! 

Déjà, ceux qui furent mes chouchous il y a longtemps (au collège) : the Stray Cats 

Egalement l’un de mes groupes favoris (et que j’ai eu la chance de voir sur scène, heureusement)  : the Stranglers

Pas de S sans les Sex Pistols (punk un jour, etc….)

Sans oublier Soundgarden (parce que Chris Cornell nous manque)

Changement de genre avec un groupe de metal français – qu’on appelait encore du hard rock. Tout est typique des années 80. Satan Jokers

Et dans la même veine, même époque, français et metal aussi, Sortilège 

Français, metal,  mais récent : Sidilarsen (le titre doit sûrement être l’hymne des années 2020….)

Français mais dans un autre style avec un titre plus ancien : Sinsemilia 

Français, chantant en anglaise, Skip the Use :

Espagnol, ska et punk, c’est Ska-P

Pour finir, un groupe méconnu que j’ai eu la chance de découvrir un jour et dont je ne me suis jamais lassée. Ils jouaient du rock psychédélique/garage/punk. The Slickee Boys

Plus de titres et d’artistes  dans la playlist YouTube

Alphabet musical – R

Pour le R, y a du monde. Petite sélection :

R comme

Rammstein « Deutschland » 

Et forcément : RATM  » Killing in the name…. »

Ram Jam – connus pour le hit « Black Betty » – ici avec « Pretty poison »

Rancid« Time bomb »

Run Dmc « It’s tricky » 

En espagnol : Rata Blanca « La leyenda del hada y el mago « 

Français : Raoul Petite «  Comme ça » 

Et bien sûr : les Rita Mitsouko « Andy »

Et sans oublier les boss : The Rolling Stones  – « Mother’s little helper »

Playlist sur YT à jour

Alphabet musical – Q

On est d’accord : avec cette lettre, on ne trouve pas 100000  artistes/groupes. Mais il y en a quand même un peu.

A commencer par ….
Suzi Quatro (et je n’ai pas mis son tube « Can the can ») : Devil gate drive

Queens Of The Stone Age  » Go with the flow » 

Pour changer de style, Quarashi (un peu les Beastie Boys islandais) « Baseline »

En espagnol : Quatro d’Abril « cristales »

Quiet Riot (que j’aimais beaucoup dans les années 80) « Metal health »

Et pour finir : Queen « I want to break free »

Alphabet musical — O

J’ai failli l’oublier ; ça doit être les changements de température. Mais voilà donc le O.

Un peu de punk français :

OTH « Le rap des rapetou » 

Oberkampf « Couleur sur Paris » 

Opium du peuple  » Punkrockollection » 
(une version punk du titre de Voulzy, excellent )

Du hard rock français : Océan « Dégage »

Orchestre National de Barbès «  Dor biha »  ( une chanson populaire qui raconte comment un vieil homme essaie de se marier avec une belle femme riche  – « tourne autour d’elle, le vieux » dit le refrain )

Orchestral Manoeuvres in the Dark – « Souvenir »

Oxmo Puccino « Peur noire » 

En portugais maintenant :

Orquestrada « Oxala te veja » 

Pour finir, Omnia ( qui chante dans un tas de langues)  » Fee ra huri « 

Pour la playlist Youtube c’est toujours ici 
Pour Spotify c’est là 

Alphabet musical – N

J’avais beaucoup de M, j’ai un peu moins de N — mais j’ai dû en oublier un paquet, sûrement.

N – c’est une évidence, c’est : Nirvana (et j’ai eu beaucoup de mal à choisir  mais j’ai un faible pour le live unplugged ) « All apologies »

N- ça m’a fait penser à Nylon et donc à Edith Nylon, groupe punk français – « Johnny, Johnny » sur lequel Mick Jones du Clash fait les backing vocals, d’ailleurs.

Et on reste en France avec Noir Désir  « Tostaky » 

Français toujours, années 90 encore – un groupe qui existe toujours : No one is innoncent – et ce titre « La peau »

France – début des années 90 (décidément !) – Niagara sortait un titre décoiffant qui sonne toujours bien actuel (il faudrait simplement changer quelques news et encore…). Je peux témoigner que lorsqu’un DJ le passe de nos jours, il fait toujours bien bouger les gens… Le duo devenu rennais  — Muriel Moreno a grandi et a même fait sa scolarité à Nantes, en fait — avait ce petit truc en plus.
« J’ai vu »

N – en Allemagne, maintenant avec Nena – « 99 luftballoons « 

Mais je ne peux pas terminer sans glisser un petit NTM  ( 20 ans dans le 93, ça laisse des traces ) – justement :  » Seine Saint Denis style »  ( avec IAM, pour moi,  ce sont les meilleurs en rap/hip hop et je ne vois personne en France les égaler à l’heure actuelle — et surtout : pas d’autotune ! ). 

Playlist dispo sur Youtube et sur Spotify